Short diary of the week (401)

Lundi: une mauvaise nuit – j’ai physiquement senti mon cœur se serrer d’angoisse… parce qu’une nouvelle semaine de travail commençait – ça dépasse toutes les bornes là !, relire et corriger des textes, trier des disques, de la lecture mais peu d’attention à cause de la fatigue, Garden Rescue

Mardi: et hop ! une mauvaise nuit de plus, aller au bureau, revoir des collègues plus vus depuis octobre, de l’encodage – mon boulet, une réunion en vrai mais avec juste la moitié de l’équipe (les autres étant en vacances), pas envie de cuisiner: fouillons dans le surgélateur, No Reservations au Ghana

Mercredi: des insomnies de milieu de nuit cette fois-ci (liées, je pense, à une digestion un peu difficile), attaquer les textes du matin, cette météo déprimante, le film de l’après-midi (j’hésite à mettre les titres ici vu qu’il s’agit d’avant-premières que je regarde pour le boulot), de la lecture, pas beaucoup d’entrain pour les soirées tv et me cantonner à des trucs faciles, Garden Rescue donc dans ce cas

Jeudi: la pluie – encore, la procrastination avant écriture, de l’écrite, un autre film, tenter d’oublier la pluie diluvienne, comme prévu il y a de l’eau dans la cave arrière – juste 2-3 cm – heureusement ce n’est pas trop grave mais j’ai quand même angoissé, l’ampleur de la catastrophe me laisse sans voix, préparer un menu et une liste de courses, Garden Rescue

Vendredi: les courses, de l’écriture qui prend son temps, acheter de nouvelles ampoules pour les spots sur la terrasse – sauf que ce sont les luminaires qui sont défectueux, No Reservations à Seattle et Portland, Garden Rescue – le dernier épisode ? (pour un moment en tous cas)

Samedi: le soleil tente de sortir de derrière les nuages, du rangement et du ménage, dépecer un poulet entier pour le préparer de différentes façons, le grand retour du soleil et de la lecture au jardin, de la cuisine, une jolie fête d’anniversaire sur la terrasse avec un repas de style izakaya entre amis, les limaces qui envahissent la pelouse au crépuscule

Dimanche: traîner dans le canapé, un peu de couture, de la lecture tout l’après-midi au jardin et c’est tellement agréable – juste la bonne température, et puis même encore continuer le soir jusqu’au crépuscule – ce n’est que la seconde fois cet été et ça me manque vraiment