Le fils de la veuve

Gil Adamson, Le fils de la veuve: au début du roman, on retrouve William Moreland, un des personnages du premier tome de la série, La veuve. On est en 1917 et son épouse, « la veuve », est décédée. Il a un fils de douze ans, Jack. Comme il souhaite préparer le futur, il le confie à une religieuse qui vit à Banff. Il prend la route, allant de village en cité minière, créant diversion avec des explosions à la dynamite pour voler de l’argent et divers objets. Quand il retourne enfin à Banff, Jack a disparu. Le jeune garçon n’en pouvait plus de l’ambiance étouffante chez sa protectrice, des railleries à l’école, des vêtements trop serrés. Il est parti retrouver la cabane familiale perdue dans la nature.

Gil Adamson raconte l’histoire de deux hommes solitaires, confrontés à une société qui change et marquée par la guerre et l’arrivée de la modernité. Elle insuffle également des éléments de mystère en créant le personnage de la religieuse, une femme pas comme les autres. Et puis surtout, il y a la description de la nature sauvage du Canada et du nord des Etats-Unis, la présence des ours et de trappeurs isolés, et les voies de chemin de fer et les routes qui de plus en plus coupent les paysages. J’avais adoré La veuve, même si je n’ai aujourd’hui plus vraiment de souvenir de l’histoire (à l’époque, mes commentaires étaient encore plus courts – et en bonus, dans le même billet, un commentaire assez acerbe sur Sylvain Tesson). Avec cette suite, j’ai parfois trouvé le temps un peu long, mais au final j’ai beaucoup aimé le livre. Disons que c’est plus un 3,5/5 qu’un 4, mais peu importe.

3 réponses sur « Le fils de la veuve »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.