Short diary of the week (250)

Lundi: un sommeil relativement convenable mais encore fatiguée, une réunion, encore une semaine très hachée au niveau du travail, mais retrouver quand même un début de continuité, profiter des ventes couplées pour acheter des sous-vêtements et des t-shirts, Parts Unknown au Bhoutan, de la lecture – ou comment je m’attache de plus en plus à ce roman très dense et regrette de ne pas avoir plus de temps pour continuer

Mardi: une bonne nuit, organiser la saison prochaine du grand projet (avez-vous déjà entendu parler de Nauru ?), un drink de départ à la pension dans le jardin du bureau, faire des comptes, trier des disques, lire au jardin, rentrer parce qu’il fait un peu frais et que j’ai envie de voir un épisode de No Reservations (au New Jersey)

Mercredi: réveillée tôt et somnoler un moment, ce mail n’est pas du tout agréable, être distraite et donc ne pas faire ce qui était prévu, trier des disques, encore un coup de fil quelque peu désagréable – vivement le mois d’août que tout cela soit derrière moi, m’inscrire à it’s me – pour une fois que l’administration belge devient facile à utiliser !, des restes, lire au jardin

Jeudi: du tri de cd, les bretelles de cette nouvelle robe tombent constamment, un inventaire très animé, une grosse fatigue, A cook’s tour à Tokyo (quant à regarder tous les docus d’Anthony Bourdain autant commencer par le début), de la lecture au jardin

Vendredi: les trucs du vendredi, de l’organisation pour les projets en cours, commander mes sandales favorites en soldes (dans une autre couleur), et puis c’est le drink de fin de saison de notre service, une agréable après-midi à discuter avec des collègues dans le jardin attenant au bureau, un peu ivre, un repas simple, terminer mon roman au jardin et commencer le suivant

Samedi: une très mauvaise nuit, je suis un peu triste et anxieuse: aujourd’hui le vide-maison vide la maison paternelle, des courses alimentaires de tôt matin, une sieste le matin, aller chez mon papa, une sieste l’après-midi, je me sens enfin un peu mieux, de la lecture, et encore de la lecture

Dimanche: rafraîchir la maison, le retour du vélo devant TBBT S03E09 (où Bernadette accepte de sortir avec Howard), tenter de trouver une solution pour les bretelles de robes qui tombent, ne pas trouver de ruban qui convient et de toutes façons avoir la flemme de coudre des pressions minuscules, de la lecture sous un arbre, de la préparation pour mon voyage au Japon, et donc comparer les guides: le vieux Rough Guide est bien plus complet que le (nouveau) Lonely Planet, quant aux cartes parfois le Guide Bleu est le meilleur, de la lecture, un barbecue, de la lecture, rafraîchir la maison

Advertisements

2 thoughts on “Short diary of the week (250)

  1. Tes semaines m’ont toujours l’air très chargées. J’espère que vider la maison paternelle (encore) ne t’a pas trop attristée, mais je pense comprendre ce que tu ressens.
    Quant à Nauru… oui, je connais ! J’ai même lu un article sur les problèmes d’obésité liés à l’exploitation des ressources naturelles de l’île à échelle industrielle. Et il en est aussi question dans le premier tome des “Vieux fourneaux”.

    1. J’essaie de ne pas trop penser à la maison, je me dis que j’ai déjà pris bien plus que nécessaire. J’ai vraiment hâte en tous cas que l’acte de vente soit signé parce que ça fait 6 mois que je dois régler plein de choses ennuyeuses.

      Bravo pour Nauru ! Moi je connais aussi l’île comme lieu de détention pour des réfugiés. Bref, tout mis ensemble, cela ne doit pas être l’endroit le plus drôle pour vivre.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.