Short diary of the week (370)

Lundi: mais c’est que j’ai bien dormi cette nuit (contre toute attente) !, faire quelques trucs, aller au boulot en voiture, en profiter pour échanger le gaufrier défectueux (le magasin est sur la route), parler avec les collègues présents, rentrer à la maison, de l’encodage, faire chauffer une première fois le gaufrier à l’extérieur pour éviter les mauvaises odeurs chimiques à l’intérieur, toujours pas lu une lettre aujourd’hui – les transports m’y obligeaient tous les jours – là je suis souvent distraite, le début de The Queen’s Gambit – je suis déjà accro, la suite du premier épisode de Country Music qui me donne envie de réécouter la Carter Family

Mardi: me réveiller juste avant le réveil – ce qui n’est pas plus mal, écrire, trier des photos pour le texte en question, la visioconférence de la semaine, de la lecture, le second épisode de Country Music mais m’endormir avant la fin

Mercredi: rêver que je choisis de nouvelles lunettes chez l’opticien (c’est plus ou moins prévu mais ça attendra sans doute janvier), ressortir ce vieux lapsang souchong qui est toujours un peu trop fort même après plusieurs années, une correction, un long mail, et donc il y a aussi trop de théine dans ce thé – mon coeur bat fort, et puis un gros coup de pompe après le repas, du Bangladesh, de la lecture, la suite de l’épisode d’hier, Masterchef The Professionals

Jeudi: me réveiller en sursaut à cause du réveil au milieu d’un rêve que j’oublie immédiatement, mettre des articles en ligne, le retour du Bangladesh, de la lecture, Bake Off Vlaanderen, Masterchef The Professionals, manquer de temps pour terminer mon roman

Vendredi: les jours tristes et maussades de décembre, du Bangladesh – encore, une dernière journée de travail avant deux semaines de vacances, cette envie de retourner au Japon – encore et encore, terminer le roman en cours, préparer une pile à lire et à regarder pour les vacances – avec de gros morceaux de Japon dedans, scampis et avocat – la comfort food du vendredi soir, The lunchbox (Ritesh Batra, 2013) – une histoire douce-amère sur fond de nourriture

Samedi: le débuts des vacances et ne pas trop savoir ce que je vais faire, je crois que la météo toute triste n’aide pas vraiment, du rangement, cette fois-ci le gaufrier fonctionne bien, une autre recette de gaufres plus sucrées, de la lecture, un essai de yakitori mais ce sera meilleur au barbecue en été, le début d’un film

Dimanche: encore une matinée qui passe trop vite à traîner sur le net, et un début d’après-midi pour trouver des solutions pour un second compte Instagram, et puis préparer le mise à jour de mon mac en faisant un time machine mais me rendre compte après que je dois libérer de la place, du nettoyage de mac donc, de la lecture, la suite et fin de Major Dundee de Sam Peckinpah (1965) – film notoirement mutilé et plein d’imperfections