Short diary of the week (400)

Lundi: 400 !, avoir du mal à m’y mettre, deux courts articles, la bonne nouvelle du jour: j’ai réussi à avancer la date de mon second vaccin à début août – trois semaines plus tôt que prévu, j’espère que ça m’aidera à faire un peu plus de projets pour le futur, de la mise en ligne, terminer ce roman d’une seule traite – comme en apnée, le retour de Kodoku no Gurume après une pause, Garden Rescue

Mardi: une horrible nuit, tout ça parce que c’est le premier jour complet de retour au bureau, revoir des collègues, et ça tombe bien: tous les intervenants pour un certain projet sont présents et donc en discuter en live, la réunion d’équipe en visio malgré tout, rentrer encore plus crevée mais avec trop d’adrénaline pour pouvoir espérer faire une sieste, les deux colis soi-disant livrés en mon absence ne sont nulle part, No Reservations à propos de Feran Adria, Garden Rescue, enfin mon lit !

Mercredi: ça va bien mieux aujourd’hui, de la mise en ligne d’article, le début du voyage en Birmanie, le film de la semaine est un documentaire: The Painter and the Thief (Benjamin Ree, 2020), tenter de régler le problème des colis introuvables mais je n’aurai pas de nouvelles avant trois jours, de la lecture, un coup de pompe, No Reservations à Beyrouth – l’épisode qui marque le début de la guerre de 2006, Garden Rescue

Jeudi: de la procrastination, et puis ça s’écrit tout seul, encore un film l’après-midi – In the mood for love de Wong Kar-Wai que je n’avais vu qu’une seule fois au cinéma à sa sortie contrairement à Chungking Express qui est mon préféré, un gros coup de pompe, une sieste, Air Crash Investigations

Vendredi: encore plus de procrastination qu’hier, mais finalement m’y mettre, cette fois-ci ça ne s’écrit pas tout seul, du shopping après le boulot – ça faisait des siècles, pas trouvé grand-chose de bien, et donc acheter de nouvelles Birkenstock sur le net, No Reservations – le début de la troisième saison avec un épisode commentant la saison précédente

Samedi: traîner dans le canapé, écrire un long brouillon, et donc ces colis perdus avaient été livrés chez des voisins (en vacances) dans la rue parallèle – ils sont gentiment venus me les apporter, reprendre la couture de cette robe abandonnée l’été passée (celle où j’avais coupé la mauvaise taille – malheureusement pas moyen de récupérer ces pièces – j’espère qu’il me restera assez de tissu pour coudre la jupe que je souhaite mais j’ai un doute), un peu de jardinage, m’installer au jardin une heure et puis la pluie commence à tomber, une sieste, de la lecture, des ramens de Tomita grâce à l’Omiyage Box, The Beach de Danny Boyle (2000) – on ne peut pas vraiment dire que ce soit un bon film

Dimanche: de la couture, de la lecture au jardin, rentrer très vite parce qu’il n’y a pas un seul rayon de soleil, de la lecture dans le canapé, No Reservations en Irlande, Garden Rescue