L’Indien blanc

cvt_lindien-blanc_9401Craig Johnson, L’Indien blanc: le shérif Longmire accompagne son ami Henry Standing Bear à Philadelphie où vit sa fille. Il ne verra celle-ci qu’à l’hôpital, dans le coma, suite à une sérieuse agression. Il va évidemment tenter de dénouer les fils du mystère en collaborant avec la police locale mais en agissant aussi de son côté. Ce troisième roman policier de la série Longmire se passe donc dans un paysage urbain, loin de la nature du comté d’Absaroka. Et c’est sans doute ce qui m’a le plus manqué – ces grands espaces. Ici tout est en béton et traversé d’autoroutes, un milieu peu habituel pour un cowboy. Cela n’empêche pas L’Indien blanc d’être un bon récit policier, un peu lent comme à l’habitude, mais avec une intrigue bien ficelée et à l’humour certain.

4 réponses sur « L’Indien blanc »

    1. non ! Je les lis dans l’ordre et c’est le troisième – je pense qu’en v.o., il y en a 14 ou 15, dont la plupart sont traduits et édités chez Gallmeister.

  1. Ce n’est pas le meilleur de la série, mais il est indispensable pour poursuivre les aventures de Longmire ! (il y en a de plus trépidantes après !)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.