Short diary of the week (285)

Lundi: un oiseau chantant à tue-tête me réveille à l’aube, l’angoisse qui monte, une réunion qui au final n’apprend pas beaucoup plus sur mon futur dans l’institution – à part la dissolution de mon service, il va falloir choisir un nouveau service…, plus beaucoup de motivation pour travailler, partir plus tôt et faire du shopping au supermarché chinois, et acheter du thé aussi, apprendre par la presse que la maison de repos de mon papa est sur une liste noire, cuisiner le plat pour les repas de midi de la semaine, parler avec mon papa du problème (pour lui tout va bien), le début de la troisième saison de The good fight

Mardi: l’angoisse qui monte (bis) (mais pour d’autres raisons), un nouvel enregistrement d’émission radio (ce sera diffusé en avril), complètement vidée, envoyer un mail à la maison de repos, recevoir dans la demi-heure un appel de la directrice m’expliquant une série de choses et tentant de me rassurer, trouver un acheteur pour le multicuiseur qui est définitivement trop grand pour moi mais aussi trouver une petite cuiseuse à riz toute mignonne et la commander, voir que les carottes violettes déteignent sur les carottes jaunes, Masterchef, chercher une bêtise à regarder et ne rien trouver, m’endormir devant un documentaire

Mercredi: je peux enfin attaquer la dernière tâche avec deadline bien trop proche (après le marathon se calme un peu), la procrastination d’avant écriture, le rassemblement d’informations et un début de mise par écrit, ranger un peu la cuisine, The Great British Sewing Bee

Jeudi: je n’ai pas osé faire les calculs avant mais j’ai bien atteint l’âge où maman a eu son premier cancer, heureusement rien à signaler lors de la mammographie et échographie, une assemblée générale déprimante, de retour dans mon bureau en essayent de ne pas trop ruminer, d’un côté j’ai envie de voir des collègues pour parler mais d’un autre pas, attendre un sms que je n’entends pas parce que mon gsm est en mode silencieux, du coup c’est un peu la course mais j’attrape bus et tram en dernière minute, retrouver des amis au Modern Alchemist pour une soirée avec guest bartender et rhums de la Réunion, connaître 95% des gens présents dans le bar, manger deux délicieuses croquettes crevettes chez Fernand Obb, à la sortie du métro retrouver le conseiller vin de mon supermarché – celui avec qui je m’entends bien

Vendredi: un nuit un peu agitée – trop d’excitation hier soir, mais qu’est-ce que ça m’a fait du bien !, retrouver l’ambiance tendue du boulot, recevoir la nouvelle cuiseuse à riz (son petit nom est “panda”), un repas improvisé à partir de thon cru, Masterchef, m’endormir devant la tv

Samedi: une excursion en jardinerie, acheter un citronnier caviar pour ma voisine (et pour moi, je n’ai pas pu résister), passer l’aspirateur, aller chez mon papa – il est content de me voir chaque semaine – beaucoup de personnes de la résidence n’ont jamais de visites, les courses, me lancer dans le nettoyage de la terrasse, au moins j’ai fait de l’exercice physique !, un curry birman aux œufs, rattraper ce que je n’ai pas vu: Gardener’s World et Masterchef

Dimanche: réveillée tôt, écrire des brouillons de billets de blog, aller à la zumba – cette fois-ci c’est moi qui motive ma voisine, jardinage: tailler le rosier grimpant, me battre avec un bambou, planter ce que j’ai acheté, un peu de lecture, cuisiner marocain, The good fight, Crazy ex-girlfriend