Short diary of the week (385)

Lundi: un entretien en visioconférence pour l’analyse des risques psychosociaux liés à mon changement de poste d’il y a un an et demi – en résumé j’en suis très contente, de l’encodage, une mini réunion avec mon chef, de l’encodage, une promenade dans le quartier pour me changer les idées – le but: trouver des rues que je n’ai pas encore parcouru et repérer les maisons insolites / bizarres / moches, et j’ai trouvé aussi un jardin rempli de palmiers et autres plantes exotiques, de la lecture, et puis chercher une solution pour télécharger une série qui n’est disponible qu’en streaming, The Serpent, Kodoku no gurume – début de la quatrième saison

Mardi: me réveiller avant le réveil avec une réponse à la question d’hier: oui il y a moyen de trouver une chanson qui associe musique country et Commune de Paris, relire des textes, les faire relire par un collègue, une réunion d’équipe, de la Russie, sortir au jardin, tailler un peu le lierre, lire au soleil, The Serpent, Kodoku no gurume

Mercredi: tenter de diminuer mon stress par rapport à certaines choses à publier en me disant que je peux reporter une partie vu qu’il n’y a que moi qui impose cette deadline, la Russie donc, relire un long article d’un collègue, ramasser le lierre taillé hier, de la lecture, une assiette avec plein de petits plats aux légumes d’inspiration japonaise, deux épisodes de The Serpent

Jeudi: aucune motivation, une assemblée générale du personnel – heureusement avec zoom on peut rester invisible et silencieux, un peu de lecture, la fin de The Serpent – une série que j’ai beaucoup aimé

Vendredi: faire corriger des textes, continuer des textes, est-ce que je vais atteindre la deadline auto-imposée de vendredi ?, une balade à la recherche de sakura – c’était plutôt décevant !, Vietnam de Ken Burns, quasi m’endormir devant la tv, m’extraire du canapé à temps et me mettre au lit

Samedi: traîner toute la matinée dans le canapé, couper ce bambou en pot dont les feuilles ont séché avec l’hiver, sauf que maintenant il faut enlever les rhizomes et la terre coincés dans le pot, après une heure j’aurai réussi à extraire un dixième de la quantité, de la lecture, Gardener’s World, Garden Rescue

Dimanche: traîner sur le net une partie de la matinée, planter les pivoines achetés il y a quelques semaines et désherber les zones concernées, trop de déchets de jardin pour une poubelle mais celle de ma voisine est vide et je peux l’utiliser, de la lecture, cuisiner un curry thaï au canard mais n’être que très moyennement satisfaite du résultat – je devrais investiguer et trouver la pâte de curry qui me convient parmi mes nombreux livres, le plaisir des longues soirées lumineuses, Vietnam, Kodoku no gurume