Short diary of the week (412)

Lundi: une nuit un peu agitée et pourtant c’est férié pour moi aujourd’hui, en fait j’ai entendu les voisins rentrer de leurs vacances au milieu de la nuit, je me réveille donc vraiment au moindre bruit, profiter de cette dernière journée à la maison, préparer mes affaires pour aller au boulot demain et devoir ressortir le sac à dos pour transporter ce pc portable cassé, de la lecture – terminer un roman, terminer la série We are Lady Parts qui est juste géniale !, et prendre du Lysanxia pour tenter de dormir convenablement

Mardi: une nuit assez paisible – c’est déjà ça, chargée comme une mule pour aller au bureau, trouver mon collègue informaticien dès le matin – il trouve très vite la solution à mon souci, parler aux collègues, la réunion avec des invités, parler à mon chef un court moment, puis tomber sur mon directeur et lui parler un long moment pour expliquer tout ce qui me pèse pour le moment, être heureusement surprise quand lui aussi me remercie à la fin pour cette discussion, rentrer crevée – évidemment, un repas assiette apéro, Sex Education

Mercredi: différentes options pour le boulot mais attendre une réponse pour une en particulier qui est ma n°1 mais qui pourrait aussi être éliminée de la liste, diverses tâches utiles mais un peu chiantes, et puis la réponse arrive et je m’y mets de suite, regarder un documentaire donc – Holgut de Liesbeth De Ceulaer, et puis mon cerveau se met en route mais l’écriture sera pour demain, et du coup plus de concentration pour lire, deux épisodes de Sex Education

Jeudi: la phase de procrastination pré-écriture a été assez courte finalement, de l’écriture donc, puis de l’encodage, de la lecture – le rythme a sérieusement diminué depuis la reprise du boulot – par manque de concentration aussi, la fin de la troisième saison de Sex Education – pas mal mais un peu moins bien que les précédentes

Vendredi: une nuit un peu agitée, la journée où il faut terminer des choses, les terminer à mon aise, m’énerver pour un truc alors que je ne devrais pas, de la lecture, le début d’un film mais m’endormir

Samedi: si seulement je pouvais éviter cette tension pré-voyage, deux ans sans partir n’aident pas et j’ai l’impression que c’est pire que d’autres fois, un passage à la pharmacie pour remplacer tous ces classiques qui ont eu le temps de périmer depuis le dernier voyage, l’heure où beaucoup de voisins se croisent dans la rue, faire ma valise donc, de la lecture, la fin du film: The love parade (Ernst Lubitsch, 1929) – c’était plutôt ennuyeux, les angoisses qui montent – augmentées par la pluie qui tombe à verse et la crainte de nouvelles fuites dans le toit

Dimanche: une nuit un peu agitée, me préparer le coeur un peu serré, j’ai horreur de ces moments pré-départ où je ne me sens pas très bien – j’imagine que ça se calmera une fois à l’aéroport, et puis la suite ce sera pour dans une dizaine de jours

6 réponses sur « Short diary of the week (412) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.