Short diary of the week (453)

Lundi: fatiguée dès le matin – ça ne m’enchante pas d’aller au bureau par cette chaleur (épisode 1), en plus il n’y a quasi personne, relire et mettre en ligne des textes, trouver des collègues avec qui manger, rentrer dans la chaleur, je ne regarde plus aucun film avec tout ça, lire encore au jardin mais les températures mettent du temps à baisser un peu

Mardi: ah mais en fait notre RH nous a proposé de télétravailler aujourd’hui pour cause de chaleur (donc pas d’épisode 2), ce qui m’arrange bien, me calfeutrer à l’intérieur tandis que les températures montent, terminer la première partie du roman-pavé, sortir en peu en fin de journée mais il fait toujours chaud

Mercredi: de retour au boulot, régler une série de petites choses, le coup de tonnerre soudain, discuter avec les collègues, de l’encodage, l’achat d’une robe pour si jamais, ouvrir toutes les fenêtres de la maison pour la rafraîchir, Tokyo Vice

Jeudi: congé !, la pluie qui tombe (ça fera du bien à la nature mais ça aurait mieux fait de tomber un jour de travail !), de la couture, la séance de sport, de la lecture, une longue conversation au téléphone avec ma cousine, et donc son papa ne va plus très bien, j’avais justement pensé à mes vieux oncles la semaine passée, terminer enfin Tokyo Vice dont j’ai trouvé la fin bien trop subite et un peu nulle (mais j’ai beaucoup aimé l’esthétique de la série)

Vendredi: prendre mon courage à deux mains, et prévoir les mouchoirs, la cérémonie à l’église puis l’enterrement de mon oncle et parrain, revoir donc mon immense famille du côté de mon père et me retrouver assez perdue, et puis tout ce monde – une centaine de personnes, repartir de là avec un drôle de sentiment (de la tristesse mêlée d’un sentiment de non-appartenance et donc une belle déprime), ne plus faire grand-chose de bien en rentrant en milieu d’après-midi, regarder des bêtises à la tv, aller dormir tôt sans avoir lu une lettre de la journée

Samedi: tenter de reprendre un fil plus positif, et donc une journée au calme (j’en ai bien besoin – à tel point que quand le jardinier me demande s’il peut venir déjà demain je refuse), de la couture, attacher les tomates, enlever quelques rejets envahissants du sumac, de la lecture, un repas japonais tout simple, le chat des voisins qui veut entrer, encore de la lecture, devoir arrêter parce que mes yeux sont irrités

Dimanche: des rêves bizarres, surprendre le chat des voisins qui est entré dans le salon, terminer la robe en cours, aucune idée du projet suivant, de la lecture tout l’après-midi – les pavés de l’été avancent, toujours ce sentiment de solitude qui a été exacerbé par le fait que j’ai vu toute mon immense famille du côté paternel vendredi (et que je n’ai pas beaucoup de liens avec elle), profiter encore du jardin en soirée avec le soleil qui se couche déjà plus tôt, devoir interrompre ma lecture à cause de l’attaque des moustiques

2 réponses sur « Short diary of the week (453) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.