July in the garden (II)

Toutes les fleurs d’été sont enfin ouvertes, ce qui donne un tapis de couleurs assez tropical ! Avec la chaleur, les plantes poussent bien et les averses de ce matin auront bien mouillé le sol pour quelques jours. Voici en photos (ça manque de grandes plantes comme un palmier):

Une vue d’ensemble du parterre au soleil.

Echinaceas blancs (les verts ne sont pas encore en fleur), lis en devenir et monarde.

Crocosmia rouge (une de mes plantes préférées) et fleurs roses dont j’ai oublié le nom.

Trois sortes d’echinacea roses, avec des alliums et des capucines qui se faufilent entre les tiges.

En gros plan, parce qu’ils sont trop beaux !

Une autre variété de knifophias, qui fleurit un peu plus tard et des crocosmias. J’adore aussi les knifophias et j’ai bien envie d’agrandir ma collection. J’ai repéré un pépiniériste dans la région de Gand qui vend une cinquantaine de variétés mais ses heures d’ouverture sont assez limitées. J’espère que Groendekor aura de nouvelles sortes !

Je vous ai déjà dit que j’aimais les echinacea ? Ici, si je ne me trompe pas, echinacea Hot Papaya.

De l’autre côté du jardin, les hostas sont en fleur. Dommage que quand le haut doit encore s’ouvrir, le bas est déjà fané.

Une belle tache de couleur avec ces nicotiana alata Perfume Red, semées à la fin de l’hiver à l’intérieur. Très jolies, mais pas parfumées et ce sont des F1, donc je ne pourrai pas récupérer les semences. Dommage.

Du côté du potager, les tomates envahissent tout, à côté de brocolis, d’oignons de printemps et de carottes prêtes à êtres mangées. J’ai récolté et mangé la première tomate jaune, tomato Taxi.

Les premiers piments rougissent et la récolte sera bonne, contrairement à l’année passée. Les laisser en pots était une excellente idée. A l’avant plan, diverses variétés de basilics italiens et orientaux.

July in the garden

Le mois de juin et début juillet sont une période d’attente. Les fleurs du plein été ne sont pas encore ouvertes, celles du printemps sont fanées mais il y a de jolies choses malgré tout (surtout après quelques achats). Voici une sélection:

C’est la première fois que j’achète un bégonia et je me demande pourquoi je ne l’ai jamais fait plus tôt (ah oui, j’ai toujours considéré ça comme une plante de mèmères). Continuer la lecture de « July in the garden »

June in the garden

Début juin, j’ai fait des photos de ce qui était en fleur au jardin mais j’ai oublié d’écrire l’article (entretemps, la jardin a bien changé). Juin est un peu le mois creux: une fois les tulipes et les alliums fanés, il n’y a pas beaucoup de grandes fleurs, à part les rhododendrons et les clématites. Mais il y pléthore de petites merveilles comme les ancolies, geums ou dicentra. Un petit tour en photos:

Les tomates et aubergines sont plantées mais n’ont pas encore beaucoup poussé.

Continuer la lecture de « June in the garden »

The front garden

Devant la maison, il y a un mini bout de jardin qui était déjà plus ou moins aménagé quand nous nous sommes installés dans la maison. L’esprit était japonisant: il y avait deux grands rosiers grimpants (que je laisse même si je n’adore pas les roses), des pivoines, une fougère, des azalées, des iris que j’ai déplacés dans le jardin arrière et quelques autres plantes. Et une grosse pierre couverte de mousse.

A cet ensemble, diane a ajouté un petit érable aux feuilles très découpées et moi quelques plantes diverses, des couvre-sol, un mini bambou, des fleurs blanches qui envahissaient le fond du jardin…

C’est fin mai, début juin que ce jardin est le plus flamboyant quand les pivoines et les azalées sont en fleur. C’est pour cela que je publie quelques photos maintenant.

Shopping in Brussels and Belgium: plants

Voici mes adresses préférées pour acheter des plantes. Je me rends quasi toujours en jardinerie ou pépinière, les plantes de supermarché étant en général de mauvaise qualité. Par ordre de préférence (je ressors toujours avec quelque chose dans les mains des trois premières, pas spécialement chez les suivantes):

  • Exotica: spécialiste des plantes exotiques, la serre est un vrai bonheur pour les yeux. Je n’y vais qu’une fois par an à cause de la distance (Herenthout). Ouvert tous les jours en saison.
  • Groendekor: jardinerie de Sint-Pieters-Leeuw qui s’est fortement agrandie depuis l’été passé et qui offre un choix très étendu de plantes en tous genres. Un peu loin de chez moi mais le dimanche, via le Ring, c’est faisable en 40 minutes. Ouvert le dimanche.
  • Botanica: bien moins grand que Groendekor mais bien plus proche de chez moi, à Erps-Kwerps. Un bon choix de plantes pas trop chères. Fermé le dimanche.
  • Pépinières de Boitsfort: pas très loin, un bon choix, mais fort cher. Un personnel parfois un peu rude et moqueur (mais tout dépend des questions). Fermé le dimanche.
  • Floralies Garden: petit et pas trop de choix, des plantes qui trainent depuis longtemps parfois mais tout près. Ouvert tous les jours.
  • le marché de Stockel le samedi: pour acheter en saison des cosmos, delphiniums ou digitales à bon prix, et d’autres choses encore.

