How much of these hills is gold

C Pam Zhang, How much of these hills is gold: Années 1860, Californie. Lucy et Sam, enfants d’immigrants chinois, perdent leur père, Ba. Leur mère, Ma, est décédée quelques années plus tôt. Ils savent qu’ils doivent quitter la misérable cabane dans laquelle ils vivent et partir loin de la ville minière occupée par des chercheurs d’or souvent déçus. Leur mission est de trouver l’endroit idéal pour enterrer les restes de leur père. Leur départ de la ville s’est fait en catastrophe, et ils pourraient bien être poursuivis; il leur faut aller le plus loin possible de la civilisation. Au fil des pages, le lecteur suit les deux enfants et leur immersion dans la nature sauvage, il y a aussi leurs souvenirs et l’intrusion de la mythologie chinoise – ils voient des traces de tigres à divers endroits.

J’ai dû insister un peu au début de ma lecture, je ne savais pas trop où le roman voulait m’emmener, mais après un moment, je n’ai plus pu décrocher. L’histoire est belle, passionnante, plongeant dans le passé des immigrants chinois en Californie et décrivant la vie des chercheurs d’or, le tout entrecoupé de quelques éléments fantastiques (juste quelques touches). Et puis il y a le texte lui-même, l’écriture qui est superbe. J’ai adoré tout particulièrement la dernière partie où l’autrice insère un rythme particulier grâce à la répétition de mots, c’est très poétique, c’est le type de poésie que j’apprécie, avec des phrases complètes qui se suivent. C’est rare que je mette cinq étoiles, mais ce livre m’a profondément touchée. Il vient d’être traduit en français par Seuil, sous le titre De l’or dans les collines.