Short diary of the week (195)

Lundi: première tentative de sandales malgré une hésitation, toujours du gamelan, me voilà responsable de deux boîtes aux lettres et de deux chats à nourrir pendant une dizaine de jours, Doctor Who, Anthony Bourdain Parts Unknown au Laos et des souvenirs qui remontent à la surface

Mardi: toujours une météo de sandales – les mêmes en turquoise, un certain manque d’organisation qui peut être facilement résolu, un passage en ville pour acheter une poêle qui est trop chère pour être achetée là, remonter vers La Pharmacie Anglais pour un délicieux cocktail, redescendre vers la Bourse pour un mezze chez Horia (non sans avoir montré mon incapacité à utiliser mon smartphone), une conversation animée sur plein de sujets, un retour avec le soleil qui se couche, découvrir que le facteur est passé avec un colis mais que les horaires de la poste m’obligeront à attendre jeudi en fin d’après-midi pour aller le chercher

Mercredi: un sommeil agité, une longue journée mais des températures plus qu’agréables, voir les plantes qui poussent – y compris le figuier qui avait gelé, un plat basique, The 100, The Americans

Jeudi: me sentir sans énergie, appeler mon père pour avoir des nouvelles sauf qu’il n’en a pas vraiment, terminer Bali mais ne plus avoir l’énergie pour commencer Java, des maux de ventre, des nouilles sautées, Better Call Saul, Jamestown

Vendredi: rapidement terminer les choses du vendredi et puis non en fait, tout cela est encore plus confus qu’avant, vive la somatisation, acheter un nouvel appareil photo mais mon excitation est tout à fait retombée à cause du vendeur mielleux et vaguement moqueur (tout ça pour ne pas devoir aller en ville où pourtant j’avais eu un bien meilleur contact), un cocktail, un repas, The 100, Jamestown, être enfin à jour dans les séries commencées même si j’ai pas mal de retard dans toutes celles que je veux voir mais pas encore commencées

Samedi: réveillée bien trop tôt mais un peu trop nerveuse pour me rendormir, presque réussir à brancher le chargeur de batterie de voiture toute seule, déballer l’appareil photo et faire les premiers réglages, chez mon papa cela devient vaguement plus clair mais il n’y pas encore de diagnostic final – deux examens les prochaines semaines devraient éclaircir tout ça, des kilos de mauvaises herbes, de la lecture, Seminole (Budd Boetticher, 1953) – un western en Floride pour changer

Dimanche: dimanche c’est zumba, terminer le désherbage et arranger les plantes sur la terrasse, le mélange crème solaire et terre est du plus bel effet sur mon corps, profiter de la soirée avec un barbecue, Doctor Who

Short diary of the week (191)

Lundi: une sortie sur les routes du Brabant Flamand, yeah j’ai trouvé des bulbes de gloriosa, et un nénuphar, difficile de pousser un chariot dehors quand il fait si froid qu’on veut garder les mains dans les poches, le ciel est gris mais les nuages sont beaux au-dessus des paysages vert printemps, ajouter de la terre aux pousses de tomates et sortir pour planter tout ce que j’ai acheté alors que le soleil pointe son nez, du Baume du Jardinier pour mes mains toutes abîmées, de la lecture, la fin de Chaussée d’Amour – pas mal mais sans plus – l’histoire s’essouffle très vite

Mardi: remettre la veste d’hiver mais persister avec les vêtements de mi-saison, le métro est à nouveau envahi, yeah chacun a reçu un mini oeuf de Pâques, rajouter deux livres à ma longue liste “à acheter”, écrire ce mail compliqué en l’argumentant convenablement, hâtivement recouvrir les plantes exotiques déjà sorties, Broadchurch – fin de la saison 3, Doctor Who – début de la saison 10

Mercredi: la voiture est gelée – j’espère que les plantes n’ont pas souffert, heureusement le mail a été bien reçu – décision dans une semaine, faire une mini-bataille de clips kitsch-horribles, un cocktail au LIB puis un bo bun chez Yi Chan, le plaisir toujours renouvelé de la conversation avec une amie

