Short diary of the week (424)

Lundi: réveillée tôt, les matins dans le canapé, avancer dans le rangement du grenier – ça commence à prendre forme – d’un côté du moins, de la lecture: terminer deux livres, un cocktail improvisé et un plat japonais, pleurer comme une Madeleine devant l’épisode de Noël de Call the Midwife

Mardi: réveillée tard en comparaison avec hier, des courses rapides (il me fallait des oeufs pour faire de la pâtisserie – ah ben en fait non, j’en avais encore – du coup j’ai du stock), un peu de rangement, préparer la pâte pour les « lukken » – les galettes fines traditionnelles west-flamandes – et la mettre au frigo pour la nuit, de la lecture pendant que la pluie tombe à verse, le début d’un film, hésiter à le regarder jusqu’au bout, l’abandonner et puis quand même traîner avant d’aller au lit

Mercredi: trop de nervosité et donc une mauvaise nuit, nervosité liée au travail – alors que ça ne devrait pas vu que je suis en congé, mais j’avais promis d’allumer mon ordinateur un quart d’heure aujourd’hui pour mettre la page d’accueil du site à jour (ma nervosité atteint vraiment des extrêmes que je ne comprends plus), façonner des boudins de pâte et les remettre au frigo, du rangement de linge, cuire la pâte et les transformer en galettes fines – les « lukken » d’après une recette de famille (de ma maman, qui la tient de sa mère et de la belle-soeur de sa mère, Tante Maria donc), de la lecture, et donc terminer un livre, terminer le film en cours: The Wild Bunch (Sam Peckinpah, 1969) – un western révisionniste (comme le dit wikipedia), puis regarder le très court Frankenstein (James Whale, 1931)

Jeudi: terminer le rangement de la partie la plus encombrée de la pièce couture, peut-être que j’attaquerai le reste plus tard, changer le look du blog – le truc prévu depuis deux mois – j’avais même déjà choisi le thème, de la lecture sans aucune concentration, le film du soir: Permanent Record (Marisa Silver, 1988) – ça commençait bien et puis…

Vendredi: à nouveau une nuit horrible – mais pourquoi ?, les courses de tôt matin dans un supermarché encore bien vide, écrire et publier le billet récapitulatif de l’année, ce beau soleil qui invite à aller au jardin, nettoyer un bout de parterre et couper les feuilles de crocosmias complètement brunes, tailler le figuier, et puis attaquer le gros morceau: tailler le prunus (quand je l’avais acheté, l’étiquette promettait un prunus nain – ce n’est pas le cas, et j’ai bien peur que je doive l’enlever dans quelques années – là il a repris un taille normale), manier la scie en équilibre sur une escabelle n’est pas des plus faciles, de la lecture, le repas du réveillon: le traditionnel homard, le dernier film de l’année: The Green Knight (David Lowery, 2021) – un film qui me laisse perplexe

Samedi: commencer à écrire mon billet bilan culturel de l’année et m’amuser à faire des statistiques, oh mais il faudrait que je me dépêche !, le rangement prend plus de temps que prévu mais finalement tables et fauteuils sont dégagés (on ne parlera pas des piles faites ailleurs), me rendre compte que j’ai un beau torticolis et toujours des courbatures dans les épaules, la randonnée de la nouvelle année entre amis dans la région d’Huldenberg sur des chemins finalement pas trop boueux, quasi 15 kilomètres et une météo très agréable, et puis le repas pour suivre: ceviche puis gigot d’agneau, et puis toutes ces conversations qui mettent de bonne humeur

Dimanche: le corps fatigué mais dans le bon sens, dernier jour de congé, maintenant je peux réinvestir les tables et le fauteuil et y accumuler à nouveau tout mon brol !, oups la matinée est déjà passée, les courbatures qui s’accentuent (même dans les épaules, ce qui n’est pas dû à la marche d’hier), profiter de cette dernière après-midi de congé pour lire mais m’éparpiller un peu entre les divers livres commencés (aucun ne me semble vraiment passionnant), avoir envie de revoir Frances Ha (Noah Baumbach, 2012) et avoir la même conclusion qu’il y a un an: pas mal mais sans plus

6 réponses sur « Short diary of the week (424) »

  1. flyingelectra dit :

    oh j’avais vu Frances Ha ! et The Wild Bunch quand j’étais enfant (mon père fan de westerns me les a tous montrés)
    allez 2021 est fini, 2022 commence et partons optimiste ! Moi mon prunus nain est mort l’an dernier, donc tu es chanceuse !

    1. Les articles où je parlerai un peu plus de ces deux films mettront un certain temps à être publiés, vu que je compile sept films pour chaque article, et que je viens de commencer le deuxième sur les années 2010, et que je suis assez lente pour les années 1960. (Pourquoi sept ? aucune idée – disons que je trouve que ça fait une belle longueur, sans que ce soit exagéré).
      Je pense qu’on en avait déjà parlé: mon papa était aussi fan de westerns ! Et mon oncle aussi, et donc le dimanche après-midi, chez ma grand-mère quant tout le monde était réuni, on regardait ensemble les films.

      Oui, plein d’optimisme pour 2022 (enfin j’essaie, avec les soucis au boulot, c’est pas gagné).

      On verra pour le prunus: si je l’ai trop taillé, il risque de mourir aussi…. mais si c’est le cas, je planterai un nouveau et je vérifierai un peu mieux sa taille.

  2. mmarie dit :

    Hello, bravo pour ce nouveau look du blog, très élégant et agréable.
    Du bien, du bon, du doux, du piquant, du vert, du savoureux pour cette année. Bises

  3. Badiane dit :

    Bonjour Sunalee
    Une de mes résolutions pour cette année (bien que je déteste ce mot) est de laisser plus souvent des commentaires sur les blogs que je lis/apprécie et donc le vôtre !
    Je profite de ce billet pour vous souhaiter une belle année et vous remercie pour cet espace virtuel, vos partages sont toujours agréables à lire, vos billets lectures ou cinéma tout autant que vos récaps d’état d’esprit-humeur de la semaine !
    Et je trouve le nouveau look du blog très élégant.
    Belle semaine à vous

    1. Oh merci, c’est très gentil (et une bonne résolution 😉 )
      Bonne année également !
      ça vous dirait de vous présenter brièvement ? c’est toujours plus agréable d’en savoir un peu plus sur ses lecteurs.
      (et pour moi, on peut se tutoyer).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.