Short diary of the week (238)

Lundi: une chouette rencontre pour vider certaines choses dans la maison paternelle, remplir les bouteilles découpées de terre puis semer les tomates (19 variétés !), terminer de coudre une robe, faire des projets pour la suivante qui devrait combiner trois patrons, de la lecture mais aucune concentration, écouter les râleries de mon papa qui n’accepte aucune solution que je lui propose, De huizenjagers – mon agent immobilier n’y est plus mais il y a ce plaisir coupable de regarder dans les maisons des autres, Masterchef, The Good Fight

Mardi: mon mauvais sommeil est clairement psychologique et lié à la nuit du dimanche au lundi vu que j’ai relativement bien dormi cette nuit, préparer une nouvelle playlist et voir tous mes collègues, ces petites choses qui m’énervent (ou l’art d’arriver à se déconnecter à certains moments), et puis m’enfermer dans mon bureau pour l’après-midi, à la recherche de l’imperméable parfait – tentative n°1, me consoler en achetant un livre (juste un ! – je me félicite), d’ailleurs en faisant le ratio ajout sur la PAL / livres lus je constate que devrais en lire 8 avant de pouvoir en racheter si je veux commencer à diminuer ma PAL un jour – cela va être compliqué !, manger pour la troisième fois de suite le même plat devient répétitif, me laisser happer par la tv: De huizenjagers suivi de Topdoktors, une bonne dose de lecture

Mercredi: traîner un peu ce matin, m’organiser au mieux et faire mes courses tout de suite, vendre quelques livres et œuvres d’art de la collection de papa, aller au boulot en voiture du coup, avoir l’impression de ne travailler sur rien alors que ce n’est pas le cas – je fais avancer les choses mais sans produire de contenu et c’est de là que vient cette impression, me sentir entrer doucement dans un état de légère déprime sans trop en connaître les raisons, de la comfort food, De huizenjagers, Masterchef

Jeudi: après ces jours sans création de contenu je m’y mets aujourd’hui (et ça fait du bien), et je m’y tiens toute la journée, un repas basique, De huizenjagers, Masterchef

Vendredi: me rendre compte que mon père a payé pendant plus de 25 ans une assurance pour un appareil photo cassé, toute l’excitation de voir la publication de la vente de ma maison d’enfance, mais aussi un drôle de sentiment, les trucs du vendredi, des conseils pour une future émission radio, l’après-midi me semble longue avec ce beau soleil qui me nargue, enfin le weekend !, je sens bien que mon père ne m’a pas écoutée quand je lui ai parlé de la mise en vente de sa maison, The X-Files, Rise, Masterchef

Samedi: le soleil ! sortir l’essentiel des plantes qui ont passé l’hiver à l’intérieur, faire des courses dans un supermarché déserté, tondre la pelouse, scarifier la pelouse, tailler le sureau, reprendre enfin mon activité préférée: lire au jardin, profiter pleinement de ce premier beau jour de la saison, un repas estival, The Searchers (John Ford, 1956)

Dimanche: nuages et soleil timide, ça s’éclaircit pendant que je rédige quelques notes de blog, le plaisir de retrouver le jardin pour faire des photos de ma nouvelle robe, continuer les travaux de jardin: remplir des creux dans la pelouse, bien délimiter les bordures des parterres, commencer le désherbage, et puis terminer mon livre, préparer le premier barbecue de l’année et profiter des températures très clémentes, terminer la 11e saison de The X-Files et me dire que c’était mieux avant, lire encore un peu dans le canapé puis dans mon lit