Short diary of the week (421)

Lundi: j’aurais bien crié de frustration au milieu de la nuit à cause de mon cerveau qui ne voulait pas s’arrêter, beaucoup hésiter ce matin et puis annuler avec regret la vision de presse prévue – je n’ai pas envie de me retrouver au coeur de la manifestation et il n’y a quasi pas de métros (qui de toutes façons seront bondés), écrire de courtes notices, un malaise – de la tachycardie cette fois-ci – il est temps que j’aie quelques jours de congé, la suite des notices, une sieste et de la lecture pour terminer l’après-midi, Kodoku no gurume, Garden Rescue

Mardi: un endormissement difficile – cette fois-ci j’ai eu recours au Lysanxia pour m’aider – le fait que ce soit en gouttes me permet de prendre une toute petite dose (un quart de ce qui est mis dans la notice, sur le conseil de mon médecin), ce ciel bleu !, relire et réécrire les notices, la réunion en visioconférence bien déprimante quant à l’avenir, faire l’autruche et arriver à ne pas déprimer cette fois-ci, oh j’ai reçu le lien pour voir le film raté lundi, de la lecture, le début d’un film

Mercredi: de la mise en ligne, encore des notices, frustrée par ce collègue qui fait constamment le bon élève alors que le reste de l’équipe (l’autre, celle que je veux quitter depuis un moment) n’en peut plus de lui et de tout le travail qu’il fait en dehors de ses heures de boulot pour plaire au directeur, un aller-retour au boulot en voiture pour ramener quelques bouteilles venant d’une commande à plusieurs, trouver un cadeau de St Nicolas, fouiller dans les archives de mon chef pour retrouver ce magazine dans lequel il y avait une pub que je n’avais pas envie de réécrire, et donc ces films des années 1980 ne sont pas présents dans les collections – je vais devoir les chercher ailleurs, un délicieux cocktail avec de l’Amaro di Angostura – une des nouvelles bouteilles donc, la suite et la fin de The Matrix Reloaded (The Wachowskis, 2003) – moins passionnant que le premier, puis enchaîner avec la suite mais sans la terminer

Jeudi: des notices à réécrire et relire, un travail boulet à organiser, le film de l’après-midi en vue d’un article fin décembre, une grosse fatigue et les yeux tout irrités, la mini-bataille entre collègues pour une vision de presse bien précise, The Matrix Revolutions (The Wachowskis, 2003), Bake Off Vlaanderen

Vendredi: plein de petites choses à faire, les rayer de ma liste une à une, encore bien fatiguée aujourd’hui avec des courbatures en plus, un peu de lecture, le film du soir: River’s Edge (Tim Hunter, 1986)

Samedi: mais qui a allumé la fontaine cette nuit ? mystère…, le froid ce matin, décider de préparer un gâteau, me rendre compte que je n’ai pas le moule qui convient, en préparer un autre, ce mail d’un collègue dont je partage l’avis: ce n’est pas avec de l’agressivité qu’on va régler les problèmes, de la lecture, terminer le roman en cours juste avant de préparer le repas, passer une bonne soirée avec The Last Duel (Ridley Scott, 2021)

Dimanche: de la couture, du tri de photos, des douleurs bizarres dans le sein gauche, de la lecture tout l’après-midi, mais avec une courte sieste, le film du soir: Jackie de Pablo Larraín (2016) – à comparer avec Spencer mais pas aussi bien à mon goût

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.