Short diary of the week (332)

Lundi: me replonger dans ce texte, le terminer, rentrer sous la pluie, cuisiner pour les repas de midi de la semaine, la fin de la douzième saison de Doctor Who, Masterchef en différé

Mardi: publier le long texte, et puis me rendre compte que les mises à jour d’un wordpress au boulot rendent le site inutilisable – la grosse angoisse (il s’agit de mon projet), attendre une solution de l’informatique, mais me sentir mal quand même, apprendre qu’il n’y a pas de backup, et puis enfin une bonne nouvelle: il restait un backup sur un vieux serveur, tout ça m’a épuisée, un bon repas, Better call Saul, Breaking Bad

Mercredi: écrire un rapide texte avant une réunion, encoder ce qui doit l’être dans le wordpress qui a été restauré, deux épisodes de Breaking Bad, hésiter à continuer ce pavé

Jeudi: de la relecture, des aller-retours multiples pour faire toute une série de petites choses, terminer la première saison de Breaking Bad

Vendredi: une nuit agitée avec des maux de ventre, un métro plus court que d’habitude et bondé, et impossible de lire, bien contente d’arriver au bureau du coup, les trucs du vendredi qui n’avancent pas, Masterchef

Samedi: une bonne et longue nuit, le plaisir de revoir le soleil, mais les samedi matins sont toujours difficiles, et donc il n’aura fallu que trois semaines pour que mon papa passe du déambulateur à la chaise roulante, une des infirmières me dit aussi qu’elle doit le nourrir sinon il regarde son assiette sans rien faire, tout ça me rend très triste même si je sais que c’est le cours de la vie, les courses, du jardinage, venir à bout de la plus grosse motte de bambou, du jeu, un intéressant documentaire sur Hedy Lamarr

Dimanche: réveillée très tôt, élargir une robe un peu trop étroite (ou comment le sens du tissu a vraiment de l’importance pour l’aisance), reprendre la couture du chemiser en cours, trier des photos, de la lecture (et me rendre compte que j’ai déjà lu ce livre sur les cocktails en mai mais je n’ai plus aucun souvenir), du jeu, de la cuisine, deux épisodes de Breaking Bad (que j’ai déjà vus mais je n’ai plus aucun souvenir de l’histoire et je vis donc le suspense comme lors d’un premier visionnage)