Short diary of the week (418)

Lundi: me plonger dans l’écriture de ce texte pour le magazine – j’ai presque tous les éléments maintenant, abandonner le roman en cours parce que je n’accroche pas (Un mariage sur écoute de John Jay Osborn), le seul roman qui me reste à lire dans la PAL de 2019 ne me tente pas pour l’instant vu que je viens de lire un livre se passant en Inde, commencer un roman japonais, 30° in February, Sabena

Mardi: d’humeur un peu triste aujourd’hui – comme la météo, un métro bondé qui m’inquiète un peu, un peu trop de monde au bureau (il y a (eu) un cluster de covid dans un service mais tout le monde a l’air de s’en foutre), mettre en ligne l’article cinéma de demain, espérer que ce sont les derniers disques à traiter (j’ai fait ce boulot pendant 16 ans et le manque de soutien des derniers mois a achevé la motivation qui restait), apprendre que le sort de l’association où je travaille devrait être annoncé cette semaine – et donc tout le monde est hyper tendu, la réunion de service, la remarque exaspérée non nécessaire d’une collègue, une grosse fatigue mais il n’est pas l’heure de pointer, craquer complètement en faisant une belle crise de larmes, parler un moment avec un collègue et tenter de me calmer, et donc le colis livré se trouve chez une autre voisine, un cocktail pour tenter de me réconforter, le dernier épisode de Sabena

Mercredi: c’est pas encore ça, encore bien fatiguée et pleine de doutes, relire un texte et le réduire à 5000 signes, de l’encodage, rentrer quelques plantes fragiles – essayons cette année la cave – ça a l’avantage que je peux tout y emmener en brouette et non une par une comme dans le passé, abandonner le livre commencé hier, en choisir un autre, 30° in February, Kodoku no Gurume

Jeudi: encore relire ce texte, décider d’encoder les disques qui restent mais être interrompue par des échanges de mails, une conversation avec une amie sur nos soucis mais aussi sur Adam Driver et les moules à cake Bundt/Nordic Ware, la vision de presse du jour à l’Aventure (avec embargo – je ne dirai donc rien de plus), mais qu’est-ce que je pourrai bien écrire sur ce film ?, un mail du directeur général qui dit qu’il n’y a rien à dire et qu’il faut encore attendre pour en savoir plus sur notre avenir – c’est minant, des ramens d’Okinawa reçus via l’Omiyage Box (au final je suis assez déçue – les problèmes de frais de douane que je ne suis pas censée payer n’ont jamais été réglés et je ne compte donc plus en commander), 30° in February, Garden Rescue

Vendredi: beaucoup de procrastination et ne pas trop savoir quoi écrire, après beaucoup d’efforts arriver quand même à 5000 signes, me dire que je vais relire tout ça lundi, des nouvelles pas trop réjouissantes au boulot (mais il faudra voir dans les prochains jours – malgré des avis négatifs les négociations continuent), ce qui a évidemment une influence sur mon humeur, quoi qu’il en soit le contenu de mon boulot risque bien de changer – si j’ai encore un boulot dans deux mois, Bake Off Vlaanderen en accéléré (aucun des candidats ne me plaît vraiment), 30° in February

Samedi: voilà le retour des ouvriers pour terminer les travaux sur le toit, tenter de ne pas déprimer toute la journée, de la couture: m’attaquer aux manches – un gros morceau, de la lecture, les yeux qui coulent – tenter le remède proposé par l’ophtalmologue (un masque chaud pendant 10 minutes – au début c’est pire mais après une demi-heure je sens bien que ça va mieux), Der blaue Engel (Josef von Sternberg, 1930) – je me dis que parfois il faudrait revoir les statuts de chef d’oeuvre

Dimanche: la grisaille et la pluie, de la couture, de la lecture, abandonner une fois de plus le roman en cours (Under the wave at Waimea de Paul Theroux – celui-là pourtant je voulais vraiment le lire vu que c’était sur un de mes sujets de prédilection – le surf donc – mais après 80 pages de jérémiades sur le fait de vieillir, j’en avais assez), en espérant que mon choix suivant sera meilleur vu les trois abandons de la semaine, 30° in February, Kodoku no Gurume

2 réponses sur « Short diary of the week (418) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.