Short diary of the week (422)

Lundi: j’avais lu un chapitre dans mon livre à propos du sommeil et j’avais suivi tous les conseils mais ça n’a pas fonctionné, crevée et courbaturée donc, attaquer l’écriture de cet article maintes fois reporté, le boulot pour la journée donc, de la lecture, revoir un film qui était bien mauvais mais je l’avais oublié: Youngblood (Peter Markle, 1986)

Mardi: tout faire pour passer une bonne nuit, passer une très mauvaise nuit, des nausées de fatigue, aller au bureau malgré tout, parler avec des collègues, mettre en ligne l’article cinéma de la semaine pour demain, la réunion en visio, une courte réunion pour une fois, une séance shopping productive et influencée par les amis (du poivre, des livres, des moules à gâteau), juste vidée, le repas assiette apéro, Garden Rescue, me mettre tôt au lit

Mercredi: et voilà il suffisait de demander une bonne nuit !, mettre en ligne un vieil article, ce mail qui me met d’abord de mauvaise humeur et puis qui me fait pleurer, une longue discussion avec une amie/collègue, il y a en effet un souci mais je n’ai qu’une partie des ficelles en main, de la lecture, terminer ce livre qui ne m’a rien apporté et lui donner une très mauvaise cote goodreads, commencer un vieux film français mais j’aurais besoin de sous-titres tellement le son est mauvais (le dvd n’en propose pas), du coup regarder The Public Enemy de William A. Wellman (1931) avec James Cagney en gangster

Jeudi: bien dormi mais on sent que c’est la fin de la semaine et que des choses se sont accumulées, trouver de quoi m’occuper pour le boulot, terminer cette histoire du cinéma de plus de 800 pages commencée en juillet, et donc les jours autour de Noël seront très solitaires (l’invitation habituelle est repoussée au lundi 3, jour où je suis censée travailler, et où j’aurai effectivement du travail que je ne peux pas reporter), la finale de Bake Off Vlaanderen avec aucune surprise quant au gagnant, commencer à sérieusement déprimer

Vendredi: je n’ai pas réussi à m’endormir et mon sommeil a été très agité, maux de tête et courbatures dès le matin, et du coup l’humeur ne va pas beaucoup mieux – ce sera une journée marquée par la tristesse liée à la solitude de Noël, des relectures et de l’écriture, pas assez de concentration pour lire, décider qu’un film pourra peut-être changer mon état d’esprit, en commencer un mais il est un peu trop long pour mon état de fatigue (mais c’était un bon choix pour modifier mon humeur)

Samedi: en meilleure forme ce matin même si j’ai encore des courbatures, me concentrer sur la publication d’un billet du blog voyage, la préparation d’un gâteau pour inaugurer un de mes nouveaux moules Nordic Ware, de la lecture, la fin du film d’hier: Annette de Leos Carax (2021) – quel beau film !, des yakitori, un autre film: La chienne de Jean Renoir (1931) et là c’est tout suite bien plus pénible – j’ai accéléré un peu vers la fin

Dimanche: est-ce que c’est la pleine lune qui trouble mon sommeil même le week-end ?, toujours cette douleur à l’épaule – j’image que toutes mes anxiétés se sont tapies à cet endroit, de l’écriture pour le blog interrompue par une panne d’internet heureusement de courte durée une fois que j’ai débranché et rebranché la prise, une sieste, de la lecture, le vieux film du soir: Dracula de Tod Browning (1931) – je pensais l’avoir déjà vu mais non – un bon divertissement de dimanche soir en tous cas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.