Short diary of the week (307)

Lundi: une nuit moyenne mais pas horrible non plus, de retour au boulot, faire le détective pour savoir où est mon colis, il serait donc à la librairie plus loin, librairie qui est exceptionnellement fermée ce midi, cette frustration d’avoir marché 30 minutes pour rien, travailler, repartir plus tôt pour une nouvelle tentative et enfin recevoir ce livre tant convoité, marcher, prendre le tram 8, quelques courses au Shopping de Woluwe, ces repas à la vapeur ne sont donc vraiment pas une réussite, la fin de la quatrième saison de Buffy

Mardi: les trucs du vendredi un mardi – ou tous ces petits machins toujours reportés qui prennent finalement la matinée, de l’Irlande, et donc il faut résoudre ces problèmes d’humidité, des photos de la nouvelle robe, jouer un long moment (avec une nouvelle tactique), de la lecture, avoir du mal à m’endormir – mon cerveau est trop réveillé à cause du jeu

Mercredi: une nuit assez agitée donc, de l’Irlande, un texte corrigé par un collègue – juste quelques détails à changer, où un autre collègue nous parle de Kathy Bates dans Misery en pensant à une personne que nous connaissons tous, un apéro dans le jardin d’un ami suivi d’un repas simple mais délicieux, repartir la nuit tombée

Jeudi: de l’Irlande, du Japon, une journée qui se passe, une envie de plat cuisiné, aller chez le traiteur italien, un coup de pompe gigantesque, deux épisodes d’Angel

Vendredi: du Japon encore, des coups de fil: le premier arrange un problème pas le second, la fin d’un travail commencé il y a plusieurs années, des sashimis de saumon avec de l’avocat, fin de la première saison d’Angel et début de la seconde

Samedi: déjà fatiguée en me levant, trouver un solution acceptable pour le second problème (une sombre histoire de tiroirs de cuisine mal espacés), aller chez mon papa et faire les courses, croiser deux connaissances au supermarché, tondre la pelouse, lire au jardin, un barbecue (même si ça implique un peu de déménagement), profiter de la soirée dehors, rentrer avec la nuit qui tombe et m’endormir dans le canapé, m’en extraire pour continuer ma nuit au lit

Dimanche: la fraîcheur du matin, un peu de rangement, jouer un moment, lire au jardin tout l’après-midi, et même un bout de soirée avec la fraîcheur qui tombe, toujours cette immense fatigue malgré une bonne nuit et une sieste

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.