Ménopausée et libre !

Sophie Kune, Ménopausée et libre ! Manifeste pour une ménopause réinventée: la ménopause est sujet encore tabou aujourd’hui mais heureusement la parole commence à se libérer. Et ça tombe bien, parce que je commence à avoir des premiers symptômes, souvent passagers mais concentrés par moments. Du coup, j’ai envie de savoir, de m’informer, de mieux me préparer à ce qui m’attend. Ce livre me faisait de l’oeil, je me suis précipitée dessus (sans savoir qu’à la base c’était un compte instagram), et j’ai failli le jeter à travers la pièce une fois terminé (parce que oui, je l’ai malgré tout terminé).

Je risque d’être un peu de mauvaise foi. Ou pas. Ou alors je n’étais pas le public cible (pourtant à 49 ans, il n’y a pas plus cible que moi). Il y a une différence entre poster de courts textes sur instagram et remplir un livre. Du coup, pour remplir le livre, Sophie Kune commence par raconter sa propre expérience, et c’est en effet intéressant d’avoir l’avis de quelqu’un qui a vécu ça. Puis elle se penche sur les origines du mot et renvoie à Charles de Gardanne, le médecin français qui l’a inventé en 1821. A partir de là, chaque chapitre contient de larges extraits de son traité de l’époque. Sauf qu’en 2021, à part si on est historien, on n’a pas envie de lire ces textes complètement dépassés et pour la plupart misogynes.

Si ce n’était que ça (pourquoi les critiques négatives sont-elles toujours les plus longues ?): je cherchais des informations précises sur les traitements possibles mais ça se limite à trois pages. Pour le reste, Sophie Kune donne pléthore de conseils dignes d’un Elle ou d’un Marie-Claire, avec plein d’injonctions voilées. J’ai eu la nette impression qu’elle est pro clean beauty (il y a tout un débat à ce sujet et comme toujours il est plein d’extrémismes) et son discours sur la teinture des cheveux gris part dans tous les sens. Elle prône aussi certaines marques de vêtements en coton bio, évidemment. Ce qui me fait penser que ses conseils sont limités à une certaine catégories de femmes qui ont les moyens de se payer ça (j’ai poussé le vice jusqu’à vérifier: 107 euros le t-shirt basique). Son style est clairement parisien et bourgeois – à l’opposé total du mien. Et puis ces phrases comme « je préconise », « il faut se supplémenter », « faites »… Là où j’ai même carrément ri c’est quand elle insiste sur le fait qu’il faut dormir avec un oreiller plat, parce qu’avoir la tête trop élevée la nuit provoquerait un double menton.

Tout ça est entrecoupé d’entretiens avec des personnes diverses, de la gynécologue à une représentante La Redoute (j’en conviens, les vêtements de la marque sont moins coûteux que les t-shirts cités plus haut), ainsi que de QR codes renvoyant à des tableaux pinterest qu’elle a composé.

Je suis vraiment déçue de ce livre (et même du compte instagram auquel je me suis abonnée depuis). J’ai tellement aimé la poésie de Darcey Steinke, et ses histoires de baleines (dont parle Kune, mais sans donner la référence), et même ses explications sur l’origine des hormones de remplacement. On a clairement ici un exemple du fait que je me sens bien plus proche des sensibilités anglo-saxonnes que franco-parisiennes. C’est extrêmement rare que je mette une cote aussi basse à un livre, mais c’est aussi parce que j’abandonne les plus mauvais en cours de route. Ici, j’ai continué à le lire, espérant y trouver des informations intéressantes. Ce n’était pas le cas. Je préciserai quand même que ma voix dissonante est bien unique: tous les commentaires sur amazon et fnac sont à 100% positifs (à tel point même que cela semble bizarre).

