Short diary of the week (407)

Lundi: des insomnies, la gigantesque crise de maux de tête commencée dimanche a l’air de vouloir se poursuivre, prendre du dafalgan et ça fonctionne ! j’en suis débarrassée !, pour la robe en cours comme j’ai dû recouper le haut je ne pourrai pas coudre la jupe souhaitée – ce qui simplifie les choses mais c’est dommage quand même, un temps bien gris sans aucun rayon de soleil malgré ce qui était annoncé, de la lecture dans le canapé donc, j’ai beaucoup réfléchi sur le fait que je ne bouge plus et donc je me suis promise de faire du vélo d’appartement les jours où je ne sors pas – une première séance donc et on voit bien que je n’ai plus la forme (ou alors c’est encore la fatigue due aux maux de tête), dieu que je m’ennuie en faisant ça malgré la lecture en même temps, préparer des brochettes de boulet avec la sauce taré du barbecue de juillet (ça conserve très bien), pleine d’entrain je me lance dans ma soirée tv avec The Good Fight, sauf que je suis très vite à nouveau terrassée par les maux de tête et je vais me coucher fort tôt

Mardi: un dafalgan dès le matin en espérant couper court à tout ça, aujourd’hui il y aura du bruit: les jardiniers sont chez les voisins pour couper des arbres et tailler des haies, me battre pendant une heure avec l’enfilement des fils dans la surjeteuse – j’ai enlevé les poussières mais par la même occasion apparemment bouché un des trous par lequel doit passer le fil – prête à appeler un service après-vente je réessaie une dernière fois et… victoire !, du coup je n’ai pas beaucoup avancé en couture, tondre la pelouse et tailler légèrement mon côté de haie, de la lecture au jardin mais il fait un peu trop frais pour que ce soit vraiment agréable, le retour des maux de tête (mais moins forts), deux épisode de The good fight pensant terminer la saison mais non – il reste encore deux épisodes

Mercredi: croiser les doigts quant aux maux de tête, remplir la google map pour mon voyage, de la lecture au jardin (mais avec un gilet parce que j’ai froid à l’ombre), passer quelques pages de ce livre un peu trop superficiel (et le terminer dans la foulée), hésiter pour le suivant, en choisir un et me plonger dedans avec grand intérêt, une sortie… au resto ! ça faisait presque un an !, pas mal cette cuisine aux légumes mais les quantités sont quand même un peu trop petites, rentrer par les rues désertées

Jeudi: une visite à cet autre supermarché pour y acheter des choses que je ne trouve pas à l’habituel (mais ça a été un peu compliqué par l’absence d’étiquette de prix sur un des objets), préparation d’un dessert – une chose rare chez moi, de la lecture entrecoupée d’une sieste, une soirée tv sans trop d’intérêt

Vendredi: opération remplissage de frigo, traîner dans le canapé, remplissage de google map, lecture dans le canapé, deux épisodes du très intéressants documentaire Décolonisations sur Arte (mais j’y vois un oubli de taille pour le moment – il faudra voir si c’est abordé dans le dernier épisode)

Samedi: et voilà que la poste me demande des frais de douane pour un colis dont l’expéditeur est enregistré en Europe !, traîner dans le canapé, de la lecture, hésiter à me mettre au jardin mais voir ces gros nuages, me rendre compte en fin d’après-midi que j’aurais pu sortir et qu’il fait même bon (mais j’ai fait confiance à la météo qui prévoyait de nombreuses averses), le fin de Décolonisations – disons que c’est plus une série de vignettes qu’un ensemble très construit – mais intéressant quand même et il y a eu de la recherche pour la bande-son, No Reservations en Caroline du Sud

Dimanche: une nuit un peu agitée, c’est parti pour une journée de grisaille, de la couture – je n’aurai donc pas terminé cette robe pour la fin de mes congés, de la lecture – terminer une série de choses en cours – avec un abandon pour cause de style trop bâclé (ce n’est pas parce qu’on écrit un livre d’histoire qu’il faut l’écrire avec ses pieds et ne pas passer par la case relecture – on est bien loin de Van Reybrouck ou de Van Loo), cuisiner un curry indien – oublier de mettre les épices – un gros fail donc (je les ai rajoutées à la fin mais ce n’est pas la même chose), Nevada – un film avec Matthias Schoenaerts et des chevaux – je suis assez indifférente aux seconds mais le premier est plutôt agréable à regarder !, la veille du retour au boulot et les anxiétés qui montent – prendre le taureau par les cornes et avaler un xanax pour avoir une bonne nuit (je ne souhaite vraiment pas en faire une habitude mais c’est peut-être le seul moyen pour casser ces anxiétés récurrentes)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.