Short diary of the week (319)

Lundi: est-ce la pleine lune qui a troublé mon sommeil ?, une matinée paresseuse, commencer à rassembler les choses à emporter lors de mon voyage, cette impatience de jouer, préparer une quiche pour les repas de midi de la semaine, Midnight Diner – Tokyo Stories, de la lecture

Mardi: quelle nuit agitée ! (c’est de ma faute – je sais pourtant que je ne peux pas jouer trop longtemps), une journée de télétravail dans l’attente du technicien pour l’entretien de la chaudière, fâchée sur le peu d’informations: « le technicien enverra un sms quand il arrive » – matin ? après-midi ? – aucune idée – alors que j’ai du boulot que je ne peux faire qu’au bureau, appeler vers 16h le service clientèle qui n’arrive pas à joindre le technicien, une grosse frustration, tenter de me calmer avec trois épisodes de Midnight Diner – Tokyo Stories, m’endormir comme une masse

Mercredi: me réveiller une demi-heure avant le réveil, envoyer un mail de plainte (pour avoir une trace écrite et un peu comme test: combien de temps faudra-t-il pour que quelqu’un me réponde ?), tenter de rattraper le boulot que je ne pouvais pas faire hier à la maison, avec cette nouvelle robe – assise – mon décolleté est bien large, régler plein de petites choses, aller dans le centre-ville et être surprise par la pluie, boire des cocktails et manger au Bar Bélier avec des amis, une excellente soirée, me réfugier au lit avec ma bouillotte chat peluche

Jeudi: c’est toujours un peu la course pour terminer toutes ces choses en cours pour demain, mais au final j’aurai bien avancé, les trois derniers épisodes de la première saison de Midnight Diner – Tokyo Stories – j’ai adoré !

Vendredi: une nuit un peu agitée avec de drôles de rêves (parmi les significations possibles trouvées sur le net on retiendra celle qui dit que c’est une période de changement avec un renouveau), la mise en page d’un dernier article, les derniers disques à traiter, les derniers brols à faire, et puis la très bonne nouvelle qui tombe subitement: la direction doit faire marche arrière après plus de huit mois de lutte du personnel et des usagers, dire au revoir à mes collègues et rentrer à la maison, du saumon et de l’avocat, Angel, Buffy

Samedi: prendre soin de mon corps en vue du voyage, aller chez mon papa qui est de meilleure humeur que la semaine passée, des courses rapides, faire ma valise, rentrer les dernières plantes et arroser copieusement celles à l’intérieur, me poser enfin après mille allers-retours, cette angoisse qui me prend avant tous les voyages, un bon repas, deux épisodes de Buffy

Dimanche: un lever très matinal et en route pour de nouvelles aventures. Retour des short diaries dans un mois

Short diary of the week (259)

Lundi: en fait avec le médicament mon sommeil est encore plus mauvais, n’arrivant plus à arrêter mes pensées j’ai tenté de me concentrer sur la patte de Maurice (la peluche), quel horrible météo d’automne, et donc si je n’ai pas de réponse pour jeudi il faudra à nouveau prendre des mesures (du genre tribunal), avancer sur Cuba, partir plus tôt pour présenter ma voiture à l’expert de l’assurance, passer à la pharmacie pour acheter du Sedinal, la pharmacienne me confirme que parfois certains médicaments ont l’effet inverse, trainailler dans le canapé, terminer Sharp Objects – une belle série très prenante, méditation + Sedinal

Mardi: et vous savez quoi ? j’ai bien dormi !, mais où est le soleil prévu ?, ne pas avancer sur ce texte qui pose plein de problèmes, tenter de régler les problèmes avec la voiture cette fois-ci, une grosse crise d’angoisse qui s’annonce, elle se calme assez vite une fois à la maison et quelques larmes versées, cuisiner, Better Call Saul, terminer mon roman et être un peu déçue de la fin, choisir un autre livre

Mercredi: me réveiller au milieu de la nuit avec comme pensée « la maison est saccagée », puis rêver que je suis au mariage d’une copine, décider très vite d’abandonner le nouveau livre, corriger des textes, tenter de joindre le garage, recevoir enfin la bonne nouvelle si longtemps attendue: le candidat acquéreur est enfin prêt à signer l’acte dans deux semaines, mettre du temps à emmagasiner cette nouvelle et à me détendre, tenter de joindre le garage tout l’après-midi en vain, une longue conversation avec ma cousine, I’m dying up here que j’abandonne au milieu d’un épisode trop tentée de voir la robe que porte Regula Ysewijn dans Bake Off Vlaanderen, une chose est sûre: ce genre de gâteaux n’est pas pour moi, choisir un nouveau roman

Jeudi: malgré une bonne nuit me sentir fatiguée au réveil, tenter de joindre le garage et y arriver !, rendez-vous pris pour dans une dizaine de jours, de la correction et du tri, une envie de tissu à cygnes (voir mercredi), hésiter longtemps sur le repas du soir et me décider en fin de compte pour du riz sauté (la cuisine des placards), pas envie de regarder grand chose ce soir: terminer l’épisode commencé hier et enchaîner avec No Reservations en Malaisie puis me mettre au lit fort tôt

Vendredi: une nuit moyenne mais sans aide aucune (ni méditation ni Sedinal), yééé c’est vendredi, les trucs du vendredi donc, retrouver Gasparde aux Tissus du Chien Vert où j’achète du jeans pour coudre une jupe et où je me laisse tenter par un autre joli tissu imprimé, retrouver Armalite au LIB pour les cocktails du vendredi, passer au magasin LIB et me dire que j’y retournerai certainement (et y acheter de la cachaça), des ramen au Menma puis rentrer à la maison et ne pas réussir à me réchauffer

