Short diary of the week (408)

Lundi: une nuit assez convenable pendant laquelle j’ai bien senti l’effet du xanax, le retour au boulot – à la maison, la recherche d’idées d’articles, téléphoner à ma compagnie d’assurance pour modifier mon assurance voyage, m’entendre dire que je dois contacter mon courtier, mon courtier me prépare un nouveau contrat – sauf qu’en fin de compte il ne peut pas transférer l’ancien vers le nouveau et me renvoie vers la compagnie – en fait j’en ris mais quel temps perdu !, parallèlement il y a les péripéties avec la douane de la poste belge qui agit illégalement, du vélo d’appartement, de la lecture, la fin de la cinquième saison de The Good Fight que j’ai trouvé assez inégale

Mardi: une nuit moyenne, le retour au bureau, aucune envie de travailler, discuter de divers projets avec des collègues, discuter tout court avec des collègues, la réunion d’équipe au jardin où on se rend compte que tout le monde a eu l’occasion de se reposer pendant l’été, et donc plein de nouvelles tâches pour les prochaines semaines, rentrer à la maison fatiguée de toutes ces interactions sociales, tenter un film de 1929 (Hallelujah ! de King Vidor) mais le trouver trop daté pour le regarder en entier, ce serait sans doute pas mal de documenter ces films anciens dans une nouvelle rubrique avec de courts commentaires

Mercredi: encore une nuit moyenne, me réveiller au milieu d’un rêve à un moment où je suis frustrée par un truc, faire une liste des choses à faire au boulot et les ranger par ordre d’urgence, travailler sur cette playlist donc, organiser une interview (et donc ça vaut toujours la peine de dire où on habite – elle se fera tout près de chez moi), une discussion avec un collègue à propos d’un projet précis, la fatigue post-boulot où je n’arrive même plus à ouvrir un livre, fatigue qui se poursuit en soirée tv sans intérêt

Jeudi: une bonne nuit – et pourtant la fatigue me retombe dessus dès que je commence à travailler (avec courbatures et tout), plein de choses différentes, et puis terminer la tâche boulet, une sieste qui me laisse encore plus k.o., un peu de lecture au jardin, Betty, No Reservations en Toscane – la fin de la troisième saison

Vendredi: une nuit très agitée, des petits trucs de boulot, une interview pour le boulot, commencer à la retranscrire, terminer ce roman au jardin tout en profitant de ce beau temps, Everest de Baltasar Kormákur (2015) – le film catastrophe avec plein de tension

Samedi: encore une nuit agitée sans trop de raison, et donc il fait tout gris, traîner un moment puis continuer à compléter la google map pour mon voyage, ah ça s’éclaircit enfin !, un peu de jardinage – à cette saison il s’agit surtout de couper les fleurs fanées, de la lecture, tondre de la pelouse, terminer un très beau livre, le choix du suivant – c’est parfois compliqué et j’ai beaucoup hésité – et au final j’ai choisi de la non fiction alors que j’aurais préféré un roman – ça m’arrive tout le temps, commencer un film mais sentir très vite que je m’endors

Dimanche: ce matin le soleil est déjà là !, une belle journée en perspective donc, une mini séance de couture – cette robe de plein été devrait être terminée pour la mi-automne à ce rythme !, de la lecture, un barbecue et des températures encore très agréables en soirée, la suite du film mais un gros coup de pompe me force à l’interrompre une nouvelle fois