Short diary of the week (451)

Lundi: une mauvaise nuit (j’ai toujours peur que ma voiture ne démarre pas), le rendez-vous chez le dentiste de tôt matin pour tenter de régler ce problème de langue irritée par les nouvelles couronnes, aller au bureau en voiture du coup, écrire un texte, et juste quand je termine panne d’internet (et c’est la faute du fournisseur), traîner un peu avec des collègues, donner un coup de main à d’autres et ranger plein de dvd, et finalement partir plus tôt parce que j’en ai marre (et que j’aimerais bien quand même publier mon short diary de la semaine passée), profiter encore un peu du jardin pour lire, terminer le film en cours: Crépuscule à Tokyo (Yasujiro Ozu, Japon, 1957)

Mardi: mon trajet en transports en commun est un peu chamboulé pour cause de travaux tout l’été, tester l’option 1 – métro + métro donc mais avec une correspondance qui implique deux longs escalators, c’était rapide ce matin, régler plein de petits trucs, mettre un texte en ligne, un drink de départ, des trucs incompréhensibles, tester l’option 2 – trambus + métro – pas mal mais l’arrêt du bus est à l’opposé du métro, une commande de chaussures (les trouver sur un site qui offre les frais d’envoi après les avoir d’abord vues sur le site de la marque), Pompeii (Paul W.S. Anderson, 2014) – quel mauvais film !

Mercredi: bien dormi mais fatiguée quand même, tout ce monde !, l’article à écrire aujourd’hui est en fait de la récup’, faire des commandes de disques (ça faisait longtemps), du shopping – s’il y a bien un truc luxueux que j’achète chaque année en soldes ce sont des soutien-gorge de marque type Lejaby ou Aubade, mais à côté de ça j’ai aussi acheté des t-shirts à moins de 10 euros, et donc le facteur a laissé le colis devant la porte – je n’apprécie pas vraiment – heureusement que la rue est super calme, une des robes ne me va pas du tout mais le point UPS le plus proche pour la renvoyer n’est pas situé à un endroit très pratique, le début d’un film, ramer sur le pedantle du soir

Jeudi: la nuit porte conseil – j’ai trouvé le pedantle en un seul coup supplémentaire ce matin, je devrais écrire un truc mais rien n’est organisé pour le mettre en ligne, du sport, un documentaire en vision de presse à la maison, un gros coup de pompe, la fin du film: The Count of Monte Christo (Rowland V. Lee, 1934)

Vendredi: écrire sur le documentaire vu hier, quelques courses (du fil, des tirettes, du shiso, de la mayonnaise Kewpie) et de jolies nouvelles tasses, tondre la pelouse, de la lecture toute la soirée

Samedi: lire des blogs lecture, commencer une nouvelle robe, de l’importance de bien placer les motifs du tissu sur les pièces du patron, désherber la pente du garage au brûleur électrique (un nouveau jouet – pas sûre que ce soit super efficace en fait), me faire piquer par une bestiole à la cheville en taillant une branche morte d’un arbre, de la lecture au jardin mais le vent est frais, continuer à l’intérieur, Dante’s Peak (Roger Donaldson, 1997) – il y a en effet un thème « volcans » dans les films que je regarde pour le moment

Dimanche: une fois de plus c’est le w-e qu’il fait tout gris, de la couture, le nouveau jouet était finalement assez efficace: toutes les mauvaises herbes semblent mortes, de la lecture, et puis quand même sortir en milieu d’après-midi une fois que le soleil a fait son apparition, préparer un plat vietnamien – la seconde fois c’est toujours moins bien (mais il y a toujours du potentiel), continuer la lecture dehors

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.