Si vous connaissez d’autres adresses, je suis intéressée.

May in the garden (I)

Je pense qu’il faudra oublier le mois de mai: pas de chaleur, trop de pluie. Certaines plantes ont cependant suivi leur cours normal. (Toutes les photos ont été prises dimanche passé).

J’ai planté les tomates, aubergines et poivrons, puis il a commencé à faire froid. Bref, ça ne pousse pas fort même si quelques fleurs commencent à apparaître. Les nombreux bâtons entre les plantes sont là pour empêcher les chats de faire « froutfrout » dans la terre (ainsi que leurs besoins).

Devant les tomates et les aubergines, mon premier essai de carottes.

Radis et navets, et plus loin du cresson qui garnit nos salades.

Première fleur de mini-poivron.

Sur la terrasse, il y a plein de pots avec des dahlia, lys et cannas qui seront plantés dans le jardin quand les tulipes seront fanées. C’est moche mais ils profitent d’un peu plus de chaleur qu’en pleine terre. Dans le bac devant, ce sont des herbes aromatiques qui ont aussi été dérangées par un chat, d’où les bâtons.

Dans le jardin même, les jonquilles ont laissé la place aux tulipes, que j’avais choisies très « rococo » et dont j’avais mélangé tous les bulbes. La vague violette commence: les alliums et iris sont en fleurs.

L’euphorbe est vraiment une plante intéressante pour la longueur de sa floraison et son amour de l’ombre. A l’arrière-plan, un sureau aux feuilles assorties et un érable qui fait contraste.

Les jonquilles sont fanées et les hellébores se dessèchent en beauté, tout en faisant de nombreuses nouvelles feuilles.

Même un peu perdu au milieu des jacinthes maintenant fanées, l’ail des ours se plaît bien !

Bambou, hosta et tulipes

Rhododendron et tulipe, une de mes préférées.

Tulipes et myosotis, que je laisse pendant quelques semaines, puis j’arrache tout, sachant qu’il reviendra en force l’année suivante.

Iris, palmier, tulipe et callistemon trouvé à bon prix au marché. Je l’ai laissé en pot pour pouvoir le rentrer cet hiver (j’en ai déjà perdu trois).

Ariel voulait se montrer !

Cette variété de tulipe a des découpes assez fabuleuses !

Introducing… le pivoine

Cette fleur est immense et magnifique. Je suis heureuse de voir que ce plant acheté l’année passée en a déjà produit une (ce n’est pas le cas des deux autres). Les pivoines adorent mon jardin, dans un prochain article, il y aura sans doute une présentation du jardin avant complètement envahi par ceux-ci.

Composition avec futurs alliums, iris, tulipes, bananier et un palmier qui restera dans son pot pour le rentrer cet hiver (et qui risque donc de changer d’endroit au gré des envies).

Les iris adorent aussi mon jardin. Ceux-ci viennent du devant de la maison où ils se battaient avec les pivoines. Deux ans après leur déménagement, ils se sont multipliés avec bonheur. J’ai du coup acheté de nouvelles variétés l’année passée, dont une prépare une fleur.

Ce violet est vraiment magnifique et c’est une fleur que je pense multiplier encore dans le jardin.

La star de la fin du printemps et de tout l’été, c’est l’allium. J’ai planté diverses variétés qui se succèdent.

Aaaah, ces gros pompons mauves que les abeilles adorent !

April in the garden (and inside) (II)

Avril touche à sa fin, les températures ont été un peu plus clémentes mais pas tant que ça. Cela n’a pas empêché les plantes de pousser et les parterres de se fleurir enfin. J’ai acheté chez Groendekor un grand pot pour mettre un bambou dans le fond du jardin (à la place du bac à compost bien laid), un amélanchier (genre de prunus/cerisier à petites fleurs blanches), des saxifrages, des échinops et des euphorbes.

A l’intérieur, les tomates, aubergines et piments poussent bien, un peu trop même sachant que je ne pourrai planter tout ça qu’après les dernières gelées, en général à la mi-mai (l’année passée, fin mai même). Mes semis de fleurs ne grandissent pas fort par contre. Ce week-end, j’ai semé des herbes aromatiques, dont treize variétés de basilic (essentiellement des asiatiques).