8 réponses sur « Ménopausée et libre ! »

  1. keisha41 dit :

    Il y a aussi La fabrique de la ménopause, de Cécile Charlap, qui a l’air intéressant. L’autre anglo saxon aussi.
    Bon, depuis goodreads j’attendais ton avis! Je sens que j’aurais râlé aussi. Tiens donc que viennent faire ici les cheveux gris. On peut en avoir bien avant la ménopause (vécu)
    Comme je te l’avais dit, j’ai passé ce cap sans encombres (oui, je sais) sauf les os qui n’ont pas aimé et je prends du calcium. Les autres traitements, pas besoin ou pas adaptés, mais je veux bien que ça aide si on a besoin (genre bouffées de chaleur)
    A part ça, pour moi, ménopause = liberté! Plus besoin de prévoir dans sa valise (vécu), avoir des dégâts en chambre d’hôtel, la honte, pourtant j’étais bien blindée (vécu)
    Brf, chacun (heu, chacune) son expérience et j’espère que ça va bien se passer pour toi!

    1. Le Charlap est sur ma pile 😉 et j’ai repéré un bouquin anglais qui sort à la fin du mois. Il y a d’ailleurs aussi une app anglophone intéressante, qui permet de noter tous les symptômes, jour après jour.
      Les cheveux gris, c’est parce qu’elle s’est ralliée à la tendance « silver » (on est reparti dans les tendances) et du coup elle développe pas mal. J’en ai depuis quelques années maintenant, mais ayant des cheveux clairs, ça va mettre quelques années à se voir, et comme je n’ai jamais teint mes cheveux auparavant, je ne vois pas pourquoi je devrais commencer.
      Pour le moment, j’ai des symptômes, et je me pose beaucoup de questions, notamment une à laquelle ma gynéco pourra répondre, je l’espère: est-ce que je peux continuer la pilule en continu jusqu’à l’arrêt total de mes règles, parce que ça fait déjà plus de 10 ans que j’ai cette liberté de ne pas les avoir et je n’ai pas envie de me remettre dans un schéma d’attente, protection et douleurs tous les mois.
      Merci pour ton commentaire !

  2. flyingelectra dit :

    eh bien, moi j’apprécie ton honnêteté et effectivement ce livre n’a pas grand chose à voir avec la ménopause sinon à surfer sur une vague de pseudo-conseils. Ta gynéco sera ton meilleur allié dans cette nouvelle aventure

  3. keisha41 dit :

    Oui, poser les bonnes questions à sa gynéco. Je n’en ai plus (elle est à la retraite ) mais je ne rigole pas avec les mammographies et un examen du col. Pour l’ostéodensitométrie, tu as sans doute encore bien le temps.
    Les cheveux blancs : pfff je les garde, les colorations ça m’a gavée, et tant pis pour le look.

    1. Je ne rigole pas non plus avec les mammo, j’en fais depuis mes 30 ans, ma maman ayant eu trois cancers du sein (mais je suis déjà en partie soulagée, j’ai dépassé de deux ans la date fatidique de son premier). N’empêche, je crois que ma gynéco est proche de l’âge de la retraite aussi.

  4. Badiane dit :

    Voilà une critique franche et sans concession, qui ne donne pas envie d’acheter le bouquin, pourtant le sujet m’intéresse.
    C’est une étape encore à venir pour moi (47 ans) mais je coche un nombre grandissant de désagréments liés à la péri ménopause… douleurs aux ovaires, douleurs à la poitrine, règles très abondantes, tachycardie et suées nocturnes, jambes lourdes, gonflées, cycles qui raccourcissent trèèès légèrement mais quand même, SPM long, irritabilité etc.
    Et c’est vrai que ce n’est pas simple de trouver une bonne information sur le sujet. Je ne dirais pas qu’il est tabou, mais il ne semble pas « intéressant », et personnellement même médecin et gynéco ne sont pas d’un grand secours… Sauf de prendre des hormones, une pilule donc, ce qui n’est pas trop mon envie. J’ai testé d’autres produits dits naturels (cimicifuga, sauge, onagre et bourrache…) mais les résultats ne sont pas probants malheureusement. Affaire à suivre comme on dit !
    Merci à toi de mettre ce sujet en avant.

    Badiane

    1. Je parlerai sans doute encore de temps en temps de ce sujet, parce que je n’en suis qu’au début aussi. Dans mon cas, je prends la pilule pour le moment et ça me convient bien, et les changements me font un peu peur, parce que sans, j’étais extrêmement irritable et pas bien dix jours par mois.
      Quant aux moyens naturels, en effet, ils ne sont pas d’une grande utilité.
      France Culture (il me semble) avait produit un excellent podcast sur le sujet au printemps de l’année passée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.