Short diary of the week (390)

Lundi: une nuit agitée – évidemment – avec tout ce que j’avais en tête, de l’encodage, le coeur qui bat trop vite mais une tension normale, et surtout une grosse fatigue, et puis une panne réseau qui m’oblige à changer mes plans, de l’écriture, une rapide course pour aller acheter du terreau et un grand pot pour un palmier, rempoter ce palmier puis lire un moment au jardin, Call de Midwife qui me fait pleurer (voir quelqu’un qui meurt n’est toujours pas évident pour moi surtout quand la personne qui accompagne dit des choses identiques à ce que j’ai dit à mon papa)

Mardi: une nuit agitée (bis), de la relecture, une longue réunion d’équipe qui permet de mettre à plat certaines choses, presque tous mes collègues parlent de leur rendez-vous de vaccination de cette semaine (ils habitent Bruxelles ou en Wallonie) alors que moi je devrai certainement attendre début juin (j’habite en Flandre où plus de gens se font vacciner) – je n’en peux plus d’attendre, encoder un article pour un collègue distrait en échange d’une bière venant de la brasserie où il travaille, consoler une autre collègue, terminer le recueil de nouvelles en cours, The Civil War – le second épisode – c’est très statique et j’ai de nouveau eu du mal à ne pas m’endormir

Mercredi: des démangeaisons au réveil – au propre et au figuré, quelques petits boutons sur les bras et dans le décolleté, ce besoin de commencer cet article compliqué pour le sortir de ma tête, écrire – beaucoup, une première version qui se tient plus ou moins, semer différentes variétés de basilics et autres herbes aromatiques, de la lecture, The Civil War

Jeudi: corriger et affiner mon texte, beaucoup de bruit dans la rue pourtant si calme d’habitude: des ouvriers refont l’asphaltage, mise en ligne d’un autre texte, j’ai l’impression que ma tension fait des bonds aujourd’hui de même que mon rythme cardiaque, de la lecture, The Great British Sewing Bee, Kodoku no gurume

Vendredi: et hop ! une nouvelle couche d’asphalte !, relire et amender – encore, continuer un autre projet, reprendre le vélo d’appartement, de la lecture, The Civil War, est-ce que je fais une crise d’angoisse ? est-ce que c’est pour ça que mon coeur bat si fort ?

Samedi: lire des blogs, trouver de nouvelles lectures, de la couture, des travaux de jardin, sortir la brouette pour transférer de la terre d’un endroit à l’autre, enfin enlever ces big bags dans lesquels il restait un fond de compost et du coup dégager tout un endroit, quand je suis sortie il y avait du soleil mais il s’est vite caché et il ne fait pas très chaud, de la lecture, toujours ces problèmes de concentration, Crimson Peak de Guillermo Del Toro (il faudra m’expliquer comment l’héroïne peut marcher sans problèmes après s’être cassé une jambe) (mais il y a de beaux vêtements et décors)

Dimanche: traîner beaucoup, écrire des brouillons de billets lecture, de la couture – une toile de jupe droite qui devra être adaptée, semer plein de choses (cucurbitacées, capucines, cobéa, ipomées, ricin), de la lecture, commencer le cinquième épisode de The Civil War et me rendre compte après dix minutes que je n’ai pas du tout suivi, décider d’abandonner cette série de documentaires, Kodoku no gurume, de la lecture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.