The summer blouse

thesummerblouse01

Cette blouse, je l’ai cousue l’été dernier, mais j’ai mis du temps à faire des photos. D’ailleurs elle est fort chiffonnée parce que je l’avais déjà portée pendant la journée. Il s’agit du patron Butterick 6217 créé par Gretchen Hirsch. Je n’ai pas cousu de toile mais bien mesuré les différentes pièces du patron et je me suis lancée dans la taille 14 pour le bas, qui diminue en taille 12 pour le haut – comme d’habitude donc. Le tissu traînait depuis longtemps dans mon armoire et me semblait idéal pour un premier essai – il n’avait probablement pas coûté très cher mais je ne sais plus d’où il vient (Stoffenspektakel ? Le Chien Vert ?).

J’avais lu les commentaires concernant ce patron sur Pattern Review et je m’attendais donc à un souci pour les manches. Et en effet: l’emmanchure est trop petite pour insérer les mancherons sans fort les froncer, ce que je ne voulais pas. J’ai donc agrandi l’emmanchure en la recoupant (et reporté le tout sur le patron papier pour la prochaine fois). Je me fais la réflexion que Gertie doit avoir des bras tout minces parce que ses emmanchures sont souvent très serrées. En cousant, je trouvais que ma machine à coudre faisait souvent des noeuds avec les fils et la dernière boutonnière a été compliquée à terminer. Je me suis souvenue après coup que je n’avais jamais changé l’aiguille – ce qui était la cause de tous mes problèmes.

Je déteste coudre des boutons (même si je l’ai fait au jardin) et du coup, même s’ils ne sont pas tout à fait bien placés, je n’ai pas le courage de les ajuster.

C’est une blouse relativement facile à coudre, même avec le bandeau à nouer et très facile à porter. J’aime tout particulièrement les manches en deux parties. Il y a des chances que j’en couse encore dans le futur (et j’essaierai de trouver un nom plus original)!

thesummerblouse03

thesummerblouse02

7 réponses sur « The summer blouse »

  1. Très jolie blouse (pourtant bien loin de mon style), j’aime beaucoup l’encolure en coeur et le neoud sur la poitrine.

    Tu n’utilise pas ta machine pour coudre les boutons? Je détastais ça moi aussi, jusqu’à ce que je découvre le pied à bouton (qui est souvent fournis avec la machine, en tout cas ça semble le cas pour les Bernette, les Bernina et les Singer).Je scotch (oui oui, au papier collant) mes boutons en place, je rêgle ma machine sur le point zig-zag (l’écartement dépend du bouton), avec une longueur de point nulle, et Zou, j’effectue un 10aines de point et c’est fait! Et si mon tissu est épais, je glisse une ou deux épingles (voir même parfois un cure dent ou une alumette) entre le bouton et le tissus, pour éviter que le bouton ne soit trop « collé » au tissu et puisse accueillir l’épaisseur du pan avec la boutonnière (je en sais pas si c’est très clair tout ça).

    Mais bon, je n’aime toujours pas coudre les boutonnières, donc ma solution, c’est le Jersey 😉

    1. Je n’ai pas encore testé cette option de ma machine, mais je pense que c’est pour bientôt: je suis en train de coudre une jupe à boutons !
      J’espère que je comprendrai vite le système, je n’aime pas devoir chipoter pendant des heures 😉 et c’est souvent pour ça que je me rabats sur une méthode que je connais déjà.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.