Jeudi: mes plantes font triste mine après le gel de cette nuit et cela me déprime, retrouver après de nombreuses recherches le nom de cette série (Jamestown, donc), ah si seulement la technique n’avait pas buggé toute la journée j’aurais sans doute bien mieux avancé dans mon boulot, réfléchir au plat du soir tout en rentrant, ce sera pâtes avec sauce tomate crème roquette, constater avec dépit que les feuilles du kiwi et du figuier ont gelé et que d’autres plantes ne se portent pas beaucoup mieux, deux épisodes de Masterchef

Vendredi: oh mais il commence à y avoir des liens entre l’histoire des personnages dans le roman fleuve que je lis, c’est parti pour Bali, et puis pour le Cambodge avec une sortie resto entre amis au Cambodiana, attendre le bus sur la chaussée presque vide, encore un peu de lecture avant de dormir

Samedi: chaque sortie au resto se voit sur la balance, du vélo avec TBBT S02E06, des courses, de la couture: me décider pour une jupe à plis d’après Gertie, de la lecture, tester l’humidité du gazon et me décider à tondre la pelouse, manger léger, Masterchef, The Americans, Longmire – fin de la saison 3

Dimanche: TBBT S02E07, du pliage de linge, de la couture: terminer une nouvelle robe, enfin couper l’élan à cette procrastination vieille d’un an au moins, de la lecture, avoir du mal à lire plus longtemps pour cause de fatigue oculaire qui pourrait bien être due à un début d’allergie au pollens, Doctor Who – mais qu’est-ce que c’est gentillet !, 13 Reasons Why – je sens que ça pourrait bien me plaire, une constatation: cette semaine était bien plus sereine que les précédentes – heureusement parce j’ai vraiment tenté d’inverser le courant des choses grâce à la diplomatie (et au dalaï lama – j’expliquerai ça plus tard)

Short diary of the week (175)

Lundi: cette météo sombre ne pousse pas à sortir du lit, des courses alimentaires, le soleil est revenu, des courses non-alimentaires, trouver deux soutiens-gorge soldés, finir un livre pas des plus passionnants, un plat japonais hyper facile, Westworld, Agent Carter

Mardi: je n’arriverai jamais à publier tous ces billets livres avant la fin de l’année ! – bref ça débordera, TBBT S01E11, de la couture, de la lecture, me rendre compte que mon appréciation de certains livres dépend de mes connaissances préliminaires sur le sujet, cuisiner et mettre à jour l’ordinateur et chatter – le tout en même temps, un plat indien, Doctor Who – l’épisode de Noël qui me laisse de marbre, Agent Carter

Mercredi: est-ce que je me serais trompée d’heure et de jour ? – il n’y a personne en rue, retour au boulot, bien avancer sans être dérangée, Agent Carter, Vikings – personne ne m’avait dit que ça avait recommencé, Man Seeking Woman

Jeudi: ma jupe serre un peu trop, si je défais le bouton personne ne le verra, encore une journée où ça avance bien, oh mais il est déjà l’heure de partir !, rendez-vous à la Pharmacie Anglaise pour deux tournées de cocktails à quatre – ce qui en fera 7 de goûtés – une grande partie de la carte, discussions de blogueurs, traverser Plaisirs d’Hiver un peu abandonné pour aller manger chez Horia Eatery, une assiette mezze assez gigantesque mais terminée – ou presque – grâce à l’aide de mes voisins de table, -2° indique le thermomètre à la Bourse, frissonner en rentrant

Vendredi: une mauvaise nuit et pourtant je n’avais pas bu de thé à la menthe, tout est blanc, un collègue qui me rejoint dans le tram, un drink de fin d’année assez animé même si on n’est pas beaucoup, un reste d’après-midi plus très productif du coup, rentrer, attendre un moment, dégivrer la voiture, faire des courses, passer chez mon papa, déprimer après l’avoir vu en craignant les mois à venir – la personne qui l’aide risque fort bien d’être en congé maladie pendant un temps, la fatigue n’aide pas et quelques larmes coulent, manger des crasses devant Agent Carter, l’épisode de Noël de Call the Midwife où je pleure encore plus – évidemment

