I’m single again

Dès demain soir, je suis célibataire…

ou du moins…

juste en soirée…

Et bien oui, comme chaque année au moment du BIFFF (Festival du Film Fantastique de Bruxelles), diane va voir des films, beaucoup de films. Et moi, je reste à la maison. Pas que je ne suis pas tentée mais j’ai fait une overdose il y a quelques années et vu mes horaires de travail et de sommeil, seules les séances de 18h et 20h sont envisageables sans que je ne dorme pendant le film.  J’ai donc prévu d’aller voir un film cette année, Esther / Orphan et je resterai sans doute un peu sur place pour boire un verre après la séance, en espérant voir quelques amis.

J’en profiterai pour regarder la suite de Gossip Girl, la cinquième saison de The Wire et la deuxième de Deadwood (et je n’aurai même pas assez de temps pour ça, sachant que je me laisse facilement distraire par ce qui passe à la télévision). Je continuerai à écrire mon récit de voyage sur Suasaday et je dois encore trier mes photos. Je réfléchirai aussi à l’aménagement du jardin, à quelles plantes choisir et où les placer…

En attendant…

En attendant la suite des chroniques de Geoffroy (qui croule sous le travail, un bête téléfilm français avec des plans foireux à transformer), voici celles de Brigitte…
A part ça, je ne suis pas encore reposée du festival, mais je suis assez contente: j’ai vu une vingtaine de films, ce qui est pas mal pour moi. Mes favoris sont The host (le grand prix), Plane dead (les zombies dans l’avion), Hot Fuzz et Black Sheep et avec mention spéciale pour Marmorera (les images, la musique et l’ambiance) et Jade Warrior (les images et la musique mais certainement pas le scénario embrouillé !).

BIFFF, éditions 1 à 24

Vous avez raté les éditions précédentes du BIFFF ? Pas de souci, Brigitte Segers a préparé une liste de tous les films disponibles à la Médiathèque en DVD et VHS. Au passage, n’oubliez pas de consulter les playlist pour un peu de plaisir auditif, il y en a 4: une de Thierry Moutoy, une de Catherine Thieron, et deux de Geoffroy (la version rock est ici)…
Et encore un peu de pub pour cette page-ci.

Fantastique, Corée, Reich, western, Desperate Housewives et nouvelle garde-robe

Les deux dernières semaines ont été assez occupées par plein de choses différentes.
Tout d’abord, j’ai été voir quelques films au Festival du Film Fantastique (pour des commentaires sur tous les films du Passage 44, voir le site d’Eric), rien de très passionant sauf Adams apples, qui a gagné tous les prix cette année. A part ça, j’ai vu au Nova Late Bloomer (interview de Go Shibata) qui est un film intéressant mais qui n’a pas été projeté dans de bonnes conditions. Le film est tourné en DV, en noir et blanc, et la projection sur grand écran supprime tous les contrastes et montre souvent de gros pixels, ce qui laisse une grosse masse grise un peu floue. A noter: la b.o. électronique de World’s End Girlfriend.
Deuxième film: The beautiful washing machine, un film chinois de Malaisie, un peu incompréhensible, avec une vague histoire de fantôme, et surtout une publicité géante pour Carrefour et Sarsi. D’après le site officiel du film, la machine à laver serait une métaphore de la condition de la femme. euhhhhh……
Troisième film: Loft de Kiyoshi Kurosawa: de très belles images, mais un peu trop long et un scénario un peu trop compliqué.
Quatrième film: Haze de Shinya Tsukamoto: 50 minutes, c’est juste ce qu’il faut pour raconter cette histoire bizzare d’enfermement et de claustrophobie. Dans le style habituel de Tsukamoto, avec une bonne musique. En bonus, on a eu droit à un court métrage dans le style de Tetsuo.
2 concerts aussi: un rituel chamanique coréen, qui doit aider le passage des morts vers l’au-delà. C’est très prenant comme musique, et en même temps un peu lancinant.
L’autre concert, c’était Steve Reich, dont j’ai surtout apprécié la première oeuvre, Sextet pour marimbas, vibraphones et autres percussions. Le dernier morceau, Variations for Vibes, Pianos and Strings, était accompagné d’une chorégraphie d’Akram Khan, que j’ai trouvé très animale et un peu trop africaine à mon goût.
A part ça, je me suis lancée dans la vision de vieux western, je regarde aussi Desperate Housewives et j’ai enfin une nouvelle garde robe pour mettre tous mes vêtements. Un menuisier devrait passer aujourd’hui pour une bibliothèque et j’ai entamé les démarches pour réparer et repeindre la façade de la maison. Ce qui occupe bien mes journées…