Short diary of the week (352)

Lundi: le retour au bureau en transports en commun – je devais acheter un nouvel abonnement, parler avec des collègues, ne pas avancer dans le boulot, ne même pas terminer ce qui était prévu, partir plus tôt pour faire un peu de shopping, renflouer les réserves de produits de beauté, le plat d’hier est encore moins bon aujourd’hui, lire au jardin, l’attaque des moustiques au crépuscule

Mardi: prendre la voiture, voir des collègues et parler, et puis me concentrer pour achever les trucs d’hier, et donc la direction ne prendra aucune mesure de télétravail avant lundi prochain parce qu’elle est en vacances, il me reste trois textes à écrire avant mes propres vacances – vais-je y arriver ? (la deadline est auto-imposée, ce n’est donc pas sûr), un début de maux de tête, préparer à manger, A house through time, Garden rescue

Mercredi: travailler à la maison, un premier de jet de texte, le retour des maux de tête, le début d’un second texte, lire un moment au jardin, le fin (enfin) de la troisième saison de Babylon Berlin

Jeudi: une nuit agitée à cause des avions, le retour des maux de tête, la suite des textes, bien avancer, vider le nouveau point d’eau pour remettre de l’eau propre (et arroser le jardin en même temps), tester un autre embout pour les fontaines, lire, passer la soirée au jardin et profiter du beau temps

Vendredi: me souvenir sous la douche que j’ai quelques tâches urgentes à faire aujourd’hui, les faire de suite, continuer le reste du travail, la canicule, les courses, aller voir mon papa, je suis vraiment triste de le voir comme ça, chaque visite est une épreuve pour moi, cuisiner un menu birman pour mes amis, parler toute la soirée au jardin alors que les températures diminuent doucement et que les loupiotes s’allument une à une

Samedi: tenter de rafraîchir la maison avant les nouvelles chaleurs, terminer la toile pour cette nouvelle robe: ça ne fonctionne pas du tout et laisser le projet en plan pour y réfléchir, du jardinage, de la lecture, et puis encore de la lecture en soirée au jardin, rentrer au moment où je sens que je vais m’endormir

Dimanche: la petite déprime du dimanche matin: comment vais-je occuper deux semaines de vacances alors que je n’ai rien envie de faire aujourd’hui ?, contrer la déprime par une vieille solution que je n’appliquais plus depuis longtemps: faire du shopping (en ligne), il ne reste plus qu’à attendre les colis (deux robes, deux jupes, deux t-shirts, et un colis de parapharmacie), réfléchir aux nouveaux emplacements des plantes, tergiverser beaucoup, hésiter à déplacer des plantes à l’aube d’une canicule, et puis me lancer, en fin d’après-midi j’ai finalement avancé bien plus que prévu et ça donne bien, il faudra juste arroser beaucoup les prochaines semaines, continuer ce film commencé la semaine passée, je m’endors à 40 minutes de la fin (mais j’ai regardé 1 heure)