Samedi: ne pas réussir à me réchauffer même enveloppée dans deux couvertures, terminer la couture d’une robe, commencer un projet de jupe, de la lecture, ne pas réussir à choisir un cocktail, me décider finalement pour un Baie du Galion, découper la bête, regarder Silver River de Raoul Walsh et lutter pour ne pas m’endormir – plus par fatigue – le film est assez rythmé, entendre les feux d’artifice dans un demi-sommeil

Dimanche: hésiter avant d’écrire ce court billet à propos de l’absence de projets pour l’année 2017, TBBT S01E12, cette jupe est pas mal mais avec la doublure elle risque d’être trop serrée – hésitations hésitations – laisser tout en plan – de toutes façons il me manque une tirette, pas le courage de terminer ce livre un peu compliqué, jouer plutôt à King Rabbit, parfois préparer un cocktail prend beaucoup de temps – pour finir par faire des photos très moyennes – mais il était délicieux !, 3 godfathers (John Ford, 1948) ou un mélange d’histoire de Noël et de Trois hommes et un couffin en mode western

Short diary of the week (173)

Lundi: mettre ma nouvelle jupe et avoir un peu froid aux jambes, une discussion sur le numéro des semaines, des courses pour me faire plaisir: un nouveau parfum du thé et du vin, ma voisine de métro crée péniblement son compte facebook, m’ennuyer à nouveau devant Class et décider d’arrêter là, The Crown – au moins il y a de jolies robes

Mardi: un mélange de parfums est resté imprégné sur mon manteau, une formation qui n’en est pas vraiment une – la partie me concernant n’est pas encore prête, être retenue un moment par mon chef au moment où je veux partir, rater le métro, attendre le suivant pendant 30 minutes pour cause “d’intrusion sur les voies”, les vagues plans que j’avais de faire du vélo tombent donc à l’eau, cuisiner, The Crown, Masterchef the Professionals

Mercredi: des courbatures d’avoir attendu dans le froid, un travail qui avance fort bien, un passage en librairie pour constater que les livres de cuisines y sont fort chers en comparaison des grands sites de vente sur le net (parfois plus de 20€ plus chers !), acheter ce cadeau et compléter le panier avec des auto-cadeaux, ce vermouth Belmouth change de goût à chaque cocktail – c’est impressionnant et très intéressant, The Crown, Masterchef the Professionals, m’enduire de ma nouvelle crème anti-grattage La Roche Posay

Jeudi: un beau ciel bleu, une journée en deux temps, le retour de TBBT S01E07 – il m’a fallu du courage, The Crown, Masterchef the Professionals

Vendredi: mais pourquoi ce musicien impose-t-il son horrible version de Jingle Bells dans le métro ?, le jour des mille et une choses, oups j’ai effacé un an de mails en dérapant avec la souris, ah en fait non: ils sont dans les éléments supprimés, The Crown – deux épisodes

Samedi: des rêves bizarres, pour une fois mon père est en ballade toute la journée, de la couture, de la lecture, des sushis maison, The Crown – deux épisodes

Dimanche: dernier cours de zumba de l’année, tenter d’avancer un tout petit peu dans mon récit de voyage, ranger les thés et me rendre compte que le tiroir est trop petit, la météo n’incite pas à une sortie mais j’ai rendez-vous, une après-midi qui se prolonge en soirée à Blend – l’événement cocktail bruxellois, quatre cocktails + goûter à ceux de mes amis + ceux offerts gratuitement, un hamburger au pulled pork pour faire passer tout ça, un peu de lecture pour clôturer une bien belle journée

 

Short diary of the week (164)

Lundi: puis-je dire que ce mail est une insulte à mon intelligence ? – ou comment bien commencer la semaine, discutons rhums pour oublier ça, des maux de ventre suite à la prise du magnésium, toujours ces longues après-midi, chercher des idées de nouvelle série à regarder, écouter les propositions du Golb qui me propose Longmire et puis finalement regarder Agent Carter pour les jolis vêtements, The Americans

