So typical !

J’ai l’art dans ma vie de combiner une excellente organisation à l’avance et les choses de dernière minute, de celles où la deadline m’oblige à agir.

Un exemple typique:

En réservant mon voyage au Japon début juin, j’ai décidé de randonner deux jours, accompagnée par un guide local. Malgré ma collection immense de chaussures, je n’avais plus de paire appropriée à la marche en terrain plus difficile. Mes Pataugas, achetées pour crapahuter dans les ruines d’Angkor, ont mal vieilli et me font désormais mal aux pieds, créant des ampoules sur le côté du pied là où se situe un malencontreux rivet. Et puis elles ne sont pas imperméables. Bref, il me fallait investir dans de vraies chaussures de randonnée, ce que j’ai fait à la mi-juin, me disant que j’aurais tout le temps de les tester cet été et cet automne.

Sauf qu’il a fait chaud, et puis il a plu, et puis j’ai été fort occupée, et puis je n’avais pas envie de me promener seule, et puis… [insérer ici toutes les raisons possibles et inimaginables, surtout les plus tirées par les cheveux]. Je ne les ai donc pas testées jusqu’à ce weekend où je les ai mises…. pour faire du jardinage !

Heureusement tout va bien. Je sens une gêne minime (infinitésimale même) d’un côté mais une chaussette plus épaisse et un peu de crème anti-frottements devraient remédier à cela.

Mais quand même. Je m’en veux un peu !

Est-ce que ce genre de situation vous arrive aussi ?

8 réponses sur « So typical ! »

  1. C’est exactement pareil pour moi ! J’anticipe certains aspects des mois (et parfois des années à l’avance), pour finir par faire la moitié des choses à l’arrache au dernier moment parce que j’ai eu toutes les bonnes excuses du monde pour toujours repousser. Tiens par exemple, je pars vendredi en Normandie : j’ai prévu d’imprimer mes billets de train (depuis septembre), prévenir l’hôtel de notre heure d’arrivée et en profiter pour reconfirmer la réservation (depuis août), vérifier que mes bottines sont en état (depuis septembre aussi), faire des lessives pour préparer ma valise (bon ça c’est depuis dimanche) … Rien n’est encore fait ! (En revanche, au bureau j’ai presque bouclé mes dossiers pour dans deux semaines. Si j’avais un psy, il pourrait s’offrir une villa à Monaco)

  2. Je me sens moins seule 😉
    Le weekend passé, j’ai aussi reporté les lessives, mais j’ai finalement pris rendez-vous chez le coiffeur, alors que certaines fois, je suis partie en vacances sans y avoir été.

  3. Pareil. Parce que j’ai une organisation émotionnelle des choses. Celles qui me stressent et me rassurent si elles sont réglées passent en premier, celles qui me coûtent, parfois pour des raisons obscures mais il y a toujours une raison, passent après. Ça fait de moi quelqu’un de très organisé (l’anxiete Donne toujours un coup d’avance) mais pas cohérente. A cela s’ajoute l’effet pervers de la prévoyance trop de coups à l’avance et d’un cerveau qui ne s’arrête jamais : chaque action simple devient complexe car elle dépend de tas de paramètres, qui doivent parfois selon moi être réglés avant ou pendant. Donc l’action simple n’avance pas (ex: ranger une armoire) parce que tout le reste est colossal (ex de l’exemple précédent : d’abord ranger la cave pour y descendre les appareils de cuisine qui sont utilisés plus occasionnellement, aménager un coin bricolage pour fixer cette planche de l’armoire, et ça continue dans le même style). Je dois sans cesse ré-décomposer en actions simples et me forcer à ne pas penser plus loin 🙂

    1. Dans le même genre, je ne suis pas sûre que la cave sera rangée un jour 😉
      Le chantier est immense, et tel quel depuis mon emménagement. Découper en bouts me semble aussi très compliqué parce que tout est lié.

      Pour les chaussures, je ne sais pas s’il y a quelque chose d’émotionnel… mais il y avait des paramètres, dont le principal était: je ne mets pas de pantalons. Et on ne met pas de chaussures de randonnée avec une jupe.

  4. Pareil pour moi aussi. J’anticipe beaucoup de choses, certaines je les règles direct à la suite et les choses qui me bottent moins, c’est préparé mais ça peut durer jusqu’à ce que je finalise. Enfin, je me dis que comme ce ne sont jamais pour des choses très importantes, c’est pas encore (trop) dramatique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.