Short diary of the week (247)

Lundi: lire au milieu de la nuit pour cause d’insomnies, râler sur les transports en commun bondés, et donc ça fait trois livres lus à 49%, cette envie de partager mes projets et envies mais ne pas savoir avec qui, une grosse déprime d’après-midi, les restes du barbecue, de la lecture au jardin – mais il fait plus frais aujourd’hui et je dois rentrer plus tôt

Mardi: dans mon rêve mon père et ma mère m’aident à préparer la maison pour le vide-grenier, ce qui me donne une impression bizarre, des transports en commun tout vides aujourd’hui, des disques, un avant-dernier portrait de ville, me lancer dans la réservation de mon prochain voyage, novembre = Japon !!!!, excitée et heureuse d’avoir pris une décision, cela mettra les prochains mois dans une optique plus positive que les précédents (même s’il reste quelques étapes), un curry indo-thaï improvisé – de quoi me nourrir pour trois jours, Anthony Bourdain Parts Unknown à Hong Kong qui sera donc une de mes prochaines destinations, terminer un roman

Mercredi: choisir le prochain roman dès le réveil, les détails de dernière minute, une réunion, de la publication de contenu – du travail fort répétitif, de la lecture au jardin

Jeudi: me dépêcher pour partir avant la pluie, éviter le pire, une réunion, tester le mode méditation pendant celle-ci, encore de la publication en mode répétitif, un peu barbouillée, acheter un livre et du bon fromage, The 100, revoir le tout premier épisode de The Americans

Vendredi: une foule de trucs du vendredi à régler – y compris les trucs reportés depuis plusieurs jours, sentir la tension qui monte lorsque que le payement de mon ticket d’avion est refusé deux fois, sauf que le helpdesk de ma banque me confirme que tout est en ordre de leur côté, à la troisième fois ça passe !, cette tristesse qui m’envahit suite au suicide d’Anthony Bourdain – son charisme et  sa liberté de parole m’ont marquée, terminer un roman au jardin et commencer un autre à l’intérieur parce que ça s’est bien rafraîchi

Samedi: une journée qui ne m’inspire pas vraiment, et du coup avoir du mal à me décider, et donc faire du rangement – au moins ça libère un peu l’esprit, aller chez mon papa – une conversation répétitive et décevante de plus – pourquoi n’arrivons-nous pas à nous parler ?, j’avais pourtant envie de parler de mon voyage et préparé une carte avec mon trajet – sauf qu’il la prise et posée par terre pour regarder plus tard, tondre la pelouse, prendre quelques dernières choses dans la maison paternelle, un début de mal de tête, un plat simple et de la lecture au jardin, terminer un livre décevant et commencer un autre

Dimanche: rédiger quelques comptes-rendus de lecture, le dernier cours de zumba de la saison, m’attaquer aux bambous, de la lecture, une recette de Jamie Oliver qui a l’air basique mais qui est savoureuse, de la lecture, j’arrive maintenant à reconnaître les avions de Ryanair juste au bruit

Advertisements