Mardi: congé un mardi – c’est bizarre, il fait sérieusement froid ce matin, un chat noir m’observe depuis la table de jardin, quel est-ce bruit strident ?, oh l’alarme fait des siennes, récupérer mon nouveau passeport, quelques fournitures de couture, un rendez-vous vite réglé, terminer mon roman au jardin, l’alarme est réparée, couture, même pour un pantalon je ne sais pas me tenir à un patron, un essai de plat mais trop de cumin, Masters of Sex, Anthony Bourdain Parts Unknown à Hanoi – l’épisode où il mange avec Obama, commencer un nouveau roman

Mercredi: aucune énergie, un gros doute sur ce roman mais continuons encore un peu, traîner au bureau plutôt que de traîner en ville, retrouver des amis bloggueurs culinaires au Yi Chan, parler parler boire manger parler, nous sommes tous atteints de collectionite aigüe – de choses différentes, dégustation improvisée d’excellents whiskys japonais, me sentir mal à l’aise dans le métro à cause d’un homme hyper-excité et au regard hagard qui s’installe à côté de moi, fatiguée mais pas envie de dormir

Jeudi: bon et bien c’est voiture, me retrouvée coincée dans les embouteillages et puis plus du tout, fatiguée – donc peu de concentration, une réunion, les restes d’hier – enfin un restaurant qui propose spontanément de tout emballer, Halt and Catch Fire, The Americans

Vendredi: de l’excitation dès le matin, les tâches à terminer, et on est partis !, les jolis paysages vallonnés de l’est de la Belgique, plein de rhums à goûter, quelques achats évidemment, rentrer en grignotant des chips et en parlant de plein de choses plus ou moins personnelles

Samedi: réveillée trop tôt, de la couture, une visite chez mon papa, des courses, de la couture, de la lecture mais la concentration n’y est pas – c’était mieux dans le jardin !, un plat végétarien à moitié improvisé que je préparerai à nouveau, Longmire – ça me plaît déjà, The Americans

Dimanche: me réveiller tôt mais me rendormir, pluie, couture: mais pourquoi le haut ne correspond pas au bas ?, passer à un autre vêtement – ou une première tentative de pantalon – ça a l’air bien parti, lecture, un plat d’hiver, Canyon Passage (Jacques Tourneur, 1946) – des très belles images et une approche visuelle intéressante

Short diary of the week (163)

Lundi: avec ou sans bas ? essayons sans !, manger dehors et me faire piquer par une guêpe au doigt, rien de très grave mais quelques émotions fortes, des glaçons et un détour par la pharmacie pour une crème – accompagnée d’un gentil collègue, un peu handicapée pour utiliser le clavier, des restes de curry, Mr. Robot, The Americans

Mardi: mon doigt se porte assez bien après la piqûre – encore un peu raide mais pas gonflé du tout, mais où sont passés les livres qui devaient arriver hier ? oh ! dans la boîte aux lettres inutilisée…, oh ! le livre du crowdfunding de l’année passée !, des interruptions, mais en fait le problème c’est le pare-feu ? des soucis de métro, Masters of Sex, The Americans

Mercredi: interruptions à nouveau, et donc le problème était malgré tout lié au pare-feu mais c’est compliqué, l’après-midi est plus calme, un verre aux Markten en terrasse, un repas au Yi Chan, un alcool de céleri offert par le séduisant barman, un délicieux cocktail chez LIB, un petit cadeau du charmant barman, et une très agréable soirée entre copines

Jeudi: sortie hier = pas bien dormi, un repas en tête à tête, des échanges de bêtises, me dire que je pourrais tout aussi bien aller chercher mon passeport mardi matin quand il y aura moins de monde, Mr. Robot – fin de la seconde saison et une grande incompréhension mêlée d’ennui

Vendredi: mais où est mon cerveau ?, j’oublie toujours la même tâche pourtant récurrente, une après-midi interminable, enfin l’heure !, le trafic du métro est à nouveau retardé, Halt and Catch Fire, The Americans, juste crevée

