Short diary of the week (311)

Lundi: une nuit un peu agitée avant une semaine bien remplie, reprendre mon texte là où je l’avais laissé, être bloquée par des problèmes informatiques, passer à autre chose, préparer une quiche pour les repas de midi de la semaine, me laisser finalement tenter par BH90210 – le reboot et ne pas trop savoir quoi en penser, Angel

Mardi: réveillée à 5h40 et ne plus réussir à me rendormir, il y a de l’électricité dans l’air au boulot – des licenciements sont annoncés mais pas le nom des personnes, le retour des longues réunions, terminer un boulot commencé il y a trèèèèès longtemps, hésiter pour le repas du soir, ce sera finalement du poulet aux champignons et au porto, On becoming a god in central Florida, Buffy

Mercredi: un rendez-vous, arriver en retard à l’AG du personnel, comment ne pas me laisser toucher par toutes ces nouvelles négatives ?, une couche de plus, faire tous ces petits trucs qui ne demandent pas beaucoup de temps mais qui prennent finalement tout l’après-midi, une réservation pour Paris, Angel, une grosse crise de larmes

Jeudi: me retourner souvent, et puis tout à coup des horribles crampes aux mollets qui me font sortir en criant du lit – le tout à 4h du matin, bref je n’en mène pas large le matin, heureusement le réparateur Siemens arrive tôt et je peux aller travailler sans trop de retard, une série de disques, rentrer épuisée, un épisode de Buffy et puis au lit

Vendredi: si je n’organise pas ma soirée dès le matin je sais que je ne sortirai pas, terminer des textes, l’après-midi me semble longue, des maux de tête, retrouver des amis Chez ta Mère pour des cocktails tiki de Guillaume C. Leblanc, en goûter trois tout en mangeant une croquette aux crevettes puis des macaronis au fromage, le milk punch est le meilleur des trois mais tous sont très bons et originaux, des photos à trois au photomaton, le mal de tête s’est envolé mais pas la fatigue, je rentre donc sagement à la maison plutôt que de suivre mes amis au Cipiace, une soirée qui a fait du bien

Samedi: me réveiller deux fois en sursaut pensant qu’une araignée se promène sur mon lit, ce qui n’a pas aidé mon manque de sommeil, aller chez mon papa, faire les courses, préparer des muffins aux myrtilles (un peu ratés), préparer des marinades, m’installer au jardin, terminer un livre, le dernier barbecue de la saison – probablement, de la musique qui va trop fort au loin, rentrer et regarder un épisode d’Angel

Dimanche: une grasse matinée (enfin pour moi), décider de ne pas faire grand chose aujourd’hui, mais quand même ranger les vêtements qui traînent et faire le repassage, lire au jardin, GLOW, What we do in the shadows, Buffy

Short diary of the week (310)

Lundi: un rendez-vous, commencer à redescendre les livres, rependre les rideaux, remplir les armoires de cuisine et tout doucement remonter les verres de la cave, un peu de lecture mais surtout cette grosse fatigue toujours présente, peut-être qu’une cure de magnésium et vitamines me fera du bien ?, GLOW, Buffy

Mardi: une bonne nuit (est-ce que ça aura suffi ?), descendre des livres, une course inutile chez Telenet: plus de digicorder en stock, et pas de rendez-vous possible avec le service après-vente de Siemens avant la semaine prochaine, remonter de la vaisselle, cuisiner un plat de poulet aux champignons, Angel, Buffy

Mercredi: toujours de courbatures, descendre des livres, prendre des mesures pour un nouveau meuble tv, discuter lentilles et casseroles à pression avec une amie, est-ce que je peux terminer le rangement de la cuisine aujourd’hui ? après de nombreux allers-retours le verdict est oui !, un cocktail pour fêter ça, le début de On becoming a god in Central Florida – première impression positive, Angel

Jeudi: l’achat d’un nouveau meuble tv chez Ikea, de l’aide de plusieurs voisins pour vider la voiture, en fait ils étaient curieux de ma nouvelle cuisine, terminer le rangement de la bibliothèque, il reste « juste » plein de petits objets de déco, tondre la pelouse, m’installer au jardin avec un livre mais le soleil se cache très vite, les maux de tête ont l’air d’avoir enfin disparu, cuisiner un plat de Yottam Ottolenghi, commencer Why women kill – ça a l’air pas mal, Buffy

Vendredi: il fait tout gris aujourd’hui, noter les choses qui restent à faire, aller chercher le nouveau digicorder, commencer le montage du meuble tv, c’est évidemment plus long que prévu, m’interrompre pour aller faire quelques courses, terminer enfin – c’est déjà la fin de l’après-midi, réinstaller tous les appareils, ça manque d’une plante – y poser une orchidée en fleur – et tant pis si ça fait très cliché magazine de déco !, GLOW, Angel, essayer de ne pas m’endormir devant la tv

