Le festin de John Saturnal

Lawrence Norfolk, Le festin de John Saturnal: très tentée par ce livre après avoir la critique d’Ingannmic, je n’ai finalement pas été totalement convaincue par ma lecture. Ce roman avait cependant tout pour me plaire, combinant histoire, mythes et cuisine. Au 17e siècle, John vit avec sa mère Susan dans un petit village anglais. Elle possède un livre précieux, Le livre du festin des Saturnal, qu’elle lui enseigne. Mère et fils sont poursuivis pour sorcellerie et doivent se cacher. John sera finalement recueilli au manoir des Buckland où il recevra une place de cuisinier et pourra montrer ses talents. L’époque est tourmentée: des soldats fanatiques de l’armée de Cromwell saccagent la région et la survie n’est pas aisée. Autant le contenu m’a passionnées – les recettes, la cuisine, la vie de l’époque – autant le rythme du livre m’a déconcertée. Il commence fort lentement et s’attarde sur certains épisodes mais s’accélère par la suite, brassant plusieurs années en quelques pages. Je ne me suis pas vraiment ennuyée mais j’ai eu quelques moments de lecture moins suivie, ce qui a probablement nui à ma compréhension de l’histoire. Malgré ce bémol, je conseille ce roman aux amateurs de livres historiques et de cuisine – et allez lire la critique d’Ingannmic qui en parle bien mieux que moi !

Ce livre entre dans la catégorie nourriture du Challenge PAL de vacances.