Samedi: mais comment cette peluche est-elle arrivée dans mon lit ?, chercher une photo sur mon iPad et me rendre compte que j’ai mis à jour l’app qu’il ne fallait en aucun cas mettre à jour, mettre plus d’une heure à retrouver une ancienne version après de nombreuses péripéties, décider que ce soir sera le dernier barbecue de l’été, lire au jardin, sentir le froid tomber tandis que je me réchauffe devant les braises, The Ox-Bow incident (William A. Wellman, 1943) – entièrement tourné en studios – beaucoup de plans rapprochés – un sujet très sombre

Dimanche: les premiers rayons du soleil dans les feuilles du palmier agitées par le vent, balayer les soucis à la zumba, des plantes pour l’entrée et de nombreux bulbes, avec l’arrivée la pluie mon humeur est tout d’un coup devenue maussade – à tel point que c’est inquiétant, un gros coup de pompe aussi, The man who built Cambodia – le documentaire pour lequel j’ai participé au crowdfunding, The Americans, lutter pour ne pas m’endormir

Short diary of the week (162)

Lundi: le magnésium chassera-t-il cette fatigue ?, ne pas me sentir très bien, supporter le discours du chef tout en disant assez clairement ce que je pense, prendre congé les prochains jours pour profiter de la canicule (et me reposer – j’espère), la fébrilité du chef est assez fatigante – surtout qu’on ne l’a quasi pas vu de l’été, retrouver un peu d’énergie – le pouvoir du magnésium ?, un cocktail rafraîchissant, Masters of Sex – début de la saison 4, Anthony Bourdain Parts Unknown en Géorgie

Mardi: oh des ouvriers qui viennent réparer ma corniche, une réservation de voyage vite réglée en bonne et due forme, profiter de ma présence dans le centre ville pour faire quelques courses, acheter une blouse large à petits oiseaux (je pense à ma garde-robe de voyage), ne pas acheter à la Fnac ce guide coûtant 25 euros alors que sur le site de l’éditeur il en coûte 10, trouver un livre dans la librairie tout près de chez moi, profiter du beau temps pour lire au jardin, commencer Quiet et réfléchir sur le fait d’être introvertie, un fishtank cocktail, Mr. Robot (coucou Alf !), Anthony Bourdain Parts Unknown au Sénégal

Mercredi: cernée par des ouvriers et jardiniers bruyants (en fait seuls les jardiniers sont bruyants), photos d’identité: check !, nouveau passeport: commandé !, ravitaillement: ok !, l’après-midi idéale au jardin avec des bouquins, un cocktail étonnant, Mr. Robot, Anthony Bourdain Parts Unknown à Cologne – je suis enfin à jour avec cette série

Jeudi: retour au boulot où tout semble aller à vau-l’eau, un  repas à l’extérieur, des nuages, de la pluie, Mr. Robot, The Americans

Vendredi: attendre ou ne pas attendre ?, cinq livres commandés qui arriveront en quatre colis, voilà le premier, me remettre à organiser des choses, des discussions entre collègues qui vont toutes dans le même sens, Mr. Robot, The Americans

Samedi: faire les courses tôt mais il y a déjà plein de monde, m’attaquer au grand ménage, un échange de tissus mais surtout de conversations, des petits enfants c’est fatiguant !, The Outlaw (Howard Hugues, 1943) – un peu long et construit uniquement autour du magnétisme de Jane Russell, commencer un nouveau roman

Dimanche: lessive, lire la bd de Yoko Tsuno achetée vendredi, jardinage: séparer les iris et réfléchir au sort des hostas mangés par les limaces (les mettre en pots et les remplacer par les érables achetés au printemps ?), couture: pinces dans la robe rockabilly, feuilleter tous les Burda pour trouver une longue jupe portefeuille et puis tomber sur le patron de jupe sarong de Gertie dans ma collection, le décalquer, tenter de me décider sur les pantalons à coudre, ne plus avoir de temps pour lire, cuisiner un curry du Kerala, Halt and Catch Fire, The Americans