Des photos d’ensemble sont sur Tropical Itch et voici une collection de gros plans sur les fleurs.

jolies narcisses dont j’ai oublié le nom

tulipes et petites fritillaires à l’arrière

tulipes et petites saxifrages, une plante alpine qui ne survivra peut-être pas dans le sol lourd et argileux

tulipes et pivoine qui fleurira dans quelques semaines

narcisses plantées l’année passée et qui ont refleuri

jacinthes qui embaument l’atmosphère et ail des ours qui a repoussé

amélanchier « Princesse Diane » (ou comment juste le nom de la plante peut convaincre de l’acquérir) et rhododendron en arrière-plan

les grandes fritillaires qui ne sentent pas très bon

encore des narcisses

narcisses, hellébores qui se fanent tout doucement, fritillaires et un Moai qui a verdi avec l’hiver

à droite, les nouvelles euphorbes, juste derrière, une euphorbe qui a survécu

April in the garden (and inside) (I)

Le dernier week-end de mars, il faisait encore bien trop froid pour jardiner mais j’ai fait la première visite de l’année en jardinerie (Botanica à Veltem-Beisem) pour acheter quatre grands sacs de terreau et des bulbes d’été (dahlias, lys, cannas…). J’ai choisi une partie, puis j’ai lâché diane dans le rayon et il est revenu avec une belle quantité aussi. J’espère trouver de la place pour planter tout ça. Une orchidée tigrée est aussi rentrée avec nous.

Les tomates, aubergines et piments ont déjà bien poussé et je les ai replantés dans des pots plus grands. J’ai remonté des plantes qui avaient passé l’hiver dans la cave, tentant de les faire revivre. Un bananier se porte bien, l’autre ne donne aucun signe de vie, et le colocasia non plus, mais je garde toujours un petit espoir.

Le w-e passé, il faisait toujours frais mais il y avait un beau soleil dimanche. J’avais envie de commencer des semis à l’extérieur mais je me suis finalement abstenue. J’ai par contre déjà préparé les carrés pour le potager, enlevant ce qui traînait de l’année passée (dont une belle récolte de panais). Et comme je voulais quand même semer quelque chose, j’ai planté des fèves à l’intérieur ! Suite des aventures ce w-e, avec enfin du beau temps et de la chaleur annoncés.

March in the garden (and inside)

Mars est censé être le mois où je commence les travaux en extérieur. La semaine où j’ai été malade, la première semaine de mars donc, il a fait très bon et entre deux aspirines, j’ai profité du soleil et de la chaleur pour couper les tiges mortes des grandes herbes et en déplacer deux. Depuis, plus moyen de sortir, il a neigé deux fois et il fait un froid glacial. Je désespère pour mes plantes exotiques qui avaient bien passé l’hiver jusque là mais qui doivent être au bout de leurs capacités de résistance. Même les crocus restent fermés et les jonquilles se font attendre.

A l’intérieur, impatiente que j’étais, j’ai semé mes tomates (plusieurs variétés différentes, toutes achetées chez De nieuwe tuin). J’ai comme l’impression que j’aurais dû attendre. J’espère que j’aurais plus à raconter en avril…

Voici quelques photos d’intérieur, pour le jardin, c’est toujours sur Tropical Itch.

Un ricin à l’avant, ainsi que des aubergines, des tomates à l’arrière.

Les piments qui poussent relativement bien dans leur mini-serre chauffée

February in the garden (and inside)

Vous pouvez suivre l’évolution du jardin en photo chaque semaine sur Tropical Itch mais je vais continuer à utiliser ce blog-ci pour expliquer l’évolution et les diverses plantations.

J’ai fais mes premiers semis à l’intérieur, comme l’année passée: des piments et des aubergines. Ce sont les légumes qui mettent le plus de temps à pousser et les résultats de l’année passée étaient fort médiocres après des semis en mars. Il y a évidemment d’autres raisons: le printemps pourri (et l’été pas génial), le fait qu’en relisant les emballages, je me suis rendue compte que plusieurs variétés doivent avoir de la chaleur tropicale (et vont donc cette année être plantés en pots que je peux rentrer si besoin) et le manque de place là où je les avais plantés, les tomates ayant envahi le terrain.

Au jardin, en ce mois de février, les hellébores sont en fleur depuis un moment. Elles sont fort discrètes et on ne les voit pas sur les photos de loin (de plus, certaines sont cachées par des plantes plus grandes, des euphorbes, que je vais sans doute déplacer du coup). C’est dommage car ce sont vraiment de jolies fleurs. Voici quelques photos: