Short diary of the week (380)

Lundi: une nuit un peu agitée, vivement qu’on soit mardi soir pour que les trucs chiants soient passés, aller au bureau pour chercher des disques à encoder et mettre à jour mon pc portable, voir quelques collègues et amis, plus beaucoup d’énergie, un peu de lecture, Kitchen Nightmares et Air Crash – une soirée cerveau en vacances

Mardi: je n’ai pas envie !, mais à un moment il faut bien partir, un long trajet en métro idéal pour lire, et donc cette réunion avec trop de collègues à mon goût, et ça dure toute la journée, et certains ne sont pas très précautionneux avec leur masque, je sors de là lessivée, un colis qui ne devait arriver que demain m’attend chez ma voisine, à nouveau de la comfort tv ce soir

Mercredi: la procrastination pré-écriture, c’est un peu laborieux mais au final ça avance bien, les colis prévus pour demain et samedi sont déjà là, ce livre est un beau pavé !, attendre le début d’une mini-réunion en visioconférence, une mini-réunion donc, m’attaquer au nettoyage de mon appareil photo avec le kit de nettoyage juste reçu, une des deux poussières part de suite mais l’autre est tenace, après avoir beaucoup soufflé avec la petite poire soufflante victoire ! – mon appareil photo est à nouveau propre, de la lecture, Undercover, Kodoku no gurume

Jeudi: retravailler et corriger le texte d’hier, trier des disques, une rapide course au Brico qui me frustre parce que ce que je cherche est en rupture de stock, me faire accoster sur le parking par un étudiant collant qui veut me vendre un truc – et donc je réagis un peu violemment face à son insistance, aucune concentration pour lire, tenter quand même, Kitchen Nightmares – encore une soirée tv sans but

Vendredi: publier le texte, une visioconférence d’équipe, la suite du travail, je ne publie plus grand chose pour le moment sur mon blog mais je n’ai pas trop envie d’écrire non plus – même sur les livres, terminer le roman un peu boulet – 17 jours pour un livre de même pas 400 pages !, choisir un nouveau livre et me rendre compte après quelques pages que j’aurais préféré lire un roman plutôt que de la non-fiction (littéraire) mais ne pas l’abandonner pour autant (et me dire que je vais tenter de le lire assez vite), Your garden made perfect

Samedi: ce soleil dès le matin !, de la couture, traquer du bambou (vu qu’il est coincé dans les racines d’un beau rosier grimpant ce sera récurrent), déplacer de grandes dalles bien lourdes pour faire une allée là où c’est toujours boueux en hiver, de la lecture, du poulet à la cantonaise, Little Women (Greta Gerwig, 2019)

Dimanche: le ciel est tout rose quand je me lève, reprendre l’écriture de billets sur les livres, un peu de couture (mais je me pose des questions sur ce tissu qui va bien trop se froisser pour une jupe), du ménage et du rangement, la suite du déplacement de ces dalles (je pourrais même encore en rajouter vu que j’ai découvert un filon enfoui mais je pense que ça suffit), sortir le lit de jardin et m’installer un moment au soleil pour lire, puis vers 16h le jardin se retrouve à l’ombre, de la lecture encore mais dans le canapé, du canard à l’orange, Undercover, Garden Rescue