Short diary of the week (249)

Lundi: une semaine qui s’annonce bien remplie mais pas de trucs qui me font plaisir, avancer sur plusieurs plans, partir à la recherche de nouvelles séries à regarder, Legion – j’aime beaucoup l’esthétique après le premier épisode, Parts Unknown et le Mardi Gras cajun – et reconnaître de suite la musique de la famille Savoy

Mardi: me réveiller à minuit vingt et comprendre que je ne me rendormirai pas vraiment, une réunion qui coupe toute ma journée en morceaux, la fatigue + des soucis de digestion = un combo gagnant pour une superbe après-midi, de nouveaux soucis avec la maison paternelle, revoir avec plaisir un ami (et collègue) qui revient de vacances, faire mannequin des mains pour des photos, un jeune homme me propose sa place assise et insiste, je n’ai pas envie de préparer à manger mais il faut bien, tenter le premier épisode de Crazy Ex-Girlfriend et trouver ça pas trop mal, No Reservations dans le sud-ouest des USA, me sentir à nouveau super nerveuse et me décider pour un demi xanax

Mercredi: une relative bonne nuit mais que le réveil est difficile ! il me faudra bien deux heures pour émerger, un rendez-vous en ville pour le travail, comme je suis à l’avance je marche au lieu de prendre le tram, encoder divers articles, ce qui prend en fait le reste de la journée, une femme me propose sa place assise – cela devient suspect et à la limite vexant – ou alors j’ai vraiment mauvaise mine, de la lecture au jardin pour profiter de la presque plus longue journée de l’année

Jeudi: m’endormir comme une souche mais commencer des insomnies à 3h, juste épuisée, il faudrait que je règle ces problèmes de maison mais je ne sais pas comment, bref le vase déborde à nouveau, attendre une réponse de ma notaire, mon cœur bat trop fort et je n’arrive pas à le calmer, tous les symptôme d’une grosse crise d’angoisse donc, The 100, terminer mon roman, prendre un médicament pour dormir

Vendredi: j’avais mis mon réveil plus tard pour pouvoir récupérer un peu mais je me suis réveillée tôt quand même, un grand crac quand je me lève, en y regardant de plus près une planche de mon lit (en tek) commence à se casser, j’espère que c’est réparable…, une réponse de ma notaire, une réponse de l’agent immobilier, ce qui me rassure un peu, les trucs du vendredi, une longue après-midi avec peu de collègues encore présents, réparer provisoirement mon lit en le soutenant avec deux piles de livres d’art de mon papa, I’m dying up here, No Reservations S01E01 à Paris

Samedi: les jardiniers bruyants sont déjà là – ça promet pour la journée, de la couture et du repassage, ce sentiment bizarre en me disant que bientôt cette maison sera vide, aller chez mon papa, faire mes courses et subir quand même le match – le magasin a remplacé la musique d’ambiance par la radio, tondre la pelouse et tailler la haie, ne pas réussir à lire à cause de la fatigue, Infernal Affairs (Andrew Lau & Alan Mak, 2002)

Dimanche: de la couture, décider de consacrer toute l’après-midi à la lecture, de la cuisine, I’m dying up here, No Reservations en Islande

Advertisements