Lire le monde

Je n’ai pas vraiment besoin d’aide pour agrandir ma PAL toute seule mais j’aime aussi les projets qui me donnent de nouvelles idées de lectures. Je me suis déjà ralliée au “50 novels for 50 states” mais je suis également inspirée par “Lire le monde“, une idée lancée par Sandrine. Je me suis rendue compte que ces dernières années, j’ai lu peu de littérature étrangère autre que l’américaine et j’ai envie d’étendre mes horizons. “Lire le monde” propose justement de se pencher sur des littératures moins connues, certaines même complètement exotiques. Il y a moyen de participer aux lectures communes ou tout simplement de parler de livres d’auteurs originaires des pays cités. J’ai raté l’Inde et le Pakistan qui m’attiraient; la République Tchèque et la Slovénie me tentent moins. Ces dernières semaines, j’ai quand même lus quelques livres qui entrent dans le cadre du challenge. Je publierai les comptes-rendus dans les prochains jours ou semaines, avec le tag “Lire le monde” et je créerai sans doute une page spéciale dans le futur. Si vous voulez participez, prévenez Sandrine sur son blog ou faites une demande via le groupe Facebook.

50 novels for 50 states

Le projet “50 novels for 50 states” a déjà été lancé depuis un moment sur la blogosphère littéraire. L’idée est de lire des livres d’auteurs américains se situant dans chacun des états du pays, le genre de projet qui m’amuse et m’enchante – je suis depuis toujours une grande amatrice de romans américains. Sandrine propose une liste, de même que Kathel (via les liens sur leurs blogs, vous trouverez d’autres participants au challenge). Je ne me donne pas de deadline et je remplirai les cases au fil de mes lectures futures.

En noir et gras, ce sont des livres déjà lus avant 2015 (ceux que j’ai retrouvé – je suis remontée jusque début 2011). Je les rajoute pour donner des idées de lecture mais je fais commencer mon challenge au 1er janvier 2015 (les livres en gras et en vert). Je note également des idées pour des lectures futures mais je ne propose pas (encore) de liste définitive comme les autres lecteurs et lectrices qui participent au challenge.

  • Alabama :
  • Alaska : David Vann, Sukkwan Island ?
  • Arizona :
  • Arkansas :
  • Californie : John Steinbeck, A l’est d’Eden; Nina Revoyr, Si loin de vous; Barbara Hambly, La fiancée du dieu Rat; Eric Puchner, Famille modèle; David Vann, Goat mountain; un James Ellroy que je n’ai pas lu ?
  • Caroline du Nord : Marisha Pessl, Physique des catastrophes,
  • Caroline du Sud :
  • Colorado :
  • Connecticut : Stewart O’Nan, Le pays des ténèbres
  • Dakota du Nord :
  • Dakota du Sud :
  • Delaware :
  • Floride :
  • Géorgie :
  • Hawaï :
  • Idaho :
  • Illinois : Jonathan Franzen, Les corrections, Laura Kasischke, En un monde parfait, Erik Larson, Le diable dans la ville blanche,
  • Indiana : Edward Kelsey Moore, Les Suprêmes
  • Iowa :
  • Kansas : Lori Roy, Bent Road;
  • Kentucky : Holly Goddard Jones, The next time you see me
  • Louisiane : James Lee Burke, évidemment; l’idée serait d’en trouver d’autres; Nicholas Christopher, Tiger rag
  • Maine :
  • Maryland :
  • Massachusetts :
  • Michigan : Laura Kasische, A moi pour toujours; Joyce Carol Oates, Eux
  • Minnesota : Jonathan Franzen, Freedom,
  • Mississippi :
  • Missouri : Rebecca Makkai, Chapardeuse,
  • Montana :
  • Nebraska : Willa Cather, Mon Antonia,
  • Nevada :
  • New Hampshire :
  • New Jersey : Joyce Carol Oates, Petite soeur mon amourKimberly McCreight, Where they found her
  • New York : Caleb Carr, The alienist; Russell Banks, De beaux lendemains; Stewart O’Nan, Les joueurs; Amor Towles, Les règles du jeu;
  • Nouveau Mexique : Cormac McCarthy, Trilogie de la frontière,
  • Ohio :
  • Oklahoma : S.E. Hinton, Outsiders,
  • Oregon :
  • Pennsylvanie : Stewart O’Nan, Emily; Ayana Mathis, Les douze tribus d’Hattie
  • Rhode Island :
  • Tennessee : Rick Bass, Nashville chrome;
  • Texas : Cormac McCarthy, De si jolis chevaux; Bruce Machart, Le sillage de l’oubli; Alicia Erian, La petite Arabe; Andrew Porter, Entre les jours; Nic Pizzolatto, Galveston; Philipp Meyer, Le fils
  • Utah : Brian Evenson, Inversion;
  • Vermont : Eleanor Henderson, Alphabet City (et New York)
  • Virginie :
  • Virginie occidentale : Jayne Anne Phillips, Lark et Termite,
  • Washington :
  • Wisconsin : Mary Relindes Ellis, Wisconsin, Nickolas Butler, Retour à Little Wing
  • Wyoming :
  • District of Columbia: George Pelecanos ?

