Short diary of the week (419)

Lundi: relire ce texte, les courbatures qui arrivent (j’ai eu une nuit agitée), trier des photos pour le même texte, de l’administration et des mails pour des articles futurs, ah ben un truc tombe à l’eau et il n’y a rien pour le remplacer – je ne vais pas m’en faire et donc ne rien faire (ceci est donc ne plus avoir aucune motivation au travail), me forcer à sortir un peu pour une courte balade dans le quartier, le retour des maux de tête, les deux derniers épisodes de 30° in February – ça commençait lentement mais ça évolue bien – et j’ai beaucoup aimé (c’est visible sur le site d’Arte)

Mardi: une nuit très agitée, relire un texte et le publier, préparer de courtes notices, une expédition à Schaerbeek pour visiter une expo, sauf qu’une fois arrivée il y a un événement sur place et je ne peux pas rentrer (malgré la confirmation reçue hier), c’est donc reporté à jeudi, retour à la maison, au moins j’aurai bougé un peu, de la lecture, le début d’un film

Mercredi: continuer le boulot sur les notices, le retour des ouvriers qui enlèvent l’échafaudage, une belle chute de tension qui me laisse KO pendant plus d’une heure (de celles où la vision se brouille complètement), un porto pour tenter d’aller un peu mieux, une grosse fatigue après ça et aucun appétit, la fin du film: Point Break (Kathryn Bigelow, 1991) – j’avais besoin d’une séance de nostalgie (et d’une dose de Keanu Reeves), Garden Rescue

Jeudi: encore ces notices, pas encore la grande forme, deuxième tentative pour aller voir l’expo Orient-Express à TrainWorld, ces trains gigantesques !, et une très belle scénographie, L’âge d’or (Luis Buñuel, 1930), Bake Off Vlaanderen en accéléré

Vendredi: ce mail de la direction qui confirme ce que je savais déjà – pas sûre que j’aie encore un boulot dans deux mois, la motivation qui retombe à zéro (elle n’était déjà plus très grande), la pluie qui tombe toute la journée, de la lecture – essayons de sortir un peu du marasme actuel (pour les romans) en tentant d’avancer dans le livre en cours (j’ai décidé de ne pas abandonner celui-ci après les trois abandons précédents), tenter une nouvelle recette de cocktail suite à l’achat d’un nouveau livre, L’Impératrice Yang Kwei-Fei (Kenji Mizoguchi, 1955) – quel ennui…

Samedi: il fait bien frais ce matin, de la lecture de blogs, de la couture – mais c’est que ça donne bien ces manches longues ! (j’aurais juste pu resserrer un peu aux poignets mais ce sera pour la prochaine fois – ou mettre un élastique), hésiter à préparer des muffins aux myrtilles et puis me dire que je n’adore pas ça, un gratin aux myrtilles peut-être ?, m’installer dans le canapé pour de la lecture, m’endormir, reprendre le roman et lire un peu plus que prévu (quand je cale sur un livre je le découpe en nombre de pages à lire en une journée), et puis retourner à deux autres livres en cours, j’avais prévu un plat japonais mais une envie soudaine de raclette m’a fait changer de plans, le début d’un film mais j’ai trop fatigué mes yeux pendant la journée (le syndrome des yeux qui coulent, qu’on frotte et puis qui font des croutes à force d’avoir frotté)

Dimanche: de la couture, cuisiner ce fameux gratin aux myrtilles et préparer aussi de la vodka infusée au piment vert et une future liqueur de myrtilles, de la lecture, la fin du film: The Dawn Patrol (Howard Hawks, 1930)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.