Short diary of the week (445)

Lundi: oh mais c’est que j’aurais pu remettre du rouge à lèvre vu que le masque n’est plus obligatoire dans les transports en commun, sauf que j’ai hésité, et puis c’est un des ces matins avec une demi-nausée, une panne informatique sur une partie du site – celle dont j’ai besoin pour avancer, passer à autre chose, l’oeil de lynx qui détecte qu’il y a encore un problème avec le site – ce n’était pas la mise à jour la plus récente qui avait été rétablie, tenter de rentrer entre les averses mais il pleut une fois arrivée à destination, la fin du film: The Ballad of Cable Hogue (Sam Peckinpah, 1970)

Mardi: j’ai mis du rouge à lèvres ! (mais un discret, ça fait tout bizarre), cette fatigue envahissante – toujours, terminer ce tri – pour le moment – je recommencerai très vite pour un autre pays, pas grand-chose d’autre, me remettre enfin à cet autre tri – celui des photos de mon voyage en octobre passé, The Legend of Tarzan (David Yates, 2016)

Mercredi: le matin sans petit-déjeuner pour cause de prise de sang (tant attendue), m’offrir des couques au chocolat à la bonne boulangerie, finalement arriver bien tôt à la réunion de tout le personnel, c’est long et déprimant, est-ce que j’ai vraiment envie de continuer là-dedans ? – je n’en sais toujours rien – comme beaucoup, me faire reconduire au bureau par un collègue et bien rire dans la voiture, une longue conversation à midi, avec la fatigue les émotions remontent et l’après-midi est un peu compliquée, une autre longue conversation – une chose qui restera de ce boulot (que je reste ou que je parte) ce sont les amis que je me suis fait au cours des années, le début d’un film

Jeudi: 10h de sommeil – est-ce que ce sera suffisant pour me sentir plus en forme ? on va dire que oui !, de la couture, voir avec grand étonnement que mes colis seront livrés aujourd’hui (et ils arrivent en effet vers 13h), du jardinage: enlever plein de mauvaises herbes et commencer à planter ce que j’ai acheté dimanche passé, de la lecture, la suite et fin du film: It Happened One Night (Frank Capra, 1934), The Great British Sewing Bee

Vendredi: allumer l’ordi du boulot pour poster des choses sur la page d’accueil du site mais le ré-éteindre bien vite, les courses avec trois tours complets dans le supermarché pour cause de non-organisation, comme toujours il y a des trucs qui manquent – de l’estragon frais – mais d’autres que je ne pensais pas trouver – de la pâte de dattes, de la couture – le haut est fini – reste la jupe, la suite du jardinage d’hier, terminer le roman en cours, commencer à cuisiner et me rendre compte après avoir commencé que c’est le plat prévu pour demain – être en congé a clairement troublé ma perception du temps, tout planter là et me préparer le plat d’aujourd’hui (pas moyen d’inverser pour des questions de conservation), le début de Les bas-fonds d’Akira Kurosawa (1957) mais ce film rassemble tout ce que je n’aime pas (le huis-clos tout particulièrement) et j’abandonne après 20 minutes, commencer la série Tokyo Vice, lire un article sur l’auteur Jack Adelstein et apprendre qu’il a probablement beaucoup inventé

Samedi: des pensées dérangeantes à propos de mon travail viennent troubler mon sommeil, traîner dans le canapé, de la couture, tondre la pelouse et planter les dernières plantes, de la lecture, Bill & Ted’s Bogus Journey (Pete Hewitt, 1991)

Dimanche: froid et pluie – où est passé le beau temps d’il y a quelques jours ?, continuer la couture de la robe – elle devrait être terminée la semaine prochaine, de la lecture entrecoupée d’une sieste, préparer une nouvelle recette, Tokyo Vice, encore de la lecture – contrairement à mes attentes je suis vraiment happée par le roman en cours

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.