Short diary of the week (449)

Lundi: une nuit exécrable – ça faisait longtemps que je n’avais plus eu de si mauvaise, télétravail pour cause de grève, une journée de travail pour le jardinier qui vient installer la nouvelle porte de jardin (le monde est petit: c’est un ami d’un ami), écrire cette critique de film – chose qui m’a angoissée plus que la normale – la perte d’habitude ?, au moins je sais maintenant que je pourrai continuer ça cet été, une séance de stretching au parc, de la lecture mais tomber de fatigue, ça aura pris une longue journée mais la porte est superbe, Tokyo Vice

Mardi: des conversations, des envies de films à regarder (est-ce que trois visions de presse de suite la semaine prochaine ce n’est pas trop ? sauf que je n’écrirais que sur un film), de l’organisation d’agenda, passer chercher ma commande de livre sur le chemin du retour, payer toutes les factures (c’est un hasard qu’il y en ait autant en une fois), Cleopatra (Cecil B. DeMille, 1934)

Mercredi: c’est dur de me lever ce matin, et je mets du temps à me réveiller, mettre la page d’accueil à jour (après avoir râlé sur la lenteur du système), corriger un problème, tenter de régler un autre truc, une discussion intéressante par rapport un document à remplir dans le cadre de la restructuration, refaire mon agenda en y incluant les textes à écrire, tenter de partir plus tôt mais être interrompue par diverses choses, un immense coup de pompe, terminer le roman en cours et tenter de trouver la lecture suivante

Jeudi: écrire une série de mini-textes pour la semaine prochaine, tondre la pelouse puis m’installer à l’ombre avec mon bouquin, l’abandonner et passer au suivant, profiter du beau temps et des longues soirées de cette période

Vendredi: retour en Chine, réceptionner et déballer ce colis de produits de beauté, un rendez-vous plutôt animé (dans le bon sens), et hop un beau mal de tête – ça faisait très longtemps, ne plus faire grand-chose en cette fin d’après-midi (heureusement un Dafalgan me sauve), The Great British Sewing Bee (j’ai versé une larme et ce n’était même pas la finale), Garden Rescue

Samedi: c’est rare que je bouge autant la nuit – la couette s’est retrouvée de l’autre côté du lit, traîner dans le canapé, et donc la voiture ne démarre pas, heureusement mon voisin partait juste et a pu me conduire à mon rendez-vous, une échographie de la thyroïde donc – tout va bien (il y a un nodule mais bénin – c’est un peu comme les kystes sur mes seins), rentrer à pied (ce n’était qu’à une vingtaine de minutes de la maison), bref je suis en parfaite santé, voir que la pluie est repoussée à la fin de l’après-midi et me lancer dans la taille de la haie – la plus compliquée des deux, une belle fatigue après cet effort physique, de la lecture, commencer un film dont le héros m’énerve

Dimanche: faire le test de l’échantillon de poudre protéinée – heureusement que c’est au cacao mais j’ai une impression de manque de concret, par contre je me sens rassasiée, j’ai vraiment du mal avec tout ce qui est substitut et produit transformé (même bio et cie), traîner dans le canapé, et puis bam – une faim pas possible qui me pousse à prendre un second petit déjeuner – ce qui n’était vraiment pas le but, de la couture, verdict: il faut à nouveau changer la batterie de la voiture (oui, encore), montrer mon jardin à la fille des voisins d’en face (et à son mari), de la lecture entrecoupée d’une sieste et d’une intense réflexion à propos d’un voyage futur (mais ça n’a mené à rien), préparer un plat indien, la suite et la fin du film: Into the Wild (Sean Penn, 2007)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.