Short diary of the week (343)

Lundi: une bonne nuit, reprendre le travail des collections et encoder des disques, essayer d’avancer au plus vite, prendre rendez-vous pour aller voir mon papa (demain, donc), continuer l’encodage (c’est chiant), m’installer au jardin avec livre, la fin de la quatrième saison de Breaking Bad, Gardener’s World en accéléré

Mardi: une mauvaise nuit (les soucis liés à la visite chez mon papa), me remettre à encoder, une visite qui se passe finalement assez bien même si j’ai eu droit à tout une série de plaintes, me remettre au travail, quelques tâches urgentes, et puis un peu de lecture au jardin, le début de la cinquième saison de Breaking Bad

Mercredi: finalement j’ai pris congé aujourd’hui pour profiter du beau temps, de la couture – enfin de la préparation à la couture, du puzzle – juste un peu, recevoir le livre commandé samedi dans une librairie de Charleroi, planter les cucurbitacées et hibiscus, me débattre avec des planches de la terrasse (une planche est très abîmée, j’ai voulu l’intervertir avec une autre planche moins abîmée et moins dans le passage, gros fail: certaines vis sont totalement coincées et j’ai abandonné après avoir essayé deux planches), de la lecture, Breaking Bad, le best of du Chelsea Flower Show

Jeudi: de la couture, du puzzle, du jardinage, de la lecture – beaucoup – tout en profitant du beau temps et du jardin, The great British sewing bee

Vendredi: encore un jour de congé, les courses, de la couture, du puzzle, m’installer dehors avec un livre, de la pluie, du puzzle, traîner pas mal, ce sentiment de n’avoir rien fait de bien pendant l’après-midi, Breaking Bad, un bout du best of du Chelsea Flower Show

Samedi: m’endormir, me réveiller avec une forte nausée, me rendormir, toujours cet attrait du puzzle, de la couture, laver les vitres du reste de la maison (enfin une grande partie), tondre la pelouse – enfin les pâquerettes, enlever des mauvaises herbes, le retour du puzzle, adapter une recette chinoise pour la rendre plus simple, le début d’un western qui m’ennuie très vite et donc abandonner, de la lecture

Dimanche: me préparer à partir, une première sortie pour acheter des plantes – sans doute ce qui m’a manqué le plus ces deux derniers mois, une jardinerie de plantes exotiques (jamais visitée) décevante, mais j’y trouve une jolie lanterne japonaise et une plante plutôt rare, et puis sur un coup de tête je décide d’aller à l’autre – celle que je connais et qui n’est plus qu’à 20 minutes de voiture de la première, trouver plein de jolies plantes, aussi pour ma voisine, rentrer en niant les indications du gps qui veut m’emmener vers le nord et l’autoroute, manger et puis tout sortir de la voiture, du puzzle, de la cuisine – un plat indien – mais qui n’a pas cuit comme je le voulais – ce sera meilleur la prochaine fois, Carmen revient au pays (Keisuke Kinoshita, 1951)