Bilan culturel – avril 2022

Romans

  • Pierre Lemaitre, Le grand monde – 3/5
  • Ron Rash, Chemistry and other stories – 4/5
  • Joyce Carol Oates, Solstice – 4/5
  • Anthony Veasna So, Afterparties – 4/5
  • Shun Medoruma, L’âme de Kôtarô contemplait la mer – 5/5

Non-fiction

  • Jon Lewin, The Locals Cookbook: Sri Lanka – 4/5
  • Gérard Siary, Histoire du Japon. Des origines à nos jours – 2/5
  • Audrey Millet, Les dessous du maillot de bain. Une autre histoire du corps – 4/5
  • Chihiro Masui, Minh-Tâm Trân, Margot Zhang, Nouilles d’Asie – 3/5

Séries tv

Films

  • The Private Life of Henry VIII (Alexander Korda, UK, 1933) – 1/5
  • The Lighthouse (Robert Eggers, 2019) – 3/5
  • The Undefeated (Andrew V. McLaglen, 1969) – 2/5
  • Lady for a Day (Frank Capra, 1933) – 3/5
  • King Kong (Merian C. Cooper & Ernest B. Shoedsack, 1933) – 4/5
  • Design for Living (Ernst Lubitsch, 1933) – 4/5
  • De zaak Alzheimer (Erik Van Looy, Belgique, 2003) – 4/5
  • Hungry Hearts (Saverio Costanzo, 2014) – 2/5
  • Das Testament der Dr. Mabuse (Fritz Lang, Allemagne, 1933) – 3/5
  • Zéro de conduite (Jean Vigo, France, 1933) – 3/5
  • The Northman (Dave Eggers, 2022) – 3/5
  • The Invisible Man (James Whale, 1933) – 2/5
  • Queen Christina (Rouben Mamoulian, 1933) – 4/5
  • Bombshell (Victor Fleming, 1933) – 4/5
  • Memory (Martin Campbell, 2022) – 1/5
  • While We’re Young (Noah Baumbach, 2014) – 4/5
  • Au gré du courant (Mikio Naruse, Japon, 1956) – 3/5
  • Downton Abbey (Michael Engler, 2019) – 3/5
  • Cavalcade (Frank Lloyd, 1933) – 2/5
  • My Own Private Idaho (Gus Van Sant, 1991) – 5/5
  • Printemps précoce (Yasujiro Ozu, Japon, 1956) – 3/5
  • Downton Abbey: A New Era (Simon Curtis, 2022) – 3/5
  • Ecstasy (Gustav Machaty, Tchécoslovaquie, 1933) – 4/5
  • Dinner at Eight (George Cukor, 1933) – 3/5
  • Star Wars: Episode VII – The Force Awakens (J.J. Abrams, 2015) – 3/5

Couture

  • The « Spring in Kobe » dress, sur le modèle de la « Day & Night Dress » de Gretchen Hirsch, mais fortement modifiée et remise à ma taille (à la taille justement). Le nom vient du fait que j’ai acheté le tissu à Kobé (même s’il est américain).

4 réponses sur « Bilan culturel – avril 2022 »

    1. wow ! onze !
      Là j’en suis à trois, un quatrième est en cours et j’en ai encore plusieurs qui me tentent; du coup, je vais peut-être les étaler dans l’année. Le Medoruma Shun peut en tous cas servir aussi au mois du Japon qui continue en mai.
      Mais je me dis aussi que je ne dois pas trop tarder à commencer notre lecture commune de juin, Ohio, qui est assez gros me semble-t-il.

      1. Oui, il est assez gros mais je l’ai lu en quelques jours (j’ai une avance d’enfer sur mes lectures, je ne sais même pas comment je me suis débrouillée alors que j’ai repris les trajets à vélo pour aller bosser, ce qui m’enlève le temps d’habitude utilisé pour lire dans les transports en commun..). Bon sans trop en divulguer, j’ai adoré. J’espère que tu prendras autant de plaisir que moi à cette lecture..

        1. Je l’espère aussi, et ton avis me rassure quelque part, vu que j’ai surtout des commentaires négatifs en tête.
          Moi aussi j’ai repris les trajets mais en transports en commun, donc j’ai deux fois 15 minutes pour lire. Malgré tout, je lisais plus en télétravail (enfin il me reste deux jours).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.