Samedi: un peu mal de gorge, du rangement et de la couture, aller chez mon papa et faire les courses, tondre la pelouse qui avait bien repoussé, tailler un bout de haie, trop fatiguée pour me concentrer sur la lecture, des sushis maison, quasi m’endormir devant Legion, traîner un peu dans le canapé et finalement avoir du mal à m’endormir une fois dans mon lit

Dimanche: écrire quelques brouillons de billets de blog, coudre l’ourlet de la robe en cours et repasser les nouveaux tissus, lire au jardin sauf que j’ai du mal à me concentrer, je me sens agitée et fatiguée – probablement en manque de congés et de repos complet, surgeler des mûres du jardin, préparer du coulis de tomates cerises du jardin (à surgeler), profiter du beau temps pour un barbecue, tenter de profiter de la nuit qui tombe mais toujours sentir cette agitation, No Reservations en Sicile (et enfin arriver à me calmer un peu tout en m’endormant presque)

The weather isn’t very good but…

Il est vrai que la météo de ce long w-e laisse un peu à désirer mais cela ne m’empêchera pas de voir les choses en positif. Après une semaine assez horrible au point de vue sommeil (trois nuits d’insomnie de suite pour diane et moi), cela va mieux depuis vendredi. L’opération de diane s’est bien déroulée et les apnées du sommeil semblent avoir disparu, de même que l’endormissement précoce (ça ne fait que trois jours, mais je croise les doigts).

Vendredi en rentrant de l’hôpital, un courrier avec un bien bonne nouvelle m’attendait: je ne devrai pas rembourser l’entièreté d’une somme importante, mais juste 5/60emes. Et voilà donc que je me remets à rêver d’une nouvelle cuisine. D’ailleurs, dès samedi nous avons été chercher de la documentation dans le magasin près de la maison, avant d’aller voir une crétinerie au cinéma de quartier qui est plus grand et de meilleure qualité que ce que j’imaginais. Un grand moment de vidage de cerveau devant Pirates des Caraïbes, avec plein de moments où diane et moi, nous nous sommes écriés: « mon jardin » !

L’autre nouvelle du vendredi est à double tranchant: mon père s’est fait arrêter en voiture sur la route du médecin et les policiers lui ont interdit d’encore conduire avant de passer une visite médicale. Il se fait vieux et n’a plus aucune confiance sur la route, les médicaments qu’il prend ne l’aident pas à être plus attentif. Moi-même, cela fait environ deux ans que je ne veux plus monter dans sa voiture et j’ai bien vu qu’il a déjà quelques petites bosses et griffes sur sa carrosserie, sans doute d’avoir cogné l’un ou l’autre poteau. Il a donc décidé de ne plus conduire. Il vit assez isolé mais est bien entouré. Son ouvrier polonais lui a proposé de faire les courses pour lui et sa compagne vient une fois par semaine pour plusieurs jours. Et je n’habite pas loin. Et diane a presque son permis. Ce qui veut dire que nous pourrons toujours l’aider et lui faire les courses si besoin. Cela pose évidemment la question du temps qu’il pourra encore rester dans sa maison et je pense qu’il faudra réfléchir sérieusement au futur. Mais le résultat de tout ceci, c’est que je recevrai sa voiture qui a à peine deux ans et qui remplacera idéalement la petite Nissan Micra qui a 13 ans…

Samedi matin, comme il manquait un médicament, je me suis dépêchée d’aller à la pharmacie, non sans faire un tour au marché. Au stand du fleuriste, j’en ai profité pour acheter plein de plantes en fleur: des dahlias, des cosmos et des oeillets. Bref, de la couleur immédiate pour très peu d’argent. Le plus dur a été de les ramener à la maison, mes bras faisant mal sous tout ce poids !

Dimanche, diane et moi nous sommes fait du chantage: j’ai accepté d’aller faire les clients modèles dans un horrible magasin de salons pour qu’il reçoive gratuitement une caméra HD de fabrication chinoise. Pour l’occasion, nous nous sommes fait passer pour Christian et Marie et nous nous sommes extasiés devant de très laids canapés. D’ailleurs, le seul qui aurait pu nous convenir était le modèle en liquidation ! En échange, diane m’a accompagnée chez Groendekor où tout d’un coup incapable de parler à cause des douleurs à sa gorge, il n’a pas pu me dire de partir tout de suite et d’arrêter de choisir plein de plantes ! Heureusement, il avait l’iPad comme bloc-notes pour me dire l’essentiel. Profitant des quelques rayons de soleil, nous avons tout planté dans la foulée et l’arrière du jardin est bien plus intéressant maintenant. J’avais aussi acheté quelques plantes pour l’entrée du garage et nous avons récupéré des fougères qui poussaient sous la terrasse pour compléter le tout. Dès qu’il y a du soleil, je fais des photos.

Et aujourd’hui ? Pas de projets particuliers, un peu de ménage, en peu d’enlèvement de mauvaises herbes s’il ne pleut pas, un peu de lecture au chaud à l’intérieur, et des frites pour moi ce soir ! Je sais que les semaines qui viennent ne vont pas être faciles, surtout pour diane, mais passer un bon w-e ensemble nous fait beaucoup de bien !