Samedi: me réveiller en sursaut avec cette question: à qui ai-je prêté les BD Bidouille et Violette, me lever et voir qu’elles sont dans ma bibliothèque – mon cerveau ce troll !, aller chez mon papa, m’installer au jardin, tailler un bout de haie – et c’est là que je sens que je suis vraiment fatiguée – j’ai très mal au dos, une sieste, lire encore un peu, GLOW, Buffy, m’endormir très tôt

Dimanche: une longue nuit pleine de rêves, il reste une série de petites choses à remettre en place mais j’avoue que j’en ai plus qu’assez, terminer cette semaine de rangement et réaménagement par un passage d’aspirateur bien nécessaire, un festival de nourriture des Philippines puis une après-midi de dégustation de cocktails à l’événement Blend de la Brussels Cocktail Week, plein de bonnes choses et une excellente compagnie, et goûter aussi la street food de My Tannour, la nuit tombe déjà vite en cette saison, traîner encore un peu dans le canapé puis aller dormir – la semaine sera chargée !

Short diary of the week (263)

Lundi: où la décision que je n’ai pas prise me donne des insomnies – ce qui est nul vu que cette décision n’était pas très importante, hésiter longuement et puis décider d’aller au garage ce matin pour retrouver ma voiture, la ramener chez moi plutôt qu’au bureau en voyant les embouteillages d’un côté et non de l’autre, finalement je m’étais quasi habituée au monstre de remplacement, aucune concentration et pourtant il faut que j’avance, une liste de tâches à faire, l’impression de ne prendre que les mauvaises décisions depuis des mois, le tour des magasins bio (il y a en 3 là où j’habite) pour trouver de la gelée royale en bouteille, un détour par le Club où j’achète deux romans – ce n’est pas cette année non plus que je n’achèterai rien de la rentrée littéraire, I’m dying up here, Anthony Bourdain Parts Unknown au Kenya (le coeur un peu serré)

Mardi: brrrrr, ajouter des choses à la liste, et en barrer plus de la moitié, une panne informatique, un mail qui me vexe un peu parce qu’il était tout à fait prévu que je l’écrive en mieux mais un peu plus tard, est-ce que je vais arriver à finir ? en fait non – surtout que j’ai légèrement mal de tête et aux sinus, mais ça va – il ne reste pas tant que ça, cuisiner un plat très facile d’inspiration cajun – je devrais noter ces recettes pour les jours sans inspiration, Better Call Saul, No Reservations au Québec

Mercredi: aïe ces mails sont uniquement en japonais, oh le mail avec les instructions était dans le courrier indésirable, le bateau est donc réservé et payé, yes ! je suis au bout des disques de Cuba après plusieurs mois de tri, maintenant commence le copier-coller, ce qui est encore plus chiant, I’m dying up here, Crazy ex-girlfriend

Jeudi: congé !, mais pas beaucoup d’énergie, un rendez-vous à la banque, du bon fromage du fromager, deux heures pendant lesquelles je ne fais pas grand chose, aller chercher mon papa pour aller chez le notaire, me rendre compte qu’il a de plus en plus de mal à marcher, rentrer vidée alors que je n’ai quasi rien fait de la journée, enfin rien pour moi, Crazy ex-girlfriend, m’endormir devant No Reservations en Suède, me mettre au lit à 9h30

Vendredi: congé !, me réveiller tôt et tenter de rester encore un peu au lit, me lever finalement à 7h40, traîner un peu mais aussi échafauder les plans pour la journée, de la couture, faire les courses, terminer la couture de la blouse – quel plaisir d’avoir acheté ce pied pour coudre les boutons rapidement, terminer mon roman, rejoindre Sylvain Chez Bichon et prendre un premier cocktail avec des tapas – Chez Bichon étant typiquement un restaurant de quartier tenu par un tout jeune couple très sympa, repartir à pied pour aller chez Copain pour la Brussels Cocktail Week, goûter aux cinq cocktails concoctés par Guillaume Leblanc du Dirty Dick de Paris – les quatre sur la carte et le spécial, rentrer légèrement ivre mais très contente de ma soirée

Samedi: des rêves bizarres, du ménage, aller manger au resto avec mon papa, rentrer repue et sans énergie mais heureuse que ça lui ait fait plaisir, une courte sieste, de la lecture, du grignotage en guise de repas léger du soir, 3:10 to Yuma (Delmer Daves, 1957)

Dimanche: une bonne nuit de repos, prête pour la zumba, ah non mes intestins ne sont pas d’accord, de la couture, acheter plein de bulbes de printemps, passer chez Gasparde qui m’a gardé un bébé pilea (et une bouteille de vermouth), cuisiner, I’m dying up here, Crazy ex-girldfriend, aïe mes intestins n’ont pas l’air d’être calmés, ça promet pour la nuit