Short diary of the week (355)

Lundi: une nuit très agitée sans vraie raison – avec une confusion très angoissante entre rêves et réalité, attendre avec impatience le facteur avec ce colis renvoyé une seconde fois après un premier essai qui a été abîmé en cours de route, du puzzle, une envie de préparer une tarte aux pommes mais il me manque des ingrédients – ce sera pour demain, de la lecture – cinq livres en même temps c’est peut-être un peu beaucoup (et pas un seul roman), en terminer un, Little fires everywhere, une longue conversation au téléphone avec une amie de mon papa, avoir du mal à m’endormir

Mardi: des insomnies, une horrible météo d’automne (je hais l’automne et l’hiver !), des courses, un essai de tartes aux pommes un peu raté, de la lecture, partir pour retrouver un ami et pour aller voir ensemble un concert de son ami, le premier concert de musique classique depuis… très très longtemps, et une bière de la brasserie La Source pour terminer la soirée, frissonner sous la couette d’été même s’il fait encore 24° dans ma chambre

Mercredi: le retour du vague mal de gorge – il y a un lien certain avec la météo, écrire des messages et cartes de remerciement, du puzzle, de la lecture, une soupe de nouilles très fusion Japon-Asie du Sud-Est, Little fires everywhere, Kodoku no gurume

Jeudi: réveillée bien trop tôt, pas très en forme ce matin, l’obsession de la journée: terminer le puzzle, un rendez-vous chez Coyote – ou comment me libérer de certaines choses et penser au futur, ne plus faire grand chose de l’après-midi, prévoir le menu pour le weekend et les repas de midi de la semaine, des pommes de terre à la sauce tonnato, terminer Little fires everywhere – j’avais aimé le livre – j’aime aussi la série

Vendredi: cela va faire un mois que je suis à la maison mais cela prend bientôt fin, j’avais prévu une série de choses mais la vie en a décidé autrement, ce sera donc pour plus tard – et ce n’est pas très grave, les courses, reprendre la couture et trouver le problème: j’ai utilisé les mauvaises pièces de patron – celles qui n’étaient pas ajustées à ma taille, bref j’abandonne ce projet et le remets à l’année prochaine vu que c’est une robe trop estivale pour encore espérer la mettre cette année, tenter de lire mais ne pas trouver la concentration nécessaire (je me dis que je devrais me trouver un autre endroit dans la maison mais ce n’est pas si simple), un troisième chauffagiste pour un devis – il faudra bien que je me décide, des sushis maison, m’endormir devant un film – le retour

Samedi: une grosse insomnie – sans raison, traîner dans le canapé, quelques rapides courses – aller chercher notamment mes livres commandés et en prendre un de plus, du rangement, une tentative de lecture mais peu de concentration, une très belle après-midi à discuter avec une amie, il faut que je note ce plat d’aubergines et de porc qui est si facile à préparer, A distant trumpet (Raoul Walsh, 1964)

Dimanche: une bonne nuit – enfin !, est-ce que je vais devoir rallumer le chauffage – déjà ?, tenter de mettre un patron des années 1950 à ma taille – en ajoutant des centimètres de tous côtés, décider de terminer ce récit de voyage – et y parvenir même si c’était tout juste, un curry indonésien, le début d’un film, préparer mes affaires pour le retour au boulot

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.