Short diary of the week (286)

Lundi: une nuit un peu agitée, une mauvaise nouvelle (le cancer, c’est vraiment une crasse), reprendre le boulot de base (mais pour combien de temps encore ?), continuer à trier les photos de Madère, No reservations en Indonésie

Mardi: ah voilà il y a un article dans la presse sur mon boulot, une journée qui se passe, une grosse crise de larmes en rentrant – ça fait beaucoup pour le moment, ne rien trouver à regarder à la tv – je suis à court d’idées pour les séries pour le moment, de la lecture

Mercredi: réveillée bien trop tôt mais devoir attendre pour pouvoir partir vu que je ne vais pas sur mon lieu de travail habituel, une matinée intéressante avec des interventions d’invités, une après-midi un peu longue, juste crevée, la visite de l’architecte qui prend les mesures – projet dans deux semaines, The Great British Sewing Bee mais pas de Masterchef (l’enregistrement automatique n’a pas fonctionné)

Jeudi: encore fatiguée au réveil, de la rédaction, des envies de voyage: des idées pour novembre et janvier prochain mais est-ce que je ne partirais pas quelques jours en juin/juillet ?, retrouver une amie en ville pour des cocktails et de la nourriture vietnamienne, échanger plein de choses et d’idées, rentrer et encore regarder Masterchef (à Hong Kong – j’ai toujours autant envie d’y aller)

Vendredi: heureusement que c’est la fin de la semaine, un peu mal à la gorge, un peu indisposée aussi, les trucs du vendredi, partir en tournage avec deux collègues, et puis rentrer à la maison, des scampis et de l’avocat – un classique, la finale de Masterchef – même s’il faut rester éveillée plus tard que d’habitude

Samedi: le mal de gorge a bien empiré, les courses, aller chez mon papa le matin, prête pour le jardinage !, tondre et scarifier la pelouse – le gros boulot du jour, le mal de gorge a disparu (je ne m’y attendais pas du tout), un cocktail un peu raté et bien trop sucré (je m’en doutais en lisant les ingrédients), La saveur de ramens (Eric Khoo, 2018) – un film lent et beau et sentimental et plein de bons plats qui donnent faim

Dimanche: me réveiller à la même heure que d’habitude sauf que l’heure a changé, de la zumba, du jardinage: séparation de crocosmia et knifophia, choisir les tomates à semer, préparer à manger – c’est une recettes à plusieurs étapes, et du coup ne pas lire beaucoup, les étapes valaient la peine: c’est un très bon curry indien, The Sisters brothers (Jacques Audiard, 2018) – un western contemporain