Short diary of the week (237)

Lundi: mes nuits sont en général mauvaises mais celle-ci est une des pires depuis longtemps, me traîner au boulot avec quelques courbatures dues au rangement d’hier, aller rechercher la bouilloire oubliée hier chez mon papa, manger vegan (on taira qu’il s’agissait d’une salade accompagnée de patates à l’airfryer !), du stretching, du zapping (découvrir que mon agent immobilier participe à De huizenjagers sur Vier), Masterchef, The Good Fight

Mardi: me réveiller juste avant le réveil après une bonne nuit – enfin !, hésiter un moment sur le boulot que je vais faire, me décider en faisant le moins urgent – comme d’habitude, quelle commotion en rentrant: mon voisin a le pied coincé entre la voiture et un muret, il faudra 6 pompiers forts pour le libérer et j’espère que ce n’est pas trop grave, mariner ma viande à la chinoise, De huizenjagers – évidemment, Rise – premier épisode d’une nouvelle série qui s’annonce assez prometteuse

Mercredi: pour une surprise c’est une surprise (ceci est une affaire de boulot – et elle s’apparente à du chantage), une réunion ailleurs (je me sens de trop mais tout le monde a insisté pour que je sois présente), préparer le travail des playlists – ce qui m’occupe tout l’après-midi, du riz sauté avec les restes d’hier, De huizenjagers, Rise, lire un peu plus que d’habitude dans l’espoir de pouvoir terminer mon roman demain

Jeudi: me mettre à ce texte – enfin, c’est toujours comme ça: je repousse encore et encore alors que l’écriture est souvent très rapide, tant de mauvaise foi ! tout ça pour ne pas faire le travail demandé !, un big bag de compost c’est vraiment grand, De huizenjagers, Masterchef

Vendredi: des rêves qui me troublent au moment même mais dont je n’ai plus de souvenirs le matin, commencer à y voir clair dans ces affaires de boulot, les trucs du vendredi, un Drive me bananas chez LIB suivi d’un Mexicasion chez Yi Chan suivi d’un délicieux pho au boeuf maturé, le tout entre amis

Samedi: se dire que les projets du w-e seront influencés par une météo très incertaine, ranger quelques caisses à la cave – trois grandes caisses de verres quand même – que vais-je faire avec tout ça ?, une visite à mon papa qui me déprime (il perd la mémoire, la vue, l’ouïe… de plus en plus), des courses, me lancer dans le nettoyage au kärcher de la terrasse, c’est mouillé et dégoûtant comme toujours mais au moins j’arrive à terminer juste avant la pluie, de la lecture, des sushis maison, Tennessee’s partner (Allan Dwan, 1955)

Dimanche: préparer une tarte à la mangue, choisir les tomates à semer, de la couture, la tarte est mangeable mais pas tout à fait à mon goût, de la lecture, cuisiner un curry, The X-Files, The Americans – début de la 6e saison

Bilan culturel – mars 2018

Romans, récits de voyage:

  • Celeste Ng, Little fires everywhere – 4/5
  • Sophie Fontanel, L’envie – 3/5
  • Gabriel Tallent, My absolute darling – 5/5
  • Mayumi Inaba, La péninsule au 24 saisons – 4/5
  • Gaëlle Nohant, L’ancre des rêves – 3/5

Cocktail, histoire, art…:

  • Daniel Gaujac, Do it the French way – 2/5

Séries tv:

  • Call the midwife – saison 7 – 7/10
  • Babylon Berlin – saison 2 – 7/10

Films:

  • Man without a star – King Vidor, 1955 – 2/5
  • The man from Laramie – Anthony Mann, 1955 – 5/5
  • Tennessee’s partner – Allan Dwan, 1955 – 3/5

 

Restaurants, bars:

  • des cocktails chez Arthur Orlans
  • une soupe ramen chez Menma

Couture:

  • une robe de Gertie pour Butterick – B6380