Dans la forêt

cvt_dans-la-foret_7057Jean Hegland, Dans la forêt: Nell et Eva, deux jeunes filles de 17 et 18 ans, vivent dans la maison familiale isolée au milieu de la forêt. Le monde n’est plus comme avant, l’électricité a été coupée, les magasins sont vides, les avions ne volent plus… Leurs parents sont décédés et elles sont livrées à elles-mêmes. Eva tente de poursuivre ses exercices de danseuse classique, Nell écrit dans son carnet et lit l’encyclopédie. Elles tentent de survivre mais très vite elles sont obligées de prendre les devants en s’adaptant à ce nouveau monde. Dès les premières pages, la nature est omniprésente et occupe une place à part entière dans le récit. Jean Hegland la décrit avec précision et poésie et raconte une histoire centrée sur les deux filles, avec de nombreux retours en arrière qui expliquent leur situation actuelle mais sans expliquer le pourquoi du cataclysme. Et c’est justement cette sérénité qui fait la force du roman. Il y a certes quelques moments plus angoissants mais ils ne sont pas au cœur du récit, contrairement à d’autres romans dans la même veine (celui-ci a été écrit en 1996 mais n’a été traduit que récemment pour Gallmeister). C’est beau, c’est fort, c’est émouvant, j’ai dévoré ce roman et j’ai été triste de tourner la dernière page. Lisez !

J’ai lu ce roman en même temps qu’Ingannmic – retrouvez son avis sur son blog.

Advertisements

8 thoughts on “Dans la forêt

  1. Pour répondre au commentaire précédent, rien à voir avec “En un monde parfait”, ici, c’est la sérénité qui prime avec un retour à la nature, aux besoins simples.

  2. Je viens juste d’ajouter le lien vers ton billet, je n’ai pas pu le faire plus tôt étant aujourd’hui en déplacement… ravie que cette lecture t’ait plu aussi ! Et je suis d’accord avec Krol, ce titre est différent du Kaschische, qui plonge dans l’horreur.

  3. Je ne connais pas ce titre, mais si la nature est omniprésente, ça pourrait me plaire.
    Merci pour cette participation à mon challenge et rendez-vous dimanche pour la nouvelle contrainte.

    1. La nature est au centre du roman !
      J’étais tentée par le challenge depuis longtemps mais ce n’était jamais le bon moment ou je n’avais pas de livre qui convenait. Je suis donc curieuse de la suite 😉

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s