Miniaturiste

Jessie Burton, Miniaturiste: la jeune Nella Oortman arrive à Amsterdam en ce jour d’automne 1686 pour y habiter avec son mari, Johannes Brandt, un marchand influent et très riche appartenant à la V.O.C. L’accueil est très froid et elle doit s’habituer à la présence de Marin, la soeur de Johannes, ainsi qu’au personnel de la maison, Cornelia et Otto, un ancien esclave ramené du Dahomey. Pour excuser ses absences et comme cadeau de mariage, Johannes lui offre un cabinet qui est une maison de poupées. Nella contacte un miniaturiste pour la meubler et c’est là que commence une aventure étrange: les objets et les poupées ressemblent tellement à la réalité, annoncent même parfois l’avenir ! Jessie Burton s’est inspirée d’une maison de poupées de l’époque qui avait appartenu à la vraie Petronella Oortman mais elle change l’histoire pour en créer une nouvelle, totalement imaginaire. Elle a minutieusement étudié l’époque et ses mœurs, elle décrit la vie quotidienne dans une Amsterdam florissante mais aussi sous la coupe d’une religion calviniste très restrictive. Et bien que l’histoire contée soit très triste et déprimante, j’ai adoré ce roman qui m’a tenue en haleine jusqu’aux dernières pages. Il m’a donné envie de lire encore plus de romans basés sur l’histoire, peu importe la période, du moment que les recherches ont été approfondies.

Book_RATING-40

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s