Je transformerai cet article en page dans quelques jours pour un accès plus facile.

 

Ossobuco alla milanese (Winter cookbook challenge)

Pour une première recette de ce challenge, j’avais envie de réaliser une recette d’ossobuco un peu différente de celle que je fais de mémoire (au fenouil et à la tomate). C’est un peu par hasard que j’ai pris Jamie’s comfort food en main, me disant que je n’avais jusqu’à présent fait aucune recette de ce livre. Et cela n’a pas raté: Jamie Oliver propose une recette d’ossobuco. Elle est facile à réaliser mais un peu longue: les carottes, oignons et céleri doivent être coupés en tous petits morceaux et mélangés à de l’ail et du romarin, puis frits dans une casserole dans laquelle on a déjà fait brunir la viande au préalable. Jamie invite ensuite à mettre le tout au four, ce que je n’ai pas fait: j’ai continué la cuisson sur un feu très doux pendant deux heures. J’ai sans doute ajouté trop de liquide (vin blanc et bouillon de poulet) parce que mon plat n’a pas la même apparence que sur la photo du livre. J’ai également omis de le servir sur un risotto au safran et j’ai préféré des pommes de terre. J’ai cependant fait l’effort de préparer une gremolata. Celle-ci contient de l’ail cru et j’ai trouvé le goût trop fort sur la viande. L’ossobuco en lui-même est une réussite, les légumes se mariant bien à la viande mais je pense avoir une préférence pour ma recette au fenouil. En mangeant le reste du plat le jour suivant, je l’ai trouvé un peu trop salé, sans doute la faute au bouillon de poule en cube que j’ai utilisé.

  • Taux de réussite: 4/5
  • Goût: 3,5/5
  • A refaire ?: peut-être
  • Note sur le livre: beaucoup de recettes qui prennent une demi-journée à préparer, pas mal de classiques, recettes très bien détaillées “à la Jamie”, photos de tous les plats

Avez-vous déjà fait des recettes ? Le w-e prochain, je n’aurai sans doute pas le temps de cuisiner quelque chose de nouveau mais je peux écrire un billet avec vos réalisations le mercredi 16 décembre.

EDIT: j’ai confondu les jours, on n’est que mardi ! C’est publié maintenant, je ne vais pas retirer le billet.

The Winter Cookbook Challenge

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais j’ai des dizaines de livres de cuisine (la photo ne représente qu’une infime partie de ma collection). Et je continue à en acheter, à un rythme moins soutenu, certes, mais mon prochain colis contient le nouveau Jamie Oliver. Comme je déprimais un peu cette semaine, je cherchais des idées pour égayer l’hiver, et c’est en regardant distraitement la tv que j’ai eu une idée. Pourquoi ne pas ressortir mes livres de cuisine et faire régulièrement des recettes ? Cela me permettrait d’agrandir mon répertoire qui est devenu fort répétitif depuis que je vis seule mais aussi d’éliminer des livres que je n’utilise pas (on peut toujours espérer).

Comme je sais que je ne suis pas la seule à avoir un pile de livres de cuisine (et/ou de magazines – même si théoriquement, un seul suffit) et que c’est plus stimulant et motivant d’être plusieurs à faire la même activité, je vous propose le ” Winter Cookbook Challenge”. Les modalités sont les suivantes:

  • le challenge est très libre: vous pouvez participer une fois ou plus régulièrement
  • il se déroulera tout l’hiver, jusque fin mars
  • salé, sucré, belge, français, exotique, simple, compliqué… tout est possible, à condition que la recette ait été publiée dans un livre ou un magazine (pas de recettes inventées, donc)
  • moi-même, je vais tenter de réaliser une nouvelle recette toutes les deux semaines, en fonction de mes envies et disponibilités
  • deux fois par mois, j’écrirai un billet contenant des liens vers toutes les participations ainsi qu’une description de ma recette
  • vous pouvez participer en écrivant un billet de blog ou en publiant une photo instagram (ou les deux). Utilisez le tag #wintercookbookchallenge et précisez de quel livre ou magazine vient la recette. Pas besoin de la recopier mais racontez plutôt pourquoi vous l’avez choisie, comment s’est déroulée la préparation, si vous avez modifié beaucoup de choses et si c’était bon.
  • est-ce qu’il y a quelque chose à gagner ? pas vraiment. Il y a juste le plaisir de découvrir de nouvelles cuisines et de discuter entre amis.

