A Short History of Humanity

Johannes Krause & Thomas Trappe, A Short History of Humanity: A New History of Old Europe: je suis tombée sur ce livre un peu par hasard (par l’intermédiaire de sa traduction en néerlandais) et je me suis dit que ça pourrait compléter Au commencement était… J’avais tout à fait raison: Johannes Krause est archéogénéticien et travaille en collaboration avec Svante Pääbo qui vient de recevoir le prix Nobel. Il analyse donc l’ADN de nos ancêtres (proches et lointains) pour tenter de reconstituer au mieux notre histoire. Avant l’apparition de l’écriture, cette méthode est particulièrement intéressante pour mieux appréhender les mouvements de population. L’auteur commence donc à la préhistoire, avec la première arrivée de l’homme en Europe et en Asie. La génétique a permis de casser certaines théories plus anciennes, par exemple dans l’histoire des Neandertals, ou encore par rapport à l’arrivée de nouvelles peuplades en Europe.

Le livre suit l’ordre chronologique, et parle également beaucoup d’épidémies et de pandémies, notamment celle de la peste qui a laissé des marqueurs génétiques chez les hommes. Il y a donc vraiment beaucoup de sujets abordés dans un livre relativement court. L’écriture est très abordable et le livre est agréable à lire (l’auteur se met de temps en temps en scène, notamment quand il parle de son excitation face à ce petit bout d’os d’une jeune fille russe qui se trouve sur son bureau). C’est passionnant du début jusqu’à la fin et me donne envie d’en connaître encore plus. Le sujet m’intéresse depuis toujours et ce livre permet de faire connaissance de l’état des lieux des études actuelles.

Johannes Krause & Thomas Trappe, A Short History of Humanity: A New History of Old Europe, Random House, 2021 (traduction de l’allemand par Caroline Waight, première édition de 2019: Die Reise unserer Gene)

8 réponses sur « A Short History of Humanity »

  1. keisha41 dit :

    Ouh la la ça me plairait, d’après un site marchand un titre existe en français (le même?) non que je ne puisse lire en anglais, mais tant qu’à faire…
    Bref, ça me remémore le Graeber, présent lui en médiathèque.

    1. Ah mais oui, c’est sorti en français fin septembre (je n’avais pas vérifié): « Le voyage de nos gènes », chez Odile Jacob. Ça ne m’étonne pas, c’est vraiment un livre intéressant et très accessible.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.