Short diary of the week (183)

Lundi: de grosses insomnies, nausées et fatigue extrême, me traîner au boulot, plein de colère en moi, « Courir après le temps et les choses n’a plus rien d’intéressant à mes yeux. » – voilà une phrase qui me parle (copyright Coyote), envoyer un mail puis devoir tout répéter oralement, la fatigue qui s’évapore un peu le soir, Black Sails, Call the Midwife

Mardi: encore bien fatiguée malgré une bonne nuit, toujours de vagues nausées, recevoir une commande de livres pas prévue avant la fin du mois, recevoir un disque, commander des semences, du poulet sauté aux légumes, Taboo, The Halcyon

Mercredi: pas mieux, le vent décoiffe !, c’est parti pour la dernière ligne droite composée de cinq caisses, juste vidée, c’est donc de là que viennent ces coulées d’eau – cela n’augure rien de bon, Taboo, The Halcyon

Jeudi: tenter de m’auto-suggérer que la fatigue est partie, du vent – plein, mais du ciel bleu aussi, ma vie est vraiment ennuyeuse pour le moment (tout le temps ?), une envie de frites, ah non plutôt une envie de pâtes sauce tomate, Riverdale, une envie de revoir Twin Peaks – l’intégrale, Longmire

Vendredi: le rythme n’est pas très soutenu mais très continu, c’est le weekend !, revoir le pilote de Twin Peaks le jour du meurtre de Laura Palmer

Samedi: ma place favorite du samedi matin c’est le canapé, revoir mon papa après quelques semaines d’interruption pour cause d’absence et maladie, ne pas trop savoir ce que j’ai envie de faire, retrouver le canapé et de la lecture, commencer deux livres, mettre les liqueurs de pamplemousse et d’orange sanguine en bouteille, Broken Arrow (Delmer Daves, 1950)

Dimanche: réveillée bien trop tôt, transpirer à la zumba, de la couture: l’insertion des manches – passage toujours délicat – n’a pas posé de problèmes, de la lecture, des kumquats dans un cocktail, The 100, Riverdale