Ce challenge vous tente ? Laissez-moi un commentaire (ainsi que vos éventuelles questions) ! Vous avez réalisé une recette ? Envoyez-moi un message à misssunalee at gmail dot com ! J’espère que vous serez nombreuses à participer !

Rum Barrel

Il y a trois semaines, el_nova_1 a lancé un challenge assez intéressant sur Instagram. Le but est de concocter un cocktail tiki et de poster la photo de la réalisation. J’ai découvert trop tard les premiers thèmes, le Navy Grog et le Fogcutter; je n’étais pas là pour le troisième, le Jet Pilot mais j’ai tenté le quatrième, le Rum Barrel. La recette aurait été inventée par Dean Short au début des années 60 pour son restaurant Port O’ Call de Tucson, Arizona.

J’ai donc sorti mon livre de Beachbum Berry Remixed et constaté avec plaisir que j’avais presque tous les ingrédients pour réaliser la recette “classique”. Voici les ingrédients originaux, copiés tels quels en anglais, pour vous donner une idée de base:

3/4 oz fresh lime juice
3/4 oz orange juice
3/4 oz unsweetened pineapple juice
3/4 oz passionfruit puree or juice
3/4 oz sugar syrup
1 oz dark jamaican rum
1 oz amber 151-proof rum such as Cruzan, El Dorado or Bacardi

Pour ma version, j’ai utilisé les mêmes proportions:

  • 3/4 oz de jus de citron vert pressé
  • 3/4 oz de jus d’orange pressé
  • 3/4 oz de jus d’ananas Granini
  • 3/4 oz de fruit de la passion frais, avec les graines
  • 3/4 oz de sirop de sucre (un peu moins en fait – je me méfie toujours et je préfère en rajouter si nécessaire)
  • 1 oz de rhum cubain Prohibido (vu sur une des version de El Nova)
  • 1 oz de…. et là j’ai coincé. J’ai mis du Mount Gay ambré des Barbades mais ce n’était sans doute pas la meilleure idée. Je n’avais pas de rhum à 151 proof ou plus de 70°, et je ne suis même pas sûre que le Lemon Hart Demarara arrivé lundi aurait fait l’affaire.
  • le mélange étant un peu fade au premier goût, j’ai ajouté quelques gouttes de bitters Peychaud

Il s’agit bien évidemment d’un cocktail tropical, tiki, assez sucré, mais la combinaison des rhums et des jus fonctionne très bien, surtout avec la petite touche de bitter qui agit comme exhausteur de goût. Je n’avais pas le verre adéquat, c’est-à-dire le mug en forme de tonneau de rhum et j’ai donc pris un verre Ikea. J’ai rajouté un branche de menthe pour garnir le tout (et j’ai été faire des réserves de menthe à planter dans le jardin ce w-e).

Tiare propose un joli résumé du challenge sur son blog, A mountain of crushed ice, avec ses propres versions très intéressantes. Et si vous voulez participez, abonnez-vous à la page Instagram de el_nova_1.

 

By the North gate

Joyce Carol Oates, By the North gate: ce recueil rassemble les premières nouvelles écrites par l’auteur entre 1959 et 1963. Les thèmes habituels sont déjà présents: la vie à la campagne, pas toujours simple, les sentiments exacerbés des personnages, leur folie parfois, une description des paysages et des événements presque cinématographique… Une nouvelle sort du lot, “The expense of spirit”: c’est la seule qui ne se passe pas dans un village reculé mais à l’université. Elle raconte une soirée un peu trop arrosée entre étudiants et leurs rapports un peu troublés à cause de l’alcool. Pour le reste, il m’est difficile de vraiment commenter ce recueil. Je n’adore pas le format de la nouvelle, certaines sont d’ailleurs passées à mille lieues de moi, n’ayant pas vraiment eu le temps ni l’attention pour me plonger dans l’histoire. Mais d’autres m’ont vraiment touchée, comme l’auraient fait un roman.

Book_RATING-35