Sucre noir

cvt_sucre-noir_8504Miguel Bonnefoy, Sucre noir: Severo Bracamonte arrive un jour dans un village des Caraïbes pour partir à la recherche du trésor du pirate Henry Morgan qui se serait échoué là trois siècles plus tôt. Il est hébergé par la famille Otero et se marie avec la fille, Serena. Le roman est centré sur l’histoire de cette femme, de ses rêves, mais aussi sur sa vie avec Severo et sur le développement de la plantation de canne à sucre. Et sur leur désir d’enfant. Ce court roman (200 pages) sous forme de fable relate toute une vie et survole souvent des périodes entières, ce qui m’a laissée un peu sur ma faim. On y retrouve cependant une belle description des villages côtiers (du Venezuela ?), parfois imbibée de magie et de surnaturel. Quant à la conclusion, elle insiste trop à mon goût sur des préceptes bien catholiques du bien et du mal et de l’équilibre des choses. Bref, je n’ai pas été séduite par ce roman sud-américain écrit en français.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s