Short diary of the week (333)

Lundi: j’ai du mal à me faire à l’idée que je ne partirai peut-être pas en voyage cette année pour cause de pandémie, et pourtant ce n’est pas l’envie qui manque, j’avais d’ailleurs presque réservé un voyage mais j’avais reporté ma réservation, j’ai sans doute bien fait, du tri de disques, ne pas réussir à terminer mais à un moment je sature vraiment, de la cuisine, Masterchef, Breaking Bad

Mardi: des discussions sur le fait que rien n’avance, terminer le tri d’hier, une réunion, une grosse fatigue, un gros coup de déprime en rentrant, Better call Saul, Breaking Bad, m’endormir en pleurant

Mercredi: cette pluie qui n’en finit plus, au moins les réserves d’eau souterraine ont à nouveau atteint un niveau normal, la procrastination avant article, et puis écrire, trier des disques, les maisons de repos sont interdites au visiteurs – je ne verrai plus mon papa pendant six semaines – ce sera long, me forcer à cuisiner, râler sur mon lecteur bluray qui refuse tous les dvd, Breaking Bad

Jeudi: une belle insomnie (ça ne m’étonne pas après les nouvelles d’hier), 15 ans déjà, un jury, préparer un autre jury, un mail d’ancien chef qui m’énerve, juste crevée, tenter d’appeler mon papa sans succès, deux épisodes de Breaking Bad, de l’anxiété par rapport aux mesures prises par le gouvernement

Vendredi: une mauvaise nuit (pas étonnant, une fois de plus), retrouver mes collègues, il n’y a qu’un sujet de conversation, et peu d’entrain pour travailler, faire des réserves de dvd, des inquiétudes pour mon ravitaillement habituel du weekend, je n’ai aucune envie de devoir me battre pour acheter le strict nécessaire, terminer les trucs du vendredi, tenter une nouvelle fois d’appeler mon papa sans succès, deux épisodes de Breaking Bad

Samedi: faire ma liste de courses et aller au supermarché, heureusement il n’y a pas de monde mais certains des rayons n’ont pas encore encore été remplis à nouveau, une vendeuse me confirme que ça a été assez horrible hier, parler avec ma voisine, finalement réussir à joindre mon papa au téléphone – il n’est pas très en forme et cette situation n’aide pas, un peu de jardinage mais le soleil du matin a déjà disparu, cette légère angoisse qui ne me quitte pas, de la lecture, du jeu, Le duel silencieux (Akira Kurosawa, 1949)

Dimanche: du rangement, de la couture, hésiter à aller au jardin mais il fait trop gris, trier des photos, lire, jouer – toutes des activités censées faire oublier le climat ambiant (quoique, je vois bien que j’ai du mal à me concentrer sur ma lecture), cuisiner un plat indien, Breaking Bad, juste vidée et donc me mettre